Les ministres lancent une nouvelle version de la convention de Nairobi pour protéger l'environnement dans la partie occidentale de l'océan Indien - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English][中文]
 

Les ministres lancent une nouvelle version de la convention de Nairobi pour protéger l'environnement dans la partie occidentale de l'océan Indien

,

Un nouveau Protocole et programme d'action stratégique pour la protection de l'environnement côtier et marin de l'océan Indien occidental a été lancé aujourd'hui.

Nairobi, 1er avril 2010 - Les ministres et les représentants des 10 pays bordant l'océan Indien occidental ont signé un accord stratégique visant à protéger leur environnment marin. Ils ont élaboré un programme d'action qui s'étend sur 25 ans, visant à assurer une gestion efficace de l'environnement marin et côtier dans une grande partie de la région d'Afrique de l'est et du sud.

La Convention de Nairobi pour la protection, la gestion et le développement de l'environnement marin et côtier de l'océan Indien occidental a également été modifiée afin de tenir compte des nouvelles dispositions sur les problématiques émergentes telles que le changement climatique et la nécéssité d'une approche de la gestion fondée sur les écosystèmes.

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner a déclaré : "L'adoption de cet important accord marque la maturation d'un long processus et promet un avenir radieux pour la Convention de Nairobi. Grâce à l'engagement et le dévouement des parties membres de la Convention de Nairobi, nous pouvons veiller à ce que les écosystèmes uniques de l'océan Indien occidental puissent se développer de manière durable et continuer à contribuer au bien-être des 60 millions de personnes qui vivent et dépendent de ses ressources."

Avec la signature de l'accord final, les régions de l'océan Indien occidental deviendront l'une des trois mers régionales dans la monde à avoir fixé un accord régional axé sur le contrôle des activités terrestres qui polluent ou dégradent les eaux marines de la région. Les autres régions ayant un accord similaire sont les régions des Caraïbes et de la Méditerranée.

Le Président de la Conférence des plénipotentiaires, Mr. Sateeaved Seebaluk de l'île Maurice a dit: "Il y a un grand sentiment de satisfaction suite à l'issue positive de ce processus qui a eu ses moments difficiles, de nombreux progrès ont été réalisés. Aujourd'hui, la Convention de Nairobi est une des Convention que l'on peut qualifier de succès dans cette partie du monde. "

L'océan Indien, qui est mondialement reconnu pour sa richesse biologique unique et sa beauté naturelle, est l'une des rares zones non perturbées parmi les océans du monde et dont la diversité des écosystèmes fournissent des biens et des services précieux à la population croissante de cette région. La valeur économique des biens et services engendrés par ces écosystèmes marins de l'océan Indien est estimée à plus de 25 milliards dollars US, issus notamment de la pêche et du tourisme, les deux principaux contributeurs directs dans les économies des pays de la région.

Toutefois, les pays bordant l'océan Indien occidental sont désormais confrontés à de sérieux défis liés à la gestion durable de l'environnement côtier et marin. Le programme d'action portera sur des problématiques liés à la pollution croissante des eaux côtières, la destruction et la dégradation des habitats cruciaux, les changements de débit d'eau douce ainsi que les défis résultant du changement climatique mondial.

En outre, l'accord prévoit d'engager les différents gouvernements vers un objectif commun de gestion de la pollution provenant de sources et d'activités terrestres afin de protéger et de préserver l'environnement marin et côtier de l'océan Indien occidental.

Notes aux éditeurs :

La 6e Conférence des Parties membres de la Convention de Nairobi, organisée du 29 Mars au 1 Avril 2010 par le PNUE en collaboration étroite avec le Gouvernement du Kenya en tant que pays hôte, et le gouvernement de l'île Maurice en tant que président du Bureau de la Convention, s'est tenue sous le thème «Maintien du progrès ».

La Conférence a réuni les ministres de l'environnement et d'autres délégués gouvernementaux des 10 pays signataires de la Convention de Nairobi, ainsi que des experts internationaux et régionaux, des représentants des organisations internationales, régionales, nationales et locales des organisations non gouvernementales et des membres de la société civile.

Le projet portant sur la gestion des activités terrestres dans l'océan Indien occidental (dénommé «WIO-Lab" en abrégé) traite des principaux problèmes environnementaux et questions en rapport avec la dégradation de l'environnement marin et côtier résultant des activités terrestres (LBA) dans la région de l'océan Indien occidental (WIO). Il s'agit d'un partenariat solide entre les pays de la région de l'OIO, le gouvernement norvégien, le PNUE et le FEM. Il a été conçu pour servir de projet de démonstration du Programme d'action mondial pour la protection du milieu marin due aux activités terrestres (GPA/LBA). Pour plus de détail, veuillez visitez: http://www.wiolab.org/.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Nick Nuttall, Porte-parole du PNUE/ Responsable des relations médias, Tél +254 20 7623084, Mobile +254 733 632755 E-mail: nick.nuttall@unep.org

Dixon G Waruinge, le Secrétariat conjoint de la Conventions de Nairobi et Abidjan, Division de la mise en ?uvre des politiques environnementales/ PNUE, Tél 00254-20 7622025/7621250, Email: dixon.waruinge@unep.org

Angèle Luh, Chargée d'information, Bureau régional du PNUE pour l'Afrique, Tel: +254 20 7624292, Mobile: +254 (0) 731 666 140, courriel: Angele.Luh@unep.org

 
Ministers of Environment of Tanzania and Mozambique signing the new instruments