Le PNUE en bref - Secrétariat de la Convention de Vienne et du Protocole de Montréal (Secrétariat de l'ozone) - United Nations Environment Programme (UNEP)
Ressources pour:
  Gouvernements
  Scientifiques et chercheurs
  Journalistes
  ONG/Société Civile

 

 Imprimer [English]
 

Secrétariat de la Convention de Vienne et du Protocole de Montréal (Secrétariat de l'ozone)

La Convention pour la protection de la couche d'ozone, également connue sous le nom de Convention de Vienne, adoptée en 1985, est un instrument à travers lequel les Etats signataires conviennent de prendre des mesures appropriées pour protéger la santé de l'homme et de l'environnement des impacts négatifs résultant ou pouvant résulter d'activités humaines susceptibles de modifier la couche d'ozone. Elle constitue une initiative sans précédent puisque, avec elle et pour la première fois, les Nations ont convenu en principe de gérer ensemble un problème environnemental mondial avant que ses effets ne se fassent sentir ou même que son existence ne soit scientifiquement prouvée.
Le point fort de la Convention est d'encourager la recherche, la coopération et l'échange d'information entre pays. Mais du fait d'un état des connaissances encore peu avancé sur la couche d'ozone au moment de l'adoption de la Convention, le texte reste vague sur les mesures à engager.

La même année et suite à la publication d'un article dans la revue scientifique "Nature" sur l'appauvrissement extrêmement grave de la couche d'ozone au-dessus de l'antarctique détecté par une équipe de scientifiques britannique dirigée par M. Joe Farman, la communauté internationale a reconnu la gravité du processus d'appauvrissement de la couche d'ozone et convenu des mesures spécifiques à prendre en signant le protocole de Montréal relatif aux substances qui appauvrissent la couche d'ozone. Le Protocole est entré en vigueur à la date prévue, le 1er janvier 1989, après avoir été ratifié par 29 pays ainsi que par la Communauté économique européenne. Ces signataires représentaient approximativement 82 % de la consommation mondiale en substances qui appauvrissent la couche d'ozone. Depuis de nombreux autres pays les ont rejoint.
L'objectif final du Protocole est «l'élimination» des substances qui appauvrissent la couche d'ozone.

Contacts :

Secrétariat de la Convention de Vienne et du Protocole de Montréal (Secrétariat de l'ozone)
PNUE
Nairobi 00100, Kenya
Tél. (254 2) 623 851
Télécopieur : (254 2) 623 601/623 913
Courriel : ozoneinfo@unep.org

Secrétariat du Fonds multilatéral pour la mise en oeuvre du Protocole de Montréal
1800 McGill College Avenue
27th Floor
Montréal, Québec
Canada H3A 3J6
Tél: (1 514) 282 1122
Télécopieur : (1 514) 282 0068
Courriel : secretariat@unmfs.org

Télécharger :