Communiqués de presse - Avril 2006 - Gala en honneur de prestigieux environnementalistes à Singapour - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Gala en honneur de prestigieux environnementalistes à Singapour

Singapour/Nairobi, le 21 avril 2006 – Sept personnalités de renommée internationale qui ont joué un rôle clé pour la reconnaissance des problématiques environnementales au niveau politique, sont aujourd’hui à l’honneur d’une soirée de gala organisée par le Programme des Nations Unies pour l’environnement, le Ministère de l’environnement et des ressources en eau de Singapour et le Conseil du Tourisme de Singapour au cours de laquelle ils recevront le titre de Champions de la Terre 2006.

Le prix récompense la capacité de leadership, la vision et la créativité démontrées par chacun de ces sept Champions dans le domaine de l’environnement. C’est également une occasion pour les lauréats de partager leurs espoirs concernant la promotion de la cause environnementale.

Tewolde Berhan Gebre Egziabher de l’Ethiopie, un champion de l’opposition au brevet sur le vivant et de la lutte en faveur des droits des communautés en Afrique a déclaré que compte tenu de la multitude actuelle de problèmes environnementaux, « le monde aura de plus en plus besoin de Champions ».

Tommy Koh de Singapour qui a consacré une grande partie de sa vie aux traités environnementaux, y compris la convention des Nations Unies relative au droit de la mer, a parlé de la nécessité de créer un équilibre entre la croissance économique et le respect de la nature. « Dans les prochaines années, l’Asie sera du point de vue économique, la région la plus dynamique au monde. Cela représente de grandes espérances mais aussi de grands dangers. En effet, si nous ne changeons pas nos comportements et reproduisons les mêmes erreurs commises par l’occident , l’Asie va polluer le monde, mais si nous savons tirer des leçons de ce qui a été fait jusqu'à présent et nous nous engageons dans un développement durable, alors nous pourrons espérer en un futur vraiment radieux » a-t-il dit.

Mikhaïl Gorbatchev de la Fédération russe a travaillé sans relâche pour faire des eaux partagées un point de coopération entre Israéliens, Palestiniens et Jordaniens, et a entrepris une médiation de haut niveau en ce sens. Il a souligné la nécessité de « changements décisifs et d’une étroite coopération avec la société civile dans la recherche de solutions pour une gestion équitable des ressources en eau et pour assurer à tout un chacun le droit à de l’eau potable »

Rosa Elena Simeon Negrin par son engagement, sa constance et son altruisme a significativement contribué à forger la notion de durabilité et à éveiller la conscience environnementale des cubains. Les habitants de son ile natale garde un souvenir ému de cette femme qui par sa simplicité et son attitude modeste a su mettre en valeur « le rôle que les citoyens ordinaires peuvent jouer dans la protection de l’environnement ».

June Zeitlin, directeur exécutif, et huit autres membres de l’Organisation des femmes pour le développement et l’environnement (WEDO), qui se bat pour l’égalité des chances et une plus grande reconnaissance du rôle des femmes dans le cadre de forums contribuant à l’élaboration de politiques mondiales, continueront à « faire entendre leur voix aux Nations Unies et dans les réunions internationales afin que partout dans le monde la vie des femmes et des hommes, en particulier des plus pauvres, s’améliore un petit peu »

Les douze années consacrées à la restructuration et gestion du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) en tant que premier Président-Directeur général de cette institution internationale, ont peut-être été la période la plus importante de la carrière de l’égyptien Mohamed El-Ashry. Selon lui « Bien qu’il soit important de participer à des conférences et des réunions internationales, il faut aussi aller sur le terrain et vérifier comment les projets sont mis en œuvre, quel est leur impact sur la vie des populations et comment ils participent à l’amélioration de l’environnement. »

Massoumeh Ebtekar, première femme vice-président de l’Iran, a soutenue l’intégration des préoccupations environnementales dans l’industrie et le secteur de l’énergie de son pays. Grâce à elle, des technologies pour une production propre et des systèmes de gestion et de comptabilité environnementales ont été incorporés dans l’industrie pétrochimique iranienne.

« Chacun de ces sept lauréats est un catalyseur de changements. Ils ont su mobiliser les soutiens et faire avancer le débat sur l’environnement vers les plus hauts niveaux de la prise de décision politique, c’est pourquoi il mérite d’être reconnus » a déclaré Shafqat Kakakhel, Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Directeur exécutif adjoint chargé du Programme des Nations Unies pour l’environnement.

La cérémonie de remise des prix de Champions de la Terre est organisée avec le concours de différents sponsors, y compris l’Asia Pacific Resources International Holdings (APRIL) et la Fondation Lien/Nanyang Technology University. CNN, Fortune, Time, la Fondation Eco 4 TheWorld, Singapore Environment Council (SEC) ainsi que Channel News Asia figurent parmi les autres sponsors de la soirée.

Notes aux éditeurs

Pour en savoir plus sur le prix Champions de la Terre et télécharger des photos et des notes biographiques sur les lauréats du prix, veuillez consulter http://www.unep.org/champions ou contacter la Division de la Communication et de l’Information du PNUE : championsoftheearth@unep.org

Établi en 2004, le Prix Champions de la Terre est une distinction internationale attribuée chaque année par le PNUE à des personnes ou groupes s’étant distingués dans le domaine de la protection de l’environnement.

Aucune récompense monétaire n’est associée au prix, qui vise à sensibiliser le public et à favoriser la multiplication des initiatives prises par ces Champions à travers le monde.

Chaque lauréat reçoit un trophée, conçu spécialement par le sculpteur kenyan Kioko, et fait de métaux recyclés. Le trophée représente les éléments fondamentaux de la vie sur Terre – le soleil, l’air, la terre et l’eau.

Le PNUE souhaite recevoir les candidatures de personnes ou groupes ayant contribué de manière significative et reconnue, au niveau mondial ou régional, à l’environnement et à sa gestion durable ainsi qu’à la gestion des ressources naturelles de la Planète.

Le Prix récompense la créativité, la vision et le leadership des lauréats. Il tient compte également du potentiel de reproduction de leurs initiatives et idées dans d’autres régions du monde.

Les candidats sont sélectionnés par un jury composé de cadres supérieurs du PNUE, avec l’aide des bureaux régionaux du PNUE.

Les journalistes souhaitant participer à la cérémonie de remise de prix ou interviewer les lauréats ou le PNUE sont priés de contacter :

Eric Falt, Directeur de la Division de la Communication et de l’Information (DCPI) au Tel : +254 20 762 3292 ; Mobile +254 (0) 733 682 656 ou +1 (917) 434 9338 ; Courriel : eric.falt@unep.org

Nick Nuttal, Porte-parole, Bureau du Directeur exécutif, Tel :+254 20 762 3084, Mobile : +254 (0)733 632755; courriel : nick.nuttall@unep.org

Elisabeth Guilbaud-Cox, Coordinatrice des événements spéciaux, Tel : +254 20 762 3401; courriel : elisabeth.guilbaud-cox@unep.org

Satwant Kaur, Chargé de l’information, Bureau régional du PNUE pour l’Asie-Pacifique, Tel : +662 280 3829

En cas d’absence de réponse immédiate, prière de contacter Elisabeth Waechter, Chargé de l’information au Tel: 254 20 7623088, Mobile: 254 720 173968, courriel: elisabeth.waechter@unep.org