Élan dans la conservation des oiseaux d'eau en Afrique du nord - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English]
 

Élan dans la conservation des oiseaux d'eau en Afrique du nord

, , , , Le lancement du projet international pour renforcer les capacités de conservation des oiseaux d'eau et des zones humides en Afrique du Nord

Bonn/Cambridge/Madrid/Gland, le 23 mars 2009 - Un nouveau projet de 3 ans pour « Renforcer les capacités de conservation des oiseaux d'eau et des zones humides en Afrique du Nord (WetCap) » s'embarque ce mois-ci pour sa première année de mise en application. Dans le cadre de ce projet des activités pour renforcer les capacités auront lieu au Maroc, en Tunisie, en Algérie, en Egypte et en Mauritanie.

Le projet WetCap est lié au Projet relatif aux voies de migration Afrique-Eurasie du PNUE-FEM, actuellement en cours et connu aussi sous le nom "Wings over Wetlands (WOW)". Il sera mis en oeuvre sous l'égide de l'Accord PNUE sur la Conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA) en coopération avec ses partenaires BirdLife International, SEO/BirdLife (partenaire espagnol de BirdLife International), Wetlands International et la Convention de Ramsar.

"Ce projet unique complète parfaitement le projet Wings over Wetlands en mettant en oeuvre ses objectifs en Afrique du Nord, une région sur laquelle le projet WOW ne s'était pas particulièrement concentré. En plus il montre un premier exemple positif de la manière comment laquelle les résultats du projet WOW peuvent être utilisés au delà de la phase de mise en oeuvre du projet WOW lui-même, ce qui lui assure sa longévité » déclare Bert Lenten, le Secrétaire exécutif de l'AEWA.

Sponsorisé par l'Agence Espagnole de Coopération internationale pour le Développement (AECID), le projet WetCap intègre les efforts de conservation de la nature dans le contexte de coopération du développement, bénéficiant aussi bien la population que la nature. « Le Détroit de Gibraltar est un goulot de bouteille pour la migration des oiseaux entre l'Europe et l'Afrique » constate Juan Criado, Chef de l'Unité Internationale de SEO/BirdLife. « C'est pourquoi la coopération entre les conservateurs marocains et espagnols est très étroite. Un de nos projets communs dans le passé a été l'établissement d'un centre d'expertises des zones humides à Rabat. Le projet WetCap profitera du centre et en même temps raffermira sa position comme un centre de connaissances et d'entrainement pour les professionnels locaux de la conservation. C'est une situation réellement gagnant-gagnant. »

Au moyen d'une série d'ateliers régionaux et nationaux spécialement taillés aux besoins et demandes de la région dont il est question, le projet WetCap fournira des entrainement et cours ciblés pour des entraineurs et professionnels de la conservation des cinq pays et ainsi améliorera le statut de conservation et la gestion des oiseaux d'eau sur des sites clés de zones humides locales.

Dr. Jonathan Barnard, Senior Programme Manager au BirdLife International déclare : « Le travail de conservation des oiseaux d'eau est souvent entravé par un manque de données sur la taille des populations, les mouvements des oiseaux ou les sites dont ils font l'utilisation. Dans la structure d'un des ateliers organisés sous WetCap, des professionnels de la conservation seront familiarisés avec le Critical Site Network Tool, un portail d'information récemment développé au niveau des voies de migration pour toute la région AEWA sous le projet WOW et qui sera lancé en octobre de cette année ». Cet atelier régional qui permettra aux participants de superviser les données existantes dans leur région, sera suivi par des enquêtes ciblés au comblement des lacunes et des missions de champs de surveillance dans tous les cinq pays pendant la deuxième et la troisième année du projet WetCap.

Ward Hagemeijer, Directeur du Programme sur la Biodiversité et les Réseaux écologiques de Wetlands International : « Nous sommes heureux de voir qu'à la fois l'entrainement du programme d'entraineurs et que l'outil Critical Site Network, deux outils-clés développés pour la formation de capacités et la transmission d'informations avec la coordination de Wetlands International pour le projet WOW, soient maintenant utilisés pour un nouveau projet et offrent une possibilité de tester la transférabilité de ces outils «. Un autre volet important du projet WetCap prévoit l'allocation de petites subventions pour des projets locaux sur la conservation des oiseaux d'eau et des zones humides dans les cinq pays du projet.

A l'intérieur de la structure de l'Accord de l'AEWA, le projet WetCap répond à l'initiative africaine pour la conservation des oiseaux d'eau en Afrique établie par les représentants gouvernementaux de 80 pays participant à la 4ème Réunion des Parties de l'AEWA à Antananarive, Madagascar en Septembre 2008. L'AEWA fournit la base pour la coopération de la conservation de 255 espèces d'oiseaux migrateurs et de leurs habitats en Afrique, Europe et des parties de l'Asie et du Canada ; l'initiative africaine aidera particulièrement à renforcer la coopération et à mobiliser les ressources pour la conservation des oiseaux d'eau migrateurs en Afrique.

Le projet WetCap répond également à la Résolution de la Convention de Ramsar X.22 « Promouvoir la coopération internationale pour la conservation des voies de migration des oiseaux d'eau » adoptée à la 10ème Conférence des Parties en 2008.

