Communiqués de presse - Septembre 2006 - Le PNUE répond à la crise des déchets toxiques à Abidjan - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Le PNUE répond à la crise des déchets toxiques à Abidjan

Nairobi/Genève, 8 septembre 2006 – A la demande du gouvernent de la Côte d’Ivoire, le Secrétariat de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination administré par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a lancé une enquête visant à établir si les déchets toxiques déversés aux abords de la ville d’Abidjan sont issus d’un trafic illégal en provenance d’Europe.

L’enquête du Secrétariat doit également établir les responsabilités légales de cette catastrophe afin de déterminer si les fonds de la Convention peuvent être utilisés pour financer les opérations de nettoyage.

« La catastrophe d’Abidjan est une illustration particulièrement douloureuse des souffrances humaines causées par le déversement illégal des déchets » a affirmé Achim Steiner Directeur exécutif du PNUE.

« Etant donné que le commerce international continue à se développer et des contrôles de plus en plus sévères au niveau national font augmenter les coûts du stockage des déchets toxiques dans les pays développés, les occasions et les incitations économiques pour le transport illégal des déchets ne fera que s’accroître » a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (HOCHA) a confirmé qu’un appel à une aide internationale a été lancé le 4 septembre, sur la base d’un plan à court et moyen terme estimé à 13.5 million de dollars. Les autorités ivoiriennes ont indiqué qu’elles ne possèdent pas l’expertise pour évaluer pleinement le problème et limiter les dégâts.

La section de OCHA qui suit de près l’évolution de la situation a offert son assistance a la Cote d’Ivoire par le biais de son bureau dans le pays, et a alerté la Commission Européenne ainsi que d’autres bailleurs de fonds francophones.

Une task force inter agence a été mise en place en Cote d’Ivoire avec pour mission de coordonner la réponse des agences onusiennes à la demande d’assistance exprimée par le Gouvernement. Le coordonnateur des affaires humanitaires a demandé au gouvernement de fournir un plan d’urgence détaillé et centré sur les besoins prioritaires.

Le PNUE collabore étroitement avec les gouvernements et les autorités locales dans le domaine du déversement illégal des déchets, en renforçant les capacités locales à faire face a des situations telles que celle qui s’est produite en Cote d’Ivoire.

Conformément à la Convention de Bâle, un pays exportateur de déchets toxiques doit d'abord obtenir une autorisation écrite auprès du pays importateur et une autorisation détaillant les contenants et la destination des déchets doit accompagner le chargement tout le long du trajet.

Dans le cas de commerce illégal, l'exportateur responsable est obligé de reprendre ses déchets et payer les coûts des dégâts et du nettoyage.

Dans le cadre de l'application de la Convention, l'Union européenne interdit toute exportation de déchets dangereux de ses pays membres vers des pays en voie de développement.

Note aux journalistes: pour en savoir plus, consulter www.basel.int ou www.reliefweb.int; ou contacter soit Michael Williams au +41-22-917 8242 / +41-79-409-1528 (mobile), michael.williams@unep.ch; Nick Nuttal, porte-parole du PNUE au +254 207 623084, +254 (0) 733 632755 (mobile) ou nick.nuttall@unep.org; ou Elisabeth Waechter au +254 207 623088 ou Elisabeth.Waechter@unep.org.

 



 

 

Autres Liens

Rapport de situation No 3 du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA)
Crise des déchets toxiques en Côte d’Ivoire (Abidjan)

Texte de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux

Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux
Site officiel

 

Follow Us

Keep up to date with UNEP events on Facebook, Twitter and You Tube.

Twitter Facebook You Tube



UNEP on Facebook