La campagne des Nations Unies "Pour un milliard d'arbres" atteint son objectif - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English][中文]
 

La campagne des Nations Unies "Pour un milliard d'arbres" atteint son objectif

, L'initiative mondiale sur le changement climatique inspire des millions de personnes à la veille de la conférence cruciale de Copenhague

New York/Nairobi, 21 septembre 2009 - L'annonce faite aujourd'hui que la campagne "Pour un milliard d'arbres" avait atteint les 7 milliards d'arbres - un arbre pour chaque habitant de la planète - a nettement mis en lumière le fait que le public du monde entier souhaite que l'on passe à l'action pour lutter contre les changements climatiques.

Au cours des trois dernières années, des millions de personnes, depuis les scouts jusqu'aux présidents, les écoliers jusqu'aux habitants des villes en passant par des capitaines d'industrie, ont retroussé leurs manches et se sont sali les mains pour l'environnement en plantant des arbres.

Le grand évènement du jour est la nouvelle que nous venons d'apprendre: le Gouvernement chinois a planté 2,6 milliards d'arbres dans le cadre de cette campagne unique en son genre, ce qui porte le total mondial à 7,3 milliards d'arbres plantés dans 167 pays.

Selon Achim Steiner, Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), ce sont « sept milliards d'arbres, sept milliards d'engagements en faveur de l'action et sept milliards de raisons pour que les gouvernements aient l'inspiration nécessaire pour « sceller l'Accord » à la réunion d'importance cruciale de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques qui aura lieu à Copenhague dans moins de 80 jours ».

« Lors du lancement de cette campagne en 2006, d'aucuns disaient qu'elle ne pourrait jamais atteindre son objectif. Mais, jour après jour, semaine après semaine, les gens se sont mis à l'oeuvre, qui dans son jardin, qui dans les parcs, les villes et les zones rurales, pour prouver aux sceptiques qu'ils se trompaient », a-t-il ajouté.

« Mais surtout, la campagne « Pour un milliard d'arbres » montre que le simple fait de planter un arbre trouve un écho et établit un lien entre un enfant des bidonvilles d'Afrique et un président du Mexique ou un chef d'entreprise à Paris et des soldats de la force de maintien de la paix au Timor-Leste. C'est le genre de solidarité qui doit maintenant se manifester au niveau de tous les gouvernements et chefs d'Etat d'ici le mois de décembre afin de pouvoir mettre les pays sur une voie durable à faible intensité de carbone », a dit M. Steiner.

La campagne « Pour un milliard d'arbres » a été lancée conjointement avec le Centre mondial d'agroforesterie lors de la réunion de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques, en novembre 2006, à Nairobi (Kenya), sous le patronage de Mme Wangari Maathai, lauréate du Prix Nobel pour la paix et de son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco.

Elle avait initialement pour objectif de servir de catalyseur à la promesse de planter un milliard d'arbres afin d'exposer publiquement les problèmes posés par les changements climatiques de même que par la dégradation des forêts et des écosystèmes.

Depuis lors, la campagne « Pour un milliard d'arbres » a plus que surpassé son objectif et elle s'est transformée en une véritable campagne des citoyens, plus de la moitié (52 %) de tous les participants étant des particuliers.

Par ailleurs, la plantation d'arbres est devenue une activité à la fois interconfessionnelle et

intergénérationnelle, les arbres symbolisant les liens entre enfants et parents et réunissant des personnes appartenant à des confessions différentes.

La lauréate du Prix Nobel de la paix, Wangari Maathai, fondatrice du Mouvement de la Ceinture verte au Kenya et co-marraine de la campagne, a déclaré : « Plantons plus d'arbres encore pour célébrer ce résultat magnifique, fruit de l'action collective de tous les peuples de la planète. En faisant de la campagne « Pour un milliard d'arbres » une réussite si incroyable, les peuples de tous les continents lancent un appel à leurs gouvernements pour qu'ils commencent réellement à s'occuper de la planète et à s'unir pour lutter contre les changements climatiques ».

Son Altesse Sérénissime Albert II Prince Souverain de Monaco et co-parrain de la campagne a déclaré : « J'ai toujours été fermement convaincu de la force symbolique de l'initiative « Plantons pour la planète : la campagne « Pour un milliard d'arbres » et je suis heureux qu'elle ait dépassé nos plus grandes expectatives, en allant bien au-delà des avantages du reboisement pour profiter aux générations futures ».

Faits saillants de la campagne « Pour un milliard d'arbres »

Au cours des huit derniers mois, la Chine a planté 6,1 milliards d'arbres, dont 2,6 milliards ont été donnés à la campagne « Pour un milliard d'arbres ». Avec l'annonce de ces 2,6 milliards d'arbres supplémentaires, le nombre total d'arbres plantés pour la campagne s'élève à 7,3 milliards au 21 septembre. Le Gouvernement a planté 260 espèces différentes dans onze provinces de la Chine, depuis la Mongolie-Intérieure jusqu'au Jiangxi et du Yunnan au Sichuan.

