Selon le PNUE, le nouveau groupe doit relancer la croissance et l'innovation dans l'efficacité des ressources - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Selon le PNUE, le nouveau groupe doit relancer la croissance et l'innovation dans l'efficacité des ressources

Nouveau groupe d'experts sur la gestion durable des ressources

Budapest/Nairobi/Paris,le 9 novembre 2007 - L'évaluation des risques environnementaux liés à la production des biocarburants et au recyclage des métaux sont deux des questions qui seront vraisemblablement inscrites à l'ordre du jour du nouveau groupe d'experts sur l'efficacité des ressources.

Le 'Groupe d'experts international sur la gestion durable des ressources', nouvellement créé et lancé aujourd'hui à l'occasion du Forum mondial de la science, fournira des évaluations scientifiques et des recommandations sur la fréquence d'utilisation, la sécurité des matières utilisées et les impacts environnementaux d'une sélection de produits et services à l'échelle mondiale.

Achim Steiner, sous-secrétaire général des Nations Unies et directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), à l'origine de la création de ce groupe d'experts, a déclaré : « actuellement les changements climatiques ont, à juste titre, la priorité dans l'agenda environnemental, mais le monde doit faire face à d'autres vérités qui dérangent et qui doivent être abordées. »

Il a ajouté : « La croissance économique des temps modernes ne peut être obtenue avec des modes de production et de consommation révolus - un point mis en évidence de façon incisive par notre récent rapport GEO-4 (L'avenir de l'environnement mondial) qui souligne que collectivement les humains sur-utilisent les ressources naturelles de notre planète à une allure qui dépasse la capacité de la nature à se renouveler et à se régénérer.»

« Nous devons relancer la croissance et l'innovation dans l'efficacité des ressources. Nous devons briser le lien existant entre croissance économique et dégradation environnementale. Trouver les moyens pour réussir ce « découplage » est derrière la création de ce groupe d'experts. »

Créé par le PNUE, avec le soutien d'un grand nombre de gouvernements, de la Commission Européenne et de représentants de la société civile, le nouveau groupe d'experts fait partie d'un partenariat international sur la gestion des ressources. Il prendra en compte l'impact sur les ressources et les matières premières utilisées tout au long du cycle de vie des produits.

« Quadrupler la productivité mondiale des ressources (en multipliant la richesse par deux et en divisant l'utilisation des ressources aussi par deux) est le meilleur chemin vers un développement durable, » selon Ernst Ulrich von Weizsaecker, Recteur de l'Ecole Donald Bren des Sciences environnementales et de gestion de l'Université de Californie, et co-président du Groupe d'experts.

Il a ajouté : « Nous sommes tous d'accord qu'il est nécessaire de disposer de beaucoup plus de richesse économique pour 6,5 milliards d'habitants, sans parler des 9 milliards de personnes qui peupleront vraisemblablement la terre vers le milieu de ce siècle. D'un autre côté, nous surexploitons actuellement déjà notre planète. Il est raisonnable de déclarer que nous devrions réduire la consommation d'énergie carbonique et d'autres ressources naturelles par environ un facteur 2. Il est grand temps pour le système des Nations Unies d'aborder les défis qui concernent les ressources globales, et je suis honoré d'être invité à travailler sur cet ordre du jour si passionnant. »

« L'humanité fait face à son plus sérieux défi sur son interaction avec les écosystèmes qui nous permettent de vivre, nous et toutes les autres formes de vie, » a déclaré Ismail Serageldin, l'autre co-président du Groupe d'experts et directeur de la Bibliothèque d'Alexandrie. « Nous devons trouver de nouveaux moyens innovants pour faire face aux besoins d'une population en expansion, avec une alimentation plus riche, et une grande consommation d'énergie. Nous devons reformuler les politiques environnementales nationales et internationales, afin qu'elles nourrissent le développement et fassent la promotion de l'introduction de ces nouveaux moyens dans le monde entier. »

Le nouveau 'Groupe d'experts international sur la gestion durable des ressources' devrait fournir des évaluations purement scientifiques et empiriques écrites dans un langage clair sur des questions complexes, et des rapports qui peuvent être lus par ceux qui ont la capacité d'agir.

Il est attendu que le Groupe d'experts fera une évaluation de la situation au niveau global et émettra des recommandations sur les questions prioritaires, par exemple le recyclage du métal (devons-nous "extraire ou recycler", et quels sont les risques environnementaux), ou la question complexe des bioproduits (est-ce que nous combattons le réchauffement climatique, ou est-ce que nous "brûlons notre nourriture" comme le disent certains).

Le Groupe d'experts bénéficie d'un secrétariat au sein du service Consommation et Production durables de la Division Technologie, Industrie et Economie du PNUE, à Paris. Voir : www.unep.fr

Pour plus d'information, contacter Nick Nuttall, porte parole du PNUE, téléphone : + 254 20 762 3084, portable : + 254 733 632755, courriel : nick.nuttall@unep.org ; ou Robert Bisset, téléphone : + 33 1 4437 7613, portable : + 33 6 2272 5842, courriel : robert.bisset@unep.fr

 
A biodiesel pump in the US. Photo: rrelam