Communiqués de presse - Février 2006 - Une nouvelle stratégie mondiale relative aux produits chimiques reçoit le feu vert des gouvernements - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Une nouvelle stratégie mondiale relative aux produits chimiques reçoit le feu vert des gouvernements

9ème Session extraordinaire du Conseil d’administration du PNUE/Forum ministériel mondial sur l’environnement

Dubaï/Nairobi, le 7 février 2006 – Une nouvelle initiative internationale visant à rendre les produits chimiques moins nocifs à l’homme et à la planète a été conclue aujourd’hui lors d’une conférence internationale à Dubaï.

La nouvelle initiative intitulée Approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques (SAICM d’après son sigle en anglais) couvre aussi bien l’évaluation des risques et l’étiquetage harmonisée que le traitement de stocks de produits obsolètes.

Elle comprend également des provisions pour l’établissement de centres nationaux dont le but d’aider les pays, particulièrement ceux en voie de développement, à former du personnel en matière de sécurité chimique, y compris la prise en charge de déversements, accidentels ou criminels.

L’initiative, qui fait partie de la Déclaration de Dubaï adoptée par plus de 100 ministres de l’environnement et de la santé, met le monde sur la voie de réaliser les engagements pris au Sommet mondial sur le développement durable en 2002.

A Dubaï, les gouvernements ont convenu de viser une utilisation et une production de matériels chimiques dont les répercussions sont moins nuisibles à la santé et à l’environnement.

Elle représente une des premières conclusions concrètes du Sommet mondial tenu à New York en septembre dernier en présence des chefs d’État du monde entier.

L’initiative SAICM, un accord volontaire, arrive à point nommé : la production mondiale de produits chimiques augmentera de 80 pour cent au cours des 15 prochaines années.

Entre 70.000 et 100.000 substances chimiques sont actuellement disponibles sur le marché, et près de 1.500 autres y sont introduites chaque année.

Qui plus est, la production de matériels chimiques quitte les pays développés pour s’installer dans les pays en voie de développement.

Klaus Toepfer, Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), a déclaré : « Je suis ravi que les gouvernements soient arrivés à un accord concernant cette nouvelle initiative, qui , j’en suis convaincu, transformera radicalement la manière dont les produits chimiques sont produits et utilisés. Plusieurs substances chimiques sont essentielles dans le monde moderne. Elles ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre la pauvreté et la réalisation du développement durable ».

« Mais, comme l’indiquent nos expériences passées, certains produits apparemment bénins peuvent s’avérer délétères. Aussi, les pays en voie de développement ont besoin d’aide pour renforcer l’utilisation, la manipulation et le traitement de produits chimiques. Nous devons donc employer la meilleure science et les exploiter avec respect, ajoute-t-il. »

Au cours des années, un éventail de traités relatifs aux produits chimiques est entré en vigueur, y compris la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants, qui régit différents produits chimiques tels que le DDT, un pesticide, et d’autres substances comme les PCB, qui autrefois étaient largement utilisés dans certains types d’appareils électriques.

« Mais il est clair depuis un certain temps déjà, qu’une approche qui consistait simplement à cocher un groupe de produits l’un après l’autre devenait difficilement applicable », explique M. Toepfer. « Une nouvelle approche, une nouvelle voie pour réaliser des progrès dans la gestion des produits chimiques était nécessaire, et c’est précisément ce que nous offre l’initiative SAICM. »

Les gouvernements, réunis à la veille de la 9ème Session extraordinaire du Conseil d’administration du PNUE/Forum ministériel mondial sur l’environnement, ont également apporté leur soutien à un fond de plusieurs millions de dollars visant à appuyer financièrement les plans d’action nationaux, particulièrement ceux des Pays les moins développés et des Petits États insulaires en développement.

Le PNUE qui, en collaboration avec d’autres agences de l’ONU, a organisé la réunion de Dubaï à laquelle ont participé des représentants de l’industrie, du milieu des affaires, des syndicats et de la société civile, abritera le Secrétariat de la SAICM.

Viveka Bohn de la Suède, qui cette semaine a présidé le Comité plénier de la Conférence internationale sur la gestion des produits chimiques, a fait l’éloge du Président de la Conférence : « De nombreuses personnes sont à remercier pour cet heureux aboutissement. Mais nul autant que Mariano Arana, le Ministre de l’habitat, de la planification et de l’environnement d’Uruguay, dont le sang-froid et l’intégrité ont joué un rôle majeur dans sa réussite. »

Notes aux éditeurs

Pour plus de détails sur la Session extraordinaire du Conseil d’administration du PNUE / Forum ministériel mondial sur l’environnement et sur la Conférence internationale sur la gestion des produits chimiques, veuillez consulter : http://www.unep.org/gc/gcss-ix/french

Pour plus d’information, veuillez prendre contact avec : Nick Nuttall, Porte-parole du PNUE, au Tel : +41 79 596 57 37 ou par courriel : nick.nuttall@unep.org

Communiqué de presse du PNUE 2006/08F