Des gorilles sur une fine couche de glace - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Des gorilles sur une fine couche de glace

, La collecte de fonds pour l'Année du Gorille 2009 démarre sur la patinoire du Musée d'histoire naturelle de Londres, le jeudi 15 janvier.

Londres/Bonn/Nairobi, 7 Janvier 2009 -Nemo, le poisson clown de Disney, l'a fait, tout comme Peter Pan et la Belle au bois dormant ; c'est maintenant le tour des "Gorilles sur Glace !".

Dans le cadre de l'Année internationale du Gorille 2009 (YoG, Year of the Gorilla), coordonnée par les Nations Unies, et en préparation les célébrations du bicentenaire de Charles Darwin le mois prochain, une troupe de patineurs habillés en primates patineront sur la patinoire du Musée d'histoire naturelle à Londres.

Cet événement gratuit aura lieu le 15 janvier de 10h00 à midi ; les photographes auront accès au balcon du Musée surplombant la patinoire pour pouvoir capturer ce moment unique.

L'évènement a pour objectif d'éveiller les consciences et de collecter des fonds pour le parent le plus menacé et le plus proche de l'humain, avec la présence de jeunes patineurs de Londres qui participeront bénévolement pour le compte de leurs plus proches cousins, les gorilles.

Les fonds récoltés tout au long de l'Année du Gorille alimenteront de nombreux projets innovateurs en Afrique dans le cadre du nouvel accord sur les Gorilles et de son plan d'action adopté récemment.

Justin Wateridge, Directeur général de l'agence de voyages de luxe Abercromie & Kent qui soutient l'Année du Gorille, a dit : "Les gorilles du monde entier avancent en quelque sorte sur une fine couche de glace à cause de la destruction de leur habitat, des conflits et du braconnage. D'ici la fin de l'année, nous espérons que cette campagne internationale menée par l'ONU aura rendu leur futur plus sûr et aura amélioré les perspectives pour leur survie à long terme. Nous sommes heureux de la soutenir".

L'Année du Gorille (www.yog2009.org), dont la marraine est la primatologue renommée Jane Goodall, fut lancée formellement par Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco lors d'une conférence internationale sur la faune sauvage à Rome il y a quelques semaines.

La manifestation de Londres est le premier évènement de sensibilisation et de collecte de fonds de la nouvelle campagne qui durera 12 mois et lance un appel en direction des entreprises pour qu'elles s'impliquent et sponsorisent des projets de terrain pour les gorilles dans les dix pays africains où ils vivent.

Plusieurs gouvernements se sont engagés à apporter leur soutien financier à l'Année, y compris l'Allemagne et Monaco, ainsi que des entreprises comme l'agence de tourisme Abercrombie & Kent.

Robert Hepworth, Secrétaire exécutif de la Convention du Programme des Nations Unis pour l'environnement sur les espèces migratrices (PNUE-CEM) qui coordonne l'Année, a dit : "Dans des pays tels que le Rwanda et l'Ouganda, les gorilles sont au centre d'une industrie touristique qui génère des revenus essentiels et des moyens d'existence pour des milliers de personnes pauvres et marginalisées".

"Il est donc temps de sortir les lames et de marquer le coup pour les gorilles et leur survie à long terme, ainsi que pour les populations en Afrique. L'évènement ne contribuera ainsi pas seulement à la protection des grands singes mais aussi à la conservation d'innombrables autres espèces qui partagent et coexistent dans les habitats des gorilles et qui contribuent également au bien-être humain", ajouta-t-il.

Ian Redmond OBE, Ambassadeur de l'Année du Gorille, ajouta : "Les gorilles avancent peut-être en métaphore sur une fine couche de glace, mais la protection des gorilles peut aider à ralentir le réchauffement climatique qui amincit réellement la banquise polaire et les glaciers du monde entier. Pourquoi? Parce que les gorilles sont des espèces cruciales pour les forêts du Bassin du Congo qui, avec celles de l'Amazone et du Sud-est de l'Asie, jouent un rôle vital pour le maintient de la santé de notre planète et l'élimination des gaz à effet de serre".

"À leur tour, la santé de ces forêts dépends des primates tels que le gorille qui répand les graines pour la prochaine génération d'arbres. C'est pourquoi l'Année du Gorille tombe à point nommé, parce qu'elle souligne une raison supplémentaire pour inclure les forêts dans le nouvel accord de l'ONU sur le climat qui doit être atteint à Copenhague, au Danemark, à la fin de 2009", ajouta-t-il.

,