La mondialisation et la gouvernance environnementale internationale au sommet des discussions de la société civile africaine en prélude au Conseil d'administration du PNUE - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

La mondialisation et la gouvernance environnementale internationale au sommet des discussions de la société civile africaine en prélude au Conseil d'administration du PNUE

Nairobi, 10 Novembre 2008 – Le dixième forum africain de la société civile s’ouvre aujourd'hui à Nairobi, au Kenya, à l'initiative du Bureau régional pour l'Afrique du Programme des Nations Unies pour l'environnement, en prélude à la 25e session du Conseil d'administration du PNUE / Forum ministériel mondial sur l’environnement (GC/GMEF), qui aura lieu en Février 2009 au siège du PNUE.

L'objectif de ce Forum de deux jours est de fournir une plate-forme d'échange et de consultation entre représentants de la société civile sur les grands problèmes environnementaux qui seront débattus par les États membres au cours du GC / GMEF, et de faciliter la contribution des grands groupes de la société civile non seulement au GC / GMEF mais aussi aux autres forums internationaux sur l'environnement.

Les représentants des ONG environnementales, des syndicats, des groupes de femmes, de la jeunesse, du secteur privé et des communautés autochtones de 20 pays africains vont discuter de la manière de progresser sur les questions critiques telles que la mondialisation, la gouvernance environnementale internationale, le changement climatique, le mercure, et des moyens d’engagement plus efficaces entre le PNUE et la société civile, y compris les entreprises.

La 25e session du GC / GMEF aura pour thème principal «Mondialisation et environnement : Crises mondiales: Chaos national? ». Les délibérations la société civile sont destinées à fournir aux ministres de l'environnement du monde des perspectives différentes, ainsi que des informations de première main au moment où ces autorités débattent des multiples défis d’environnement et de développement aux niveaux national et régional, et essaient de capitaliser les opportunités en appui à leurs efforts.

L'évolution récente au sein de l'ONU sur la gouvernance environnementale internationale (IEG), y compris les appels à une plus grande cohérence au sein du système des Nations Unies constituera le deuxième thème du 25e Conseil d'administration du PNUE. Les discussions viseront à déterminer si la IEG est une aide ou un obstacle. Les consultations de la société civile africaine auront donc pour but d’apporter aux ministres de l'environnement la possibilité d'obtenir non seulement une mise à jour complète sur l'ensemble des développements récents en matière IEG, mais également de réfléchir sur les objectifs environnementaux mondiaux convenus, ainsi que les actions courantes visant à réaliser ces objectifs en prenant en compte les besoins et priorités des pays.

Il ya un regain d'attention au sein de l'ONU sur la gestion axée sur les résultats. Dans le même temps, le PNUE est amené  à réfléchir aux secteurs où il devrait concentrer ses efforts dans l'avenir. La stratégie à moyen terme du PNUE, qui est la base pour l’élaboration de son programme de travail biennal pour 2010-2011 et qui s’articule autour de six domaines prioritaires, à savoir le changement climatique, les catastrophes et des conflits, la gestion des écosystèmes, la gouvernance environnementale, les substances nocives et des déchets dangereux ainsi que la gestion efficace des ressources et la consommation et production durables, fera partie des délibérations.


Les participants vont également se pencher sur les questions liées à la pauvreté, en tant que préoccupation majeure pour l'Afrique et au-delà, qui réduit la capacité des populations à réagir et à s'adapter aux changements qui affectent l'environnement en même temps qu’elle entraîne des modes de production et de consommation non durables en particulier dans un contexte où le changement climatique apparaît comme une des forces motrices qui alimentent plusieurs de ces problèmes.

La réunion de la société civile devrait également élaborer un message qui sera présenté au Conseil d'administration du PNUE à Nairobi en Février 2009 dans le cadre de la Déclaration du forum mondial de la société civile.


Le PNUE considère la société civile comme une source essentielle d'expériences et de connaissances concernant l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies locales, nationales et régionales pour le développement durable. La rencontre fait donc partie de la stratégie du PNUE visant à renforcer sa collaboration avec la société civile à travers un plus grand engagement et une approche plus systématique de partenariats et de dialogue.

Note aux Editeurs

Depuis sa création, le Programme des Nations Unies pour l'environnement a bénéficié d'une relation spéciale avec les grands groupes de la société civile dans la lutte contre les problèmes environnementaux. En effet, la Conférence de Stockholm sur l'Environnement humain, qui a conduit à la création du PNUE en 1972, doit beaucoup à l'enthousiasme, au dévouement et à l'engagement des grands groupes. La plupart des accords multilatéraux sur l'environnement (Convention de Bâle, le Protocole de Montréal, conventions sur la diversité biologique et sur les changements climatiques, etc.) ont été élaborés grâce aux efforts de lobbying des grands groupes.


Dans le processus préparatoire au GC / GMEF du PNUE, et conformément à la règle 69 du règlement intérieur du Conseil d'administration du PNUE, les organisations de la société civile accréditées auprès du PNUE reçoivent les documents de travail provisoires du GC/GMEF en même temps que la Comité des représentants permanents (CPR), pour examen et observations. Cette consultation avec la société civile avant le Conseil d'administration fournit une occasion pour la société civile à contribuer aux discussions sur les questions thématiques et stratégiques qui doivent être abordées par les ministres.

Les différents forums régionaux ainsi que le forum mondial (GCSF) de la société civile constituent des processus indispensables dans les efforts visant à intégrer tous les acteurs importants dans l'élaboration du programme du PNUE dans la protection de la base environnementale du développement durable.

Le Forum est le principal point d'entrée pour la participation de la société civile à la gouvernance dans le GCSF cycle. Il puise dans les six réunions de consultation régionales. Les discussions sur les questions de politique aux niveaux régional et mondial ont déjà impliquée 270 représentants de 94 pays.

Pour plus d’informations veuillez prendre contact avec: Olivier Deleuze, chef de la Branche des grands groupes et des parties prenantes, au Tel: +254 20 762 4686, E-mail: <olivier. Deleuze @ unep.org>; ou Angèle Luh-Sy, chargée d’information au Bureau régional du PNUE pour l’Afrique, au Tel: 254 20 762 4292, Mobile: 254 722 429 770, E-mail: Angele.Luh @ unep.org