La Corée du Sud met plus de 4 millions de dollars à disposition du premier projet environnemental entre les deux Corées - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

La Corée du Sud met plus de 4 millions de dollars à disposition du premier projet environnemental entre les deux Corées

Nairobi/Bangkok, 22 Novembre 2007-Le Programme des Nations Unies pour l'environnement et la République de Corée ont signé aujourd'hui un accord créant un fonds spécial de 4,4 millions de dollars pour les principaux problèmes environnementaux dans la République Démocratique de Corée. Le premier projet sur l'environnement entre les deux Corées, le Fonds d'affectation spéciale abordera la destruction de la forêt, le déclin de la qualité d'eau, la pollution atmosphérique, la biodiversité et la dégradation des terres en Corée. Il soutiendra également les initiatives sur les organismes écologiques ainsi que la conservation et la gestion des bassins Taedong, l'éducation environnementale, le système environnemental de surveillance intégrée, le mécanisme pour le développement propre et les technologies énergétiques renouvelables.

"Cette coopération multilatérale avec le PNUE est d'une grande signification pour la Corée du Nord et du Sud, et elle constitue un énorme pas en avant pour adresser les problèmes environnementaux urgents de la Corée du Nord,"a dit Dr.LEE Kyoo-Yong, le ministre de l'environnement Coréen

La dernière décennie a vu la diminution des forêts en Corée de Nord a cause de la production du bois, le chauffage au feu de charbon, les incendies et infestations d'insectes liés à la sécheresse, la croissance démographique et la conversion des terres à la production agricole. La pollution des rivières et ruisseaux est devenue sévère au cours de ces dernières années, en particulier dans le fleuve Taedong, qui traverse dans le centre de Pyongyang. L'utilisation du charbon en Corée du Nord pour la production d'énergie, les procédés industriels et le chauffage domestique a entraîné de graves pollutions d'air dans les villes comme Pyongyang et Hamhung en particulier.

Pour contrer cela, le pays encourage la communauté, les jeunes et les groupes d'enfants de créer des pépinières et de participer à des campagnes telles que la Journée nationale de la plantation d'arbres le 2 Mars de chaque année. Le gouvernement est en train de renforcer le contrôle juridique sur les effluents des usines par l'application du " principe du pollueur payeur " et a lancé des sensibilisations médiatiques pour informer le public de l'importance de la conservation de l'eau.

La protection de l'environnement a aussi été reconnue comme une question prioritaire et une condition préalable au développement durable après une série de catastrophes naturelles des les années 1990 qui ont conduit à une réduction de rendement des principales cultures. En 1998, la Corée a révisé sa constitution et a identifié et désigné la protection de l'environnement comme priorité avant toutes les pratiques de production et comme condition préalable au développement durable. Des lois nationales sur les forêts, la pêche, les ressources en eau et la pollution marine ont également été adoptées.

"Cet accord soutiendra la dynamique populaire que la Corée a commencé. Il sera également un pilier de l'esprit de coopération entre les deux pays," a dit Achim Steiner, Sous-secrétaire général de l'ONU et Directeur exécutif du PNUE.

Depuis 2000, le PNUE a travaillé en partenariat avec le Comité National de Coordination pour l'Environnement et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour renforcer la capacité du gouvernement national pour l'évaluation environnementale, le suivi et l'application des accords multilatéraux sur l'environnement. En 2004, le PNUE et la RDC ont signé un accord-cadre de coopération pour l'environnement. Le premier rapport du gouvernement de la Corée du Nord sur l'état de l'environnement a également été lancé cette année.

 
Achim Steiner, Executive Director of UNEP and for the government of Republic of Korea, the Ambassador, H.E. Mr. Yum Ki-syub (© Kashmira)


 

 

Autres Liens

Le PNUE lance le premier rapport sur l'état de l'environnement en RPD Corée

 

Follow Us

Keep up to date with UNEP events on Facebook, Twitter and You Tube.

Twitter Facebook You Tube



UNEP on Facebook