Communiqués de presse - Janvier 2004 - De solides connaissances scientifiques sont essentielles pour sauvegarder la planète - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

De solides connaissances scientifiques sont essentielles pour sauvegarder la planète

Nairobi, le 9 janvier 2004 - Les liens entre le réchauffement de la planète et la pollution en provenance de métaux lourds, de parasites terrestres et des systèmes de production optimale de cultures, et le stade à partir duquel un environnement dégradé peut devenir source d’instabilité politique, sont parmi les questions auxquelles les scientifiques, qui cherchent à prévoir l’avenir de la planète, doivent trouver des réponses.

La semaine prochaine, certains des chercheurs les plus en pointe se réuniront au siège du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) pour identifier et étudier les « fossés de connaissance » existants, en vue de mieux prévoir l’impact des activités humaines sur l’environnement au cours de 21ème siècle. Les domaines dans lesquels les connaissances humaines doivent être renforcées comprennent, entre autres, les dangers que font peser les risques chimiques sur la santé ; l’impact de l’urbanisation et des mégapoles sur la nature environnante ; et l’amélioration de la compréhension de la biodiversité de la planète. Les scientifiques sont aussi soucieux de savoir comment les actions que l’on engage pour résoudre un type de crise environnementale pourraient se répercuter sur d’autres questions écologiques, économiques et sociales. Le but final du séminaire d’une semaine, qui va se tenir à Nairobi, est d’évaluer l’éventuel renforcement de la base scientifique du PNUE.

Les scientifiques se réuniront à Nairobi les 12 et 13 janvier, tandis que plus de 100 ministres et experts gouvernementaux se rencontreront les 14 et 15 janvier, leur réunion étant suivie de consultations intergouvernementales le 16 janvier.

Le PNUE a été créé par la résolution 2297 (XXVII) de l’Assemblée générale, qui lui a donné un très large mandat demandant, entre autres, au PNUE d’assurer une surveillance de l’environnement mondial. Lors du Forum de Cartagena (Colombie) en février 2002, les Ministres de l’environnement ont recommandé le renforcement de la base scientifique du PNUE par l’amélioration de ses capacités à surveiller et évaluer les changements écologiques au niveau mondial, y compris notamment par la création d’un panel intergouvernemental sur les changements de l’environnement.

Pour obtenir des informations complémentaires, veuillez prendre contact avec Eric Falt, porte-parole et Directeur de la communication et de l’information du PNUE, au 254-20-623-292, ou au 254-733-682-656 ; ou encore par courrier électronique à l’adresse eric.falt@unep.org ; on peut aussi contacter Nick Nuttall, responsable des médias au PNUE, au 254-20-623-084, ou au 254-733-632-755, ainsi que par courrier électronique à l’adresse nick.nuttall@unep.org.