Le PNUE note la bonne coopération avec les autorités après le séisme en Chine - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English][中文]
 

Le PNUE note la bonne coopération avec les autorités après le séisme en Chine

, Shanghai, 7 juillet 2010 - Dans un rapport publié mercredi, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) se félicite de la bonne coopération avec les autorités chinoises pour répondre aux effets sur l'environnement du séisme qui a frappé la province du Sichuan le 12 mai 2008.

Le rapport intitulé "Le PNUE en Chine : reconstruire en mieux" , note que les experts du PNUE et les fonctionnaires chinois ont pu partager leurs connaissances pour reconstruire les infrastructures et les vies de millions de personnes touchées par ce séisme de magnitude 8,0. 70 millions de Chinois avaient été affectés par le tremblement de terre, qui avait aussi détruit 6,5 millions de maisons et entraîné l'évacuation de 15 millions de personnes.

A la demande du gouvernement chinois, le PNUE a déployé des experts pour évaluer la situation sur le terrain, a conseillé les autorités nationales et provinciales sur la gestion de l'impact environnemental du séisme, et a fourni des conseils sur la meilleure façon d'assurer une reconstruction « verte ».

Selon le rapport, l'équipe du PNUE a été en mesure de faire prendre conscience aux Chinois de l'importance d'intégrer des considérations environnementales et écologiques dans les processus de planification pour la reconstruction post-séisme.

"En tant que principal acteur environnemental sur le terrain, le PNUE a été en mesure de réunir les meilleurs experts internationaux pour qu'ils partagent leurs connaissances avec les fonctionnaires chinois sur toute une série de questions environnementales liées à la reconstruction, dont la contamination de l'eau et des sols, l'élimination des déchets dangereux pour la santé, et la gestion de vastes quantités de débris", note le PNUE dans un communiqué.

A l'inverse, les experts du PNUE ont été en mesure de découvrir les meilleures pratiques chinoises. Ainsi, le gouvernement chinois a publié des directives claires à destination des communautés sur les zones qui pouvaient être utilisées pour reconstruire et sur les zones qui devaient rester inconstructibles, sur la base d'une évaluation environnementale. Cela a permis aux communautés locales de déployer rapidement leurs ressources, reconstruire leurs maisons là où c'était possible, tout en garantissant que la reconstruction n'avait pas lieu dans des zones sensibles d'un point de vue environnemental.

La publication du rapport correspond à l'inauguration de l'exposition du PNUE, "La Nature des villes" , au pavillon des Nations Unies à l'Exposition universelle de Shanghaï.