Communiqués de presse - Octobre 2005 - Le PNUE accueille la première Assemblée syndicale sur le travail et l’environnement - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Le PNUE accueille la première Assemblée syndicale sur le travail et l’environnement

Paris/Nairobi, le 17 octobre 2005 - La main d’œuvre syndiquée mobilise sa puissance et son influence pour protéger la planète Terre.

La 1ère Assemblée mondiale des Syndicats sur le travail et l’environnement se tiendra au siège du Programme de l’ONU pour l’environnement (PNUE) au Kenya, a-t-on annoncé aujourd’hui.

Le Directeur exécutif du PNUE, M. Klaus Toepfer, a déclaré : « L’idée qu’il faut choisir entre le travail et l’environnement est dépassée, comme nous le démontre cette importante Assemblée. »

« En effet, gérer l’environnement et aborder les grandes questions environnementales peut générer de nouveaux emplois et des entreprises plus respectueuses de l’environnement. Prenez le réchauffement planétaire, par exemple. Les entreprises qui réduisent leurs dépendances des carburants fossiles en étant plus efficientes du point de vue énergétique ont une facture de carburant moins élevée et sont donc plus compétitives sur le marché, explique M. Toepfer. »

« De nouvelles technologies plus soucieuses du climat, telles que les énergies renouvelables, les piles à combustible et les mesures et les gadgets favorisant l’économie d’énergie engendrent également de nouvelles entreprises qui à leur tour créent des emplois supplémentaires et alternatifs. Les associations syndicales ont un rôle important à jouer dans ce sens, en encourageant les employeurs à améliorer les normes environnementales des biens et services et la qualité de la santé environnementale sur le lieu de travail, a-t-il ajouté. »

Des syndicalistes du monde entier participeront à l’Assemblée historique qui se tiendra du 15 au 17 janvier 2006 et lors de laquelle les participants adopteront des recommandations et des engagements relatifs au travail, à l’environnement et au développement durable.

L’Assemblée verra également le lancement des Initiatives de travailleurs pour une contribution durable, d’où le nom anglais de la conférence, WILL 2006 (Workers’ Initiative for a Lasting Legacy).

Un site web intérimaire, www.will2006.org, a été lancé pour encourager l’élaboration de ces Initiatives des travailleurs, et pour promouvoir et préparer l’Assemblée.

« Les travailleurs et les syndicats ont la volonté politique requise pour changer les choses en vue de préserver et de restaurer l’environnement », a déclaré Guy Ryder, Secrétaire général de la Confédération internationale des syndicats libres.

« Nous nous sommes engagés pour deux raisons principales : parce que, en tant qu’agents sociaux en première ligne de la chaîne de production, nous pouvons y apporter une influence positive, concrète et unique ; et parce que les travailleurs sont souvent les premières victimes de risques environnementaux. Un travail décent au service de la viabilité est la clé de la dimension sociale du développement durable, ajoute-t-il. »

Les débats et les recommandations de l’Assemblée couvriront une variété de questions telles que : les conséquences du changement climatique sur le milieu du travail, l’élimination des produits chimiques nocifs sur le lieu de travail, la santé au travail, la santé publique et environnementale, l’action syndicale pour un accès et une gestion durables et équitables des ressources et services, la participation des syndicats et des travailleurs à la gouvernance environnementales et la responsabilité sociale des entreprises et leurs obligation de rendre compte.

L’Organisation internationale du travail (OIT) participera à l’Assemblée aux côtés de représentants de gouvernements, du secteur privé, d’organisations non gouvernementales (ONG) et de tous les autres groupes majeurs.

Pour en savoir plus, prière de contacter : Nick Nuttall, porte-parole du PNUE, Bureau du Directeur Exécutif, au Tel: 254 20 623084, Mobile: 41 79 596 5737 ou courriel: nick.nuttall@unep.org.

Si une réponse ne vous parvient pas immédiatement, veuillez contacter Elisabeth Waechter, Chargée des relations presse et de l'information au PNUE, au Tel: 254 20 623088, Mobile: 254 720 173968, courriel: elisabeth.waechter@unep.org

A Paris, veuillez contacter Robert Bisset, Porte- parole du PNUE en Europe, au Tel: 33 1 4437 7613, Mobile: 33 6 2272 5842, courriel: robert.bisset@unep.fr

Communiqué de presse du PNUE

 



 

 

Autres Liens

Site officiel de l'Assemblée WILL 2006
(en anglais)

 

Follow Us

Keep up to date with UNEP events on Facebook, Twitter and You Tube.

Twitter Facebook You Tube



UNEP on Facebook