Communiqués de presse - Septembre 2006 - Prestigieux prix de l’environnement récompense des initiatives communautaires pour leur contribution à la lutte contre la désertification - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Prestigieux prix de l’environnement récompense des initiatives communautaires pour leur contribution à la lutte contre la désertification

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement annonce les lauréats 2006 du Prix Sasakawa

Nairobi, 28 septembre 2006 – Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) vient d’annoncer qu’un visionnaire écologiste et une association aux activités novatrices vont être récompensés pour leurs initiatives pionnières en matière de lutte contre la désertification au niveau communautaire.

Rodrigo Vivas Rosas (Colombie) et la Coopérative agricole et avicole de Tenadi (Mauritanie) sont les lauréats 2006 du Prix Sasakawa du PNUE, un des plus prestigieux prix de l’environnement.

Le prix leur sera présenté le mois prochain en reconnaissance de leur contribution significative à la lutte contre la désertification et la dégradation des sols, problème majeur à l’échelle locale et mondiale qui menace la survie des deux milliards d’habitants des zones arides et désertiques.

Cette récompense met en exergue le fait que les communautés locales et les populations autochtones (femmes et petits agriculteurs compris) tiennent entre leurs mains de nombreuses solutions pour répondre à la menace mondiale qu’est la désertification.

Achim Steiner, Sous-secrétaire général des Nations Unies  et Directeur exécutif du PNUE, a déclaré : « Ce prix honore les centaines de milliers d’initiatives communautaires qui œuvrent à préserver la santé et la fertilité des sols dans certains des milieux les plus sévères du monde. En récompensant M. Vivas Rosas et la Coopérative Ténadi, nous reconnaissons les activités exemplaires de ces individus et associations méconnus dont l’engagement, la créativité et la ténacité nous servent d’exemples ».

« La désertification et la dégradation des sols est un problème dramatique, aux vastes conséquences allant de la perte des sols productifs, à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre provenant de terres dégradées, jusqu’à l’envasement de barrages hydroélectriques et des fleuves, » explique-t-il.

« Une sédimentation fluviale accrue peut à son tour nuire aux réserves halieutiques et asphyxier des écosystèmes d’importance économique comme les récifs coralliens et les herbiers marins. La désertification a donc un impact considérable sur nos efforts de réduire la pauvreté mondiale et réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement », a-t-il ajouté.

« Combattre et prévenir la désertification va donc dans l’intérêt du monde entier et non uniquement des deux milliards de personnes vivant en zones arides, » conclut-il.

Le nouveau Prix Sasakawa du PNUE, décerné chaque année, est un des prix les  plus prestigieux du domaine de la protection de l’environnement. D’une valeur de 200.000 dollars, il récompense la recherche et les idées novatrices ainsi que des initiatives communautaires exceptionnelles.

Comme chaque année, les lauréats du Prix œuvrent dans le contexte d’un thème environnemental donné. En 2006, ce thème était « déserts et désertification ».

Le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner, remettra le prix aux deux lauréats le 30 octobre prochain lors d’une cérémonie au Rose Center for Earth and Space du Musée américain d’histoire naturelle à New York.

 

Les Lauréats

La Coopérative agricole et avicole de Tenadi
Les années de sécheresse persistante au Sahel et en particulier en Mauritanie depuis 1973 ont décimé les cheptels à 90% et réduit en néant l’espoir des habitants qui y vivaient depuis des siècles et s’adonnaient au nomadisme.        

A cette calamité naturelle et ses conséquences graves qui en découlent (exode rural, désertification, ensablement, perte de troupeaux etc.) beaucoup de nomades ont décidé de se regrouper, de se fixer dans leur terroir en créant des activités nouvelles et d’affronter cette nature hostile pour résister et survivre.

C’est dans ce contexte qu’est née la Coopérative agricole et avicole de Tenadi qui s’efforce depuis de développer de nouvelles techniques pour combattre la désertification. Pour palier au manque d’eau, elle a réalisé deux forages équipés de pompes immergées et a aménagé et reboisé une superficie de 80 hectares autour des forages pour arrêter le mouvement des dunes. Une pépinière de prosopis a également été créée afin de planter des brises vents et de permettre à une oasis de palmiers dattiers de voir le jour.  On y trouve aujourd’hui diverses cultures sous palmiers et notamment un maraîchage très productif.
 
Grâce aux initiatives de la coopérative, de nombreuses familles se sont établies aux alentours de l’oasis de Tenadi. Les habitants bénéficient de formations à l’utilisation de nouvelles méthodes agricoles génératrices de revenus et permettant d’introduire de nouvelles cultures dans ce milieu aride.

