Une impulsion pour le tourisme durable avec le lancement du Partenariat mondial - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English][中文][Español]
 

Une impulsion pour le tourisme durable avec le lancement du Partenariat mondial

, Parc National de Manuel Antonio, Costa Rica, 21 janvier 2011 Une impulsion pour le développement du tourisme durable a été donnée cette semaine avec la mise en place du Partenariat mondial pour le Tourisme durable qui rassemble toutes les parties prenantes du secteur pour influencer les politiques, développer des projets et donner naissance à une plateforme de communication mondiale.

Le nouveau Partenariat a été établi lors de la première Assemblée Générale annuelle au Costa Rica, organisée par le Ministère du Tourisme du Costa Rica et soutenue par les gouvernements français et norvégien, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT ).

Lors de cet événement, la France a été nommée à la présidence du Comité de Pilotage du Partenariat, la vice-présidence étant confiée au Costa Rica. Le Secrétariat de ce Partenariat mondial novateur sera installé a la Division Technologie, Industrie et Economie (DTIE) du PNUE à Paris, dont l'objectif principal sera de mettre le tourisme sur la voie du développement durable au niveau mondial.

, Parc National de Manuel Antonio, Costa Rica, 21 janvier 2011 Une impulsion pour le développement du tourisme durable a été donnée cette semaine avec la mise en place du Partenariat mondial pour le Tourisme durable qui rassemble toutes les parties prenantes du secteur pour influencer les politiques, développer des projets et donner naissance à une plateforme de communication mondiale.

Le nouveau Partenariat a été établi lors de la première Assemblée Générale annuelle au Costa Rica, organisée par le Ministère du Tourisme du Costa Rica et soutenue par les gouvernements français et norvégien, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT ).

Lors de cet événement, la France a été nommée à la présidence du Comité de Pilotage du Partenariat, la vice-présidence étant confiée au Costa Rica. Le Secrétariat de ce Partenariat mondial novateur sera installé a la Division Technologie, Industrie et Economie (DTIE) du PNUE à Paris, dont l'objectif principal sera de mettre le tourisme sur la voie du développement durable au niveau mondial.

« Le Partenariat constituera un forum dynamique où les pays impliqués dans le tourisme durable seront en mesure de tirer des leçons de la réussite des initiatives des autres membres et d'obtenir une assistance technique. Le Partenariat favorisera le dialogue constant, l'échange d'expériences, et la recherche de solutions aux problèmes communs dans le secteur du tourisme », a déclaré Gina Guillén Grillo, Conseillère principale auprès du Ministre du Tourisme du Costa Rica.

Le tourisme est l'une des principales industries mondiales et peut constituer une source de revenu essentielle pour les pays en développement. Toutefois, s'il n'est pas bien orchestré, le tourisme peut aussi menacer les ressources naturelles d'un pays (hausse de la consommation d'eau et d'énergie, production de déchets) et finalement conduire à la dégradation de l'environnement et à un impact négatif sur les populations locales.

« Le tourisme est de plus en plus reconnu comme un moteur clé de la croissance économique, en particulier dans les pays en développement et les pays les moins avancés. Le tourisme ne représente pas seulement une part importante du PIB mondial (5%) et de l'emploi (6-7%), mais il est également une source importante d'investissements étrangers en représentant 30% des exportations de service dans le monde. Le nombre d'arrivées de touristes internationaux devrait atteindre les 1,6 milliard à l'horizon 2020 », a déclaré Luigi Cabrini, Directeur pour le développement durable du tourisme à l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Les connaissances acquises à travers le Partenariat en Afrique pourront être appliquées en Amérique latine, en Asie, en Europe ou en Amérique du Nord, et vice versa. Rares sont les entités dans le tourisme en mesure de partager des expériences ou des connaissances et de les mettre en ?uvre d'une manière aussi rapide.

Le Partenariat sera également axé sur sept domaines d'action thématiques: 1) les cadres politiques, 2) le changement climatique, 3) l'environnement et la biodiversité, 4) la lutte contre la pauvreté, 5) Le patrimoine culturel et naturel, 6) les pratiques de tourisme durable pour le secteur privé et 7) la finance et l'investissement.

«La portée géographique du Partenariat, ainsi que le degré d'expertise de ses membres, lui permettra d'adapter, de reproduire, et d'étendre des projets réussis par les partenaires dans d'autres régions; en engageant les secteurs public et privé et les consommateurs, en identifiant et en concrétisant des opportunités de financement de projets, et en informant sur les politiques qui favoriseront le développement et la promotion de la durabilité dans le tourisme » a déclaré Gérard Ruiz, président du Partenariat mondial pour le Tourisme durable.

À ce jour, le Partenariat mondial est composé de 18 Gouvernements Nationaux, 5 Organisations de l'ONU, l'Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), 17 Organisations Internationales, des entreprises ainsi que 16 organisations non-gouvernementales, autant d'acteurs qui témoigneront de leur engagement dans l'intégration du développement durable dans le secteur du tourisme. La majorité de ces organisations ont déjà participé à un groupe de travail international initié il y a 5 ans, et présidé par la France, dans le cadre du processus de Marrakech, et ont travaillé ensemble avec succès sur des projets de tourisme durable aux impacts significatifs.

«Il est essentiel de transformer le secteur du tourisme en introduisant des modes de consommation et de production plus durables, qui participent à l'amélioration des conditions environnementales et sociales des destinations touristiques. Le Partenariat mondial vise ainsi à faciliter la transition vers une «économie verte», qui offre une contribution importante aux objectifs du Millénaire pour le développement, et la possibilité d'accroître la faculté d'adaptation du secteur à évoluer rapidement dans un contexte global» a déclaré Arab Hoballah, Chef du Service Consommation et Production Durables au sein du PNUE.

Le PNUE et d'autres agences des Nations Unies, ayant été très impliqués dans l'initiative de l'économie verte, ont ainsi tenu un atelier avant le lancement du Partenariat mondial au Costa Rica à San José, en soulignant l'importante contribution du tourisme durable dans la transition vers une économie verte. Le chapitre sur le tourisme du Rapport sur l'économie verte est en cours de finalisation par le PNUE et l'OMT.

Pour de plus amples informations, merci de contacter:

David Owen,

Administrateur du Programme du Tourisme Durable au PNUE

Tel: + 33 1 4437 1465

Email: david.owen@unep.org

 
The tourism industry is a key engine for economic growth and accounts for 5% of global GDP