Notes pour les éditeurs:

PARTENAIRES DE WETCAP:

L'Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA) est un traité intergouvernemental soutenu par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) à travers lequel les pays collaborent pour conserver les oiseaux d'eau migrateurs et leurs habitats. L'Accord couvre 255 espèces d'oiseaux d'eau qui dépendent écologiquement des zones humides pendant au moins une partie de leur cycle annuel. L'Accord couvre une large zone géographique, notamment l'Europe, des parties de l'Asie et du Canada, le Moyen-Orient et l'Afrique. 62 des 118 états de l'aire de répartition sont actuellement Parties contractantes à cet Accord international. L'AEWA s'engage à maintenir ou rétablir les espèces d'oiseaux d'eau migrateurs dans un état de conservation favorable au long de leur voies de migration, notamment à travers la zone entière dans laquelle les oiseaux migrent. http://www.unep.aewa.org/

BirdLife International est un partenariat global d'organisations conservatrices voué à la conservation des oiseaux, de leurs habitats et de la biodiversité globale. BirdLife International s'est longtemps engagé à la conservation des oiseaux migrateurs et des habitats dont ils dépendent. BirdLife est engagé dans la conservation des oiseaux migrateurs à des échelons différents, du projet concentré sur les espèces individuelles ou les sites-clés jusqu'au plus vaste travail de police et de prise de défense pour promouvoir la conservation des espèces migratrices et la participation à des projets à l'échelon des voies de migration. http://www.birdlife.org/

BirdLife/SEO ? Sociedad Española de Ornitoligía ? est le partenaire espagnol de BirdLife International. SEO/BirdLife est une ONG scientifique et environnementale créée en 1954 pour l'étude est la conservation des oiseaux et de la nature en Espagne. Plus de 11 000 membres soutiennent le travail de SEO et collaborent de diverses manières avec cette organisation. Les activités de SEO sont soutenues par neuf délégations et 32 groupes dans 30 provinces.

http://www.seo.org/

Le centre des zones humides à Rabat, Maroc a été établi par SEO/BirdLife en 2003 dans le cadre d'un projet LIFE, développé en collaboration étroite avec le gouvernement marocain. Le centre des zones humides est actuellement géré par deux collaborateurs de SEO.

Wetlands International est une organisation mondiale, à but non lucratif et indépendante consacrée à la conservation et l'utilisation judicieuse des zones humides. Wetlands International travaille au niveau mondial, régional et national pour parvenir à la conservation et à l'utilisation judicieuse des zones humides, au profit de la biodiversité et du bien-être humain. Wetlands International est le pionnier du travail de conservation des voies de migration pour toutes les voies principales dans le monde et a coordonné le développement du Critical Site Network et des composantes sur le développement de capacités du projet Wings Over Wetlands. http://www.wetlands.org/

La Convention de Ramsar sur les zones humides compte 159 Parties contractantes, qui se sont engagées afin d'assurer la conservation et l'utilisation judicieuse des zones humides. Sous la Convention une liste des zones humides d'importance internationale (Liste de Ramsar) a été créée et à cette date plus de 1830 sites désignés tout autour du monde ont été inclus à cette liste. http://www.ramsar.org/

L'Agence Espagnole de Cooperation internationale pour le Développement (AECID), liée au Ministère des Affaires Etrangères et de Coopération, est l'organe qui appuie, gère et met en oeuvre la politique de l'Espagne au niveau de la coopération internationale sur le développement comptabilisant ainsi pour la majeure partie l'action externe du Gouvernement. Les objectifs principaux de l'AECID sont la lutte contre la pauvreté et la promotion d'un développement humain durable. http://www.aecid.es/

LE PROJET RELATIF AUX VOIES DE MIGRATION AFRIQUE-EURASIE DU PNUE-FEM « WINGS OVER

WETLANDS (WOW) » :

Le projet Wings over Wetlands (WOW) est un effort commun entre le PNUE-FEM (Fonds mondial pour l'environnement), Wetlands International, BirdLife International, l'Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA), l'Agence fédérale allemande pour la conservation de la nature (BfN), la Convention de Ramsar sur les zones humides, le Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS), Le Centre Mondial de Surveillance de la Conservation de la Nature du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE-WCMC) et une liste de donateurs et de partenaires locaux tout au long des voies de migration Afrique-Eurasie.

Pour de plus amples renseignements sur le projet WOW veuillez consulter le site http://www.wingsoverwetlands.org/

Pour de plus amples renseignements sur le projet WetCap, veuillez contacter:

Catherine Lehmann, Administratrice de programme, Secrétariat PNUE/AEWA Secretariat, tél: +49 (0) 228 8152453, e-mail: clehmann@unep.de

Juan Criado Hernández, Chef de l'Unité internationale de SEO/BirdLife, tél: +34 91 434 09 10, e-mail: jcriado@seo.org

Jonathan Barnard, Senior Programme Manager, BirdLife International, tél: +44(0)1223 279 843; email: jonathan.barnard@birdlife.org

Ward Hagemeijer, Directeur du Programme sur la Biodiversité et les Réseaux écologiques de Wetlands International, tél: +31(0)318 660 910; email: ward.hagemeijer@wetlands.org