M. Sidi El Moctar OUld Waled, Président de la Coopérative, a déclaré : « Le prix honore la Coopérative de Tenadi, ses membres ainsi que le peuple mauritanien. Il confirme également que les efforts entrepris par la coopérative pour faire face à la désertification ont porté leurs fruits. Nos initiatives servent d’exemples à de nombreuses autres communautés qui combattent la désertification, aussi bien en Mauritanie qu’à travers l’Afrique de l’ouest. »

 

Rodrigo Hernan Vivas Rosas
Le  juriste et écologiste colombien, Rodrigo Hernan Vivas Rosas est un chef communautaire aux efforts inlassables qui a mis sur pied de nombreux projets de développement en faveur de l’environnement et de la communauté, reconnus et applaudis à travers le monde.

Il dirige le CIPASLA, une alliance entre 16 organisations, qui comptent quelques 6.500 membres, répandus sur 7.000 hectares recouvrant 23 départements ruraux. Au nombre de ses partenaires : des organisations gouvernementales et non gouvernementales, une fondation crée par d’anciens guérilleros et une association de peuples autochtones.

M. Vivas Rosas est également à la tête de REDLAYC, une institution régionale œuvrant  dans le domaine de la sécurité alimentaire et du développement durable. Il est également le conseiller régional de ECOFONDO, un consortium d’organisations régionales.

Ses activités touchent toute la région andine et ses réalisations ont aidé à réduire la pauvreté qui contribue à perpétuer les activités des guérillas locales, la production de cultures illicites et le flux de migrants vers les villes colombiennes. Ses modèles et approches intégrées sont généralement considérés comme une sorte de laboratoire où développer des outils et des applications pour améliorer l’environnement de collines menacées par la désertification et tourmentées par un manque de ressources. Ses initiatives visent pour la plupart à développer, grâce à ses applications et méthodologies, un modèle institutionnel pour combattre la désertification, la pauvreté et la dégradation des ressources. Il veille également à élaborer des modèles informatiques qui permettraient aux agences de développement et de recherche ainsi qu’aux associations communautaires de prendre  des décisions avisées pour la gestion des ressources naturelles.

M. Vivas Rosas a déclaré: « C’est un grand honneur de recevoir ce prix. Je suis ravi d’être ainsi reconnu. Cela est extrêmement significatif et motivant pour mon travail personnel et pour notre organisation ».

"J’ai toujours pensé que nous pouvions exporter et reproduire des expériences menées avec succès dans le domaine du développement durable en Colombie. Grace au soutien des organisations internationales cela est aujourd’hui possible. Nous pouvons enfin promouvoir en Colombie la collecte et utilisation des eaux de pluie. Ces pratiques devraient  être adoptées au niveau national et devenir une priorité pour tous les gouvernements au niveau local et régional » a-t-il ajouté. 

 

Notes aux éditeurs

  • Les biographies et des photographies de chaque lauréat sont disponibles.
  • Le Prix Sasakawa du PNUE, parrainé par la Nippone Foundation et fondé le défunt Ryoichi Sasakawa, est décerné chaque année à des individus qui ont apporté des contributions remarquables à la gestion et à la protection de l'environnement dans un domaine particulier.
  • Les lauréats du prix ont été sélectionnés le 22 juin dernier par une commission indépendante composé de dirigeants et écologistes d’envergure internationale, y compris : le Prix Nobel de paix Wangari Maathai ; Wakoko Hironaka, membre de la Chambre des conseillers à la Diète et ancienne Ministre de l’environnement ; Angela Cropper, Sénatrice de Trinité-et-Tobago et présidente de la Cropper Foundation et le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner.

 

Pour en savoir plus, veuillez contacter : Eric Falt, Directeur de la Communication et de l’information au Tel: (254-20) 762-3292, Mobile: 254 (0) 733 682656, courriel: eric.falt@unep.org ou Nick Nuttall, Porte-parole du PNUE, Bureau du Directeur exécutif, au Tel: (254-20) 762-3084, Mobile au Kenya: 254 (0) 733 632755, Mobile en déplacement (41-79) 596-5737, courriel: nick.nuttall@unep.org ou Elisabeth Guilbaud-Cox, Coordinatrice des événements spéciaux, au Tel: (254-20) 762-3401.  Consultez également notre  site web: www.unep.org/sasakawa/french.

Pour interviewer les lauréats: Rodrigo Hernan Vivas Rosas au Tel: (57) 282 49275, Fax: (57) 282 49275, et courriel: rodrivenn@gmail.com; et  Sidi El-Moctar Ould Waled au Tel: (222) 648-5990 ou (222) 644-9384; Fax: (222) 525 2822, et  courriel: swaled@tenadi.com

Communiqué de presse du PNUE 2006/44
 

 



 

 

Autres Liens

Prix Sasakawa du PNUE 2006
Site officiel

 

Follow Us

Keep up to date with UNEP events on Facebook, Twitter and You Tube.

Twitter Facebook You Tube



UNEP on Facebook