L'annonce a été faite à New York, le 21 septembre, lors d'une conférence de presse à laquelle assistaient des personnalités internationales, notamment les parrains de la Campagne, Mme Wangari Maathai et le Prince Albert II de Monaco, le Directeur exécutif du PNUE,

M. Achim Steiner, M. Jia Zhibang, Ministre de l'Administration forestière d'Etat de Chine, et Mohamed Nasheed, Président des Maldives. Cette annonce a coïncidé avec la Semaine mondiale du climat, lancée pour mobiliser des interventions massives dans le monde entier autour de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur les changements climatiques - y compris le Global Tree Planting Drive, le 19 septembre, encourageant les gens à planter des arbres dans tous les coins et recoins de la planète.

Un certain nombre d'autres pays ont planté des quantités impressionnantes d'arbres depuis le début de la campagne. Ceux qui en ont planté plus de cent millions vont de l'Ethiopie (avec 1,4 milliard d'arbres) et la Turquie (711 millions) au Mexique (537 millions) et à des pays comme le Kenya, Cuba et l'Indonésie.

Outre le fait qu'elle a contribué à amener les gouvernements à prendre des mesures concrètes de reboisement, la campagne « Pour un milliard d'arbres » a réussi à être le catalyseur de tous les horizons de la société pour la plantation d'arbres, en rassemblant des initiatives créatives, originales et complètement nouvelles du monde entier.

Pour n'en citer que quelques-unes, l'initiative « Replant New Orleans » a parrainé un projet de plantation d'arbres fruitiers afin d'aider à donner un souffle de vie nouveau à une communauté qui se bat contre les séquelles de l'ouragan Katrina de 2005; la Campagne « Pour un Soweto plus vert » transforme des cratères de poussière en allées arborisées à Soweto en profitant des préparations de l'Afrique du Sud pour la Coupe mondiale de football en 2010; le jeune Felix Finkbeiner, âgé de 11 ans, qui mène une campagne ambitieuse pour planter 1 million d'arbres d'ici à décembre 2009, est déjà à mi-chemin de son objectif.

L'initiative régionale de reboisement des Appalaches illustre avec force les gains économiques de la plantation d'arbres. Outre le fait qu'elle a planté près de 38 millions d'arbres dans la région des Appalaches, l'organisation nord-américaine a également conçu une proposition de travail vert de plantation pour stimuler l'économie régionale et tirer profit des avantages écologiques d'un projet de reboisement au niveau de toute la région.

De plus, la Campagne a mobilisé des groupes et des particuliers dans des zones ayant été victimes de conflits dans le monde, apportant ainsi une lueur d'espoir aux communautés d'Afghanistan, de Bosnie-Herzégovine, d'Iraq, du Libéria et de Somalie entre autres.

L'Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés a planté 9 millions d'arbres à l'intérieur et autour de camps de réfugiés dans le monde entier, aidant ainsi à reboiser des centaines de milliers d'hectares en Asie et en Afrique depuis les années 90.

Le Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies et celui de l'appui aux missions ont également participé à la campagne, avec 13 missions de maintien de la paix qui ont promis 117 848 arbres dont 33 184 ont déjà pris racine dans les différents pays qui accueillent ces missions. La Campagne, qui encourage la plantation d'espèces indigènes adaptées aux conditions locales, a été témoin de la participation et de l'enthousiasme non seulement des personnels des Nations Unies mais aussi des communautés locales des différentes zones d'opération.

Le secteur privé est devenu un acteur clé de la campagne mondiale avec près de 15 % de tous les arbres plantés. Les multinationales, d'Accor à Bayer et de Toyota à Coca-Cola en passant par la East Central Africa et Yves Rocher ont été des planteurs très actifs, tout comme des centaines de petites et moyennes entreprises du monde entier

L'appel universel de la campagne se fait entendre avec succès sur les sites de contacts sociaux, avec quelques 4 000 blogs ayant souscrit à sa cause dès son lancement.

Prouvant combien est vrai son slogan « Chaque arbre compte et nous les comptons tous », le succès phénoménal dela campagne « Pour un milliard d'arbres » est le résultat de la participation de gens de tous les milieux et de tous les coins de la planète.

 



 

 

Autres Liens

Site web de la Campagne pour un milliard d'arbres

Site web la campagne Scellons l'Accord!

Version espagnole du Communiqué de presse

Version Arabe du Communiqué de presse

Version Russe du Communiqué de presse

 

Follow Us

Keep up to date with UNEP events on Facebook, Twitter and You Tube.

Twitter Facebook You Tube



UNEP on Facebook