Le prix Green Star: une reconnaissance des interventions en temps de catastrophes écologiques - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Le prix Green Star: une reconnaissance des interventions en temps de catastrophes écologiques

Le lancement du premier prix Green Star, un partenariat de trois agences internationales reconnues pour leur travail sur l'environnement et l'humanitaire, a pour but de porter l'attention sur l'importance des efforts à deployer afin de réduire les effets des catastrophes écologiques à grande échelle.

Nairobi/Genèva 17 Novembre 2008 - Le prix Green Star cherche a reconnaitre les individus, organisations, gouvernements et entreprises qui ont entrepris des efforts notables pour répondre aux catastrophes écologiques, en leur offrant une récompense non pécuniaire. Les laureats seront chacun d'une categorie ou plusieurs peuvent provenir de la même catégorie, la decision revenant au jury d'experts.

Ne d'une collaboration entre la Croix Verte Internationale (GCI), le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) et le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA), le Prix cherche a encourager la société civile, les gouvernements et les entreprises du monde entier a faire tout leur possible afin de prévenir, de se préparer à et de répondre aux impacts environnementaux causés par l'homme et aux catastrophes naturelles.

Une catastrophe écologique peut être définie comme etant le déclenchement d'une catastrophe ou d'un accident résultant de facteurs naturels, technologiques ou causés par l'homme ou une combinaison de ceux-ci, et qui cause ou menace de causer des dommages graves à l'environnement, ainsi que de nuire à la santé et à la vie humaine.

Reconnaissant le besoin d'adaptation à une stratégie mondiale afin de prévenir et mitiger les mesures d'urgence environnementale, le Groupe de Conseil international sur les Urgences Environnementales (AGEE), pour lequel le Groupe Commun PNUE/OCHA de l'Environnement sert de secrétariat, appelle à l'établissement d'un système de récompenses pour souligner l'importance de faire face aux catastrophes écologiques. Pour reprendre les mots du Directeur Exécutif du PNUE Achim Steiner, « la dégradation environnementale aggrave la vulnérabilité de l'Homme face aux catastrophes naturelles, que ce soit inondations et sécheresses ou tempêtes et coulées de boue. En investissant et réinvestissant dans l'infrastructure de l'écosystème planétaire, des forêts et sols aux zones humides et barrières de corail, nous pouvons réaliser de grandes avancees vers la protection des communautés à risque en leur évitant de subir le plus gros des effets, tout en utilisant cela comme une politique d'adaptation majeure contre le changement climatique. »

Le Prix Green Star mettra en évidence le lien entre les effets adverses des catastrophes écologiques et leurs conséquences sur les populations affectées et les organismes d'assistance humanitaire. « Nous devons reconnaître la nature inséparable des catastrophes environnementales et des crises humanitaires » a indiqué le Président et fondateur du GCI Mikhail Gorbatchev. « Vu que ces phemomenes dus au changement climatique augmentent, il devient de plus en plus important de considerer les situations d'urgence environnementale comme une partie intégrée de l'effort de réponse generale. »

Les catastrophes écologiques ont souvent lieu pendant les catastrophes naturelles, les accidents technologiques et les situations d'urgences humanitaires complexes. Cependant, le financement et les mesures préventives a grande echelle font toujours défaut dans de nombreux pays, et en particulier dans les pays les moins développés économiquement, augmentant ainsi l'impact des catastrophes écologiques. « Les catastrophes et conflits peuvent avoir un impact sur l'environnement tel que cela entraîne une menace sur la vie humaine, la santé, les moyens de subsistance et la sécurité. Les intervenants sur les catastrophes et les employés humanitaires doivent ainsi identifier et aborder la question des risques environnementaux graves rapidement et de façon consistante, et l'intégrer entièrement à une réponse d'urgence efficace » a énoncé John Holmes, Sous Secrétaire General des Nations Unies aux Affaires Humanitaires et Coordinateur des secours d'urgence.

La première cérémonie de remise des prix Green Star aura lieu le vendredi 8 mai 2009 à la clôture de la 8ème rencontre internationale de l'AGEE, qui sera organisée à Bruxelles, en Belgique, par la Commission Européenne. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2009. Pour plus d'informations sur le processus de nomination, veuillez vous rendre sur la page www.unep.org/greenstar