Le PNUE et le gouvernement afghan lancent une initiative pour lutter contre les changements climatiques - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English][中文]
 

Le PNUE et le gouvernement afghan lancent une initiative pour lutter contre les changements climatiques

, Le 11 octobre 2012 - Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et le gouvernement Afghan ont lancé la première initiative de l'histoire du pays pour lutter contre les changements climatiques. Un budget de six millions de dollars a été alloué pour la mise en place de projets d'aide aux communautés vulnérables.

«Le gouvernement d'Afghanistan fait preuve d'un engagement remarquable en faveur des communautés locales vulnérables, afin que celles-ci puissent bénéficier d'une approche adaptée aux changements climatiques qui touchent le pays», a déclaré le Coordinateur résident des Nations Unies en Afghanistan, Michael Keating, lors du lancement de l'initiative, qui s'est déroulé à Bamyan, à 200 km à l'ouest de la capitale, Kaboul.

«Nous saluons également cette opportunité qui nous est offerte d'aider les institutions afghanes à mieux faire face aux chocs et aux risques des intempéries, tout en renforçant la résilience au niveau local et de façon décentralisée», a-t-il ajouté.

Le PNUE a identifié l'Afghanistan comme étant l'un des pays les plus vulnérables du monde aux effets des changements climatiques. Or, actuellement, les capacités de ce pays à réagir aux impacts sont très limitées.

L'agriculture, secteur important de l'économie afghane, est dépendante des crues des rivières qui prennent leur source dans les hauts plateaux du centre du pays. Les écosystèmes sont cependant très fragiles et mis en danger par les activités humaines. Tout cela contribue à rendre le pays vulnérable aux sécheresses et à l'appauvrissement des terres.

«En Afghanistan, 79% de la population travaille dans le secteur primaire. La grande majorité de ces paysans locaux dépend de cette activité pour survivre. En travaillant avec les communautés et en facilitant l'entraide, nous pouvons intégrer des modèles d'adaptation aux changements climatiques plus performants à toutes nos stratégies de développement nationales», a déclaré le Directeur général de l'Agence de protection environnementale afghane.

Le pays a connu une grave sécheresse de 1998 à 2006, et plus récemment en 2008-09, ce qui a conduit à d'importantes pertes de cultures telles que le blé, le riz, le maïs et la pomme de terre. En outre, on estime que le changement climatique devrait provoquer une augmentation des températures annuelles moyennes, une diminution des précipitations moyennes annuelles et une augmentation de l'intensité des précipitations (en dépit de la diminution globale des précipitations).

Le PNUE principaux partenaires sur le terrain comprennent l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) pris en charge par la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) en collaboration avec le Programme sur la biodiversité financé par l'USAID de la Wildlife Conservation Society (WCS) et les organisations locales et les communautés afghanes.

L'initiative devrait être mise en ouvre dans quatre régions du pays et comprendre des interventions au niveau local pour améliorer la gestion des ressources en eau, la plantation d'arbres, le terrassement des collines et la plantation d'herbes sauvages sur les terres ayant fait l'objet de surpâturage. De plus l'initiative inclut une composante de formation professionnelle et de sensibilisation des populations.

Dans le cadre de ce projet, les principaux partenaires du PNUE sur le terrain sont : l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ; le Programme alimentaire mondial (PAM) soutenu par la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) ; et en collaboration avec le Programme sur la biodiversité de la Wildlife Conservation Society (WCS), financé par l'USAID, et les organisations locales et les communautés afghanes.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Andrew Scanlon, Gestionnaire du programme national en Afghanistan (Kaboul), par Tél. : 93 7966,30412 ou via e-mail : andrew.scanlon@unep.org

Salle de presse du PNUE (Nairobi), par Tél. : +254 20 7625022 /+254 20 762 3088/+254 20 762 5261 ou via e-mail : unepnewsdesk@unep.org

Samantha Newport, Conseillère en communications, Service post-conflit et gestion des catastrophes du PNUE , par Tél. : + 41 22 917 8798 ou via e-mail : Samantha.newport@unep.org

 
Afghanistan is one of the most vulnerable countries in the world to the impacts of climate change. Picture/Anssi Kullberg