Le PNUE va s'engager dans la protection de l'environnement en République démocratique du Congo - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Le PNUE va s'engager dans la protection de l'environnement en République démocratique du Congo

Kinshasa /Nairobi, 17 Septembre 2007 - Une mission exploratoire de haut niveau du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) arrive à Kinshasa ce jour pour une visite dont l'accent portera sur les efforts de conservation dans des aires protégées, le renforcement des capacités institutionnelles, la lutte contre la pollution, l'atténuation de l'impact des activités humaines sur la l'environnement et les ressources naturelles, particulièrement dans des écosystèmes fragiles de la République démocratique du Congo (RDC) ainsi que l'amélioration de la collaboration avec le système de l'ONU dans ce pays.

Cette mission d'identification devrait consolider les connaissances du PNUE ainsi que sa compréhension de la situation environnementale actuelle en RDC, particulièrement en ce qui concerne l'appréciation des besoins pour une évaluation et une intervention post conflit, l'estimation de l'appui disponible dans le pays afin d'élaborer un programme de collaboration amélioré avec la RDC.

La mission du PNUE séjournera en RDC du 17 au 22 septembre 2007 et tiendra des réunions avec les autorités compétentes et quelques parties prenantes, telles que des responsables des principales institutions gouvernementales, du public et du privé ainsi que les organisations non gouvernementales (ONG).

Cette équipe constitue la seconde opération technique du PNUE mandatée sur le terrain par le Directeur exécutif, Achim Steiner, en République démocratique du Congo, après la visite récente de M. Didace Pembe Bokiaga, le ministre de l'Environnement de RDC au siège du PNUE à Nairobi. Le but est de renforcer la participation du PNUE au développement des activités qui aideront les partenaires congolais à mieux comprendre les contours des défis environnementaux auxquels ils sont confrontés et à développer des programmes qui profiteront davantage aux populations aussi bien qu'à la nature à l'intérieur et même au delà de leurs frontières.

Le PNUE a pris des mesures concrètes pour répondre à la situation environnement ale en RDC : Une mission conjointe a été organisée avec l'UNESCO au Parc national de Virunga en août 2007 en vue d'étudier la récente crise qui s'est soldée par la mort d'un garde forestier et des blessures pour d'autres gardes ainsi que la mort d'un certain nombre de gorilles de montagne, le plus rare des grands singes, dans le Parc national de Virunga. La mission a par ailleurs identifié des plateformes de collaboration possible entre le PNUE, les autres agences des Nations Unies ainsi que les organisations et partenaires appropriés, pour aider le gouvernement à assurer de meilleures méthodes de gestion dans les aires protégées.

La présente opération constitue à la fois le suivi et le résultat de certaines recommandations spécifiques faites après la mission conjointe UNESCO-PNUE dans les Virunga. Les aspects importants à explorer comprennent donc l'amélioration de la participation actuelle du PNUE dans les activités environnementales en RDC et au sein des actions du système de l'ONU, l'optimisation du partenariat dans la prise en charge de certains des principaux défis environnementaux de la RDC ; l'atténuation de l'impact (conflits et post conflits, situation humanitaire et sociale) des activités humaines sur la gestion de l'environnement et de ressources naturelles ; l'examen de la situation de conservation au Parc national des Virunga ainsi que la prévention des pertes de la riche biodiversité avec l'appui de l'ONU et de la communauté internationale.

La mission du PNUE va également explorer voies pour aider la RDC dans le développement d'une stratégie pour l'assainissement et la pollution et dans l'évaluation de l'impact de l'industrie minière sur l'environnement dans les régions minières des 2 Kassaï et du Katanga, tout particulièrement dans la mise en place de mesures claires destinées aux compagnies minières.

Note aux éditeurs

Le Parc national de Virunga abrite 50% de la population de gorille de montagne et de nombreuses autres espèces endémiques et menacées.

La dégradation environnementale dans la région de Grands Lacs est devenue une préoccupation importante non seulement parmi les pays de la région, en particulier en République démocratique du Congo mais aussi pour la communauté internationale et notamment le Programme des Nations Unies pour l'Environnement. Ceci a été mis en exergue par les massacres récents des gorilles au Parc national des Virunga. Ce parc est occupé par l'armée congolaise, les membres dissidents de l'armée, les réfugiés rwandais, les forces de Nkunda ainsi que divers groupes rebelles Mai Mai. Les ressources du parc sont utilisées pour la subsistance et le maintien de certains des divers groupes vivant désormais dans le parc aussi bien que pour les communautés riveraines du parc. Les problèmes complexes du Parc national des Virunga, refuge d'une riche et abondante diversité de faune et de flore, se sont compliqués davantage par le les troubles dans la région orientale du Congo.

Il est donc nécessaire de poursuivre l'assistance technique et de renforcer les capacités des pays africains à mettre en valeur et à accéder aux connaissances pour soutenir la gestion de leurs ressources naturelles particulièrement dans la région des Grands Lacs et le bassin du Congo, qui renferme le deuxième plus grand écosystème de forêt du monde après l'Amazonie, avec plus de 60% de la diversité biologique du continent.

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec : Nick Nuttall, Porte-parole du PNUE, Bureau du Directeur exécutif, au téléphone : +254 20 762 3084 ; Mobile : +254 733 632 755, E-mail Nick.Nuttall@unep.org ; ou Angèle Luh-Sy, Chargée de l'Information au Bureau régional pour l'Afrique, au téléphone : 254 20 762 4292, mobile : 254 722 429 770, E-mail : Angele.Luh@unep.org

Communiqué du PNUE 09/ 2007