Accréditations médiatiques disponibles pour le Conseil d'administration du PNUE/Forum ministériel mondial sur l'environnement - United Nations Environment Programme (UNEP)
Programme des Nations Unies pour l'environnement
l'environnement au service du développement Rechercher 
Salle de presse
 
 Accueil
 Contacts Médias
 Communiqués de  presse
 A la une
 Discours
 Photos
 Audiovisuels
 Films et Vidéos
 RSS / Baladodiffusion
 Affiches
 E-Cards

 

 

 Imprimer [English][中文]
 

Accréditations médiatiques disponibles pour le Conseil d'administration du PNUE/Forum ministériel mondial sur l'environnement

, , , , , , Les ministres du gouvernement d'une centaine de pays, ainsi que des représentants de la société civile et des pointures du monde de la finance mondiale et de l'écologie se réuniront à Nairobi, du 21au 24 février 2011, à l'occasion de la 26ème session extraordinaire du Conseil d'administration/Forum ministériel mondial sur l'environnement du PNUE.

Les conférences de presse et les événements médiatiques se concentreront sur le concept d'économie verte, sur l'impact environnemental des conflits armés et des catastrophes naturelles, sur les nouvelles recherches scientifiques en matière de changement climatique et sur d'autres questions émergentes vitales pour l'environnement.

Une séance d'information multimédia complète sur les thèmes clés du Conseil d'administration avec la participation du Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner, se tiendra le jeudi 17 février (plus de détails ci-dessous).

Les formulaires de demandes d'accréditations médiatiques sont maintenant disponibles en ligne. Les journalistes intéressés peuvent s'inscrire à l'adresse suivante:

http://www.unep.org/newscentre/media_accreditation/nomination/

Voici les principaux lancements et événements médiatiques de cette session:

Quoi: Conférence de presse - Lancement de l'Annuaire 2010 du PNUE et point de presse d'avant session du Conseil d'administration

Quand: Jeudi 17 février, de 10h30 à 11h30

Où: Hôtel Norfolk, Harry Thuku Road, Nairobi

L'Annuaire du PNUE fournit des informations sur les progrès scientifiques, sur les nouveaux enjeux environnementaux, et sur les évolutions récentes de notre environnement en mutation. La publication de cette année met l'accent sur l'impact de l'engrais à base de phosphore sur l'environnement. La demande mondiale de phosphore a augmenté de manière exponentielle au cours du siècle dernier et ce type d'engrais est maintenant devenu un élément clé de l'agriculture moderne (à la fois de l'agriculture biologique et non biologique). Un des grands problèmes lié à l'utilisation de ce type d'engrais se produit lorsque le phosphore se répand à partir des champs, dans les rivières et les lacs. Il déclenche alors la prolifération d'algues qui peuvent éliminer l'oxygène de l'eau, tuer les stocks de poissons, contaminer l'eau potable et endommager le tourisme dans les régions côtières. Alors que la population mondiale croit de manière rapide et que la demande globale de produits laitiers et de viande augmente plus que jamais, le monde est confronté à un défi crucial concernant la poursuite de l'utilisation durable de phosphore dans l'agriculture pour assurer la sécurité alimentaire, tout en réduisant ses impacts négatifs sur l'environnement et la santé humaine. L'Annuaire du PNUE présente plusieurs solutions à ce problème, l'une d'entre elles concerne l'amélioration des techniques de recyclage des eaux usées.

Le lancement de cette publication comprendra également une séance d'information multimédia complète sur les thèmes clés de la prochaine session du Conseil d'administration du PNUE et sur le lancement de la publication « Green Economy Repport » de ce 21 février.

Quoi: Conférence de presse - Inauguration du processus de transition du Kenya vers une utilisation généralisée de diesel à faible teneur en soufre

Quand: Vendredi 18 février, de 11h30 à 12h45

Où: Centre de loisirs et station service des Nations Unies, au siège du PNUE, Gigiri

L'exposition aux polluants atmosphériques émis par les véhicules - tels que les oxydes de soufre, la suie et les particules de fumée - entraine des maladies respiratoires et cardio-vasculaires, ainsi qu'un risque accru de cancer du poumon. En vue d'améliorer la qualité de l'air et de réduire les émissions issues des véhicules à travers l'Afrique, le Kenya inaugurera officiellement son passage au gazole à faible teneur en soufre. Ne contenant que 5% de soufre, ce carburant vert est déjà disponible dans certaines stations et sera bientôt présent dans toutes les pompes du pays. Ce passage au gazole à faible teneur en soufre est le résultat des travaux du Partenariat pour des carburants et des véhicules propres (PCFV), basé dans les bureaux du PNUE et soutenu par de nombreux partenaires. Cela aura des conséquences positives sur les pays vers lesquels le Kenya exporte son diesel, à savoir l'Ouganda, le Burundi, le Rwanda et la République démocratique du Congo. Le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner, se joindra aux ministres du gouvernement kenyan, aux hauts représentants des gouvernements étrangers et aux autres représentants de l'industrie des combustibles pour le lancement de cette action.

Quoi: Conférence de presse - Lancement de la publication « Green Economy Report »

Quand: Lundi 21 février, de 13h00 à 14h00

Où: Centre de presse, au siège du PNUE, à Nairobi

Le « Green Economy Report » décrit les différents choix de politiques publiques disponibles, les actions urgentes qui doivent être prises en matière d'environnement et les investissements nécessaires pour effectuer une transition vers une «économie mondiale verte» à faible teneur en carbone et économe en ressources. Ce rapport révolutionnaire du PNUE élabore un nouveau plan pour le développement durable et pour la croissance économique mondiale verte.

Ce rapport conteste le mythe selon lequel l'adoption d'une approche économique durable se fait inévitablement au frais de la croissance économique. Il démontre, par exemple, qu'un investissement de 2 pour cent du PIB mondial dans dix secteurs clés pourrait relancer la croissance économique et permettrait de créer toute une série d'emplois décents. Un investissement plus important dans un modèle d'économie verte est également essentiel pour éradiquer l'extrême pauvreté.

L'idée d'une économie verte ne se limite plus seulement aux discussions des spécialistes de l'environnement, elle est en passe de devenir un élément clé du discours économique dominant. La publication du rapport « Green Economy Report » du PNUE est une étape critique dans la transition vers une économie plus efficace et plus équitable, une économie qui permettrait une meilleure utilisation des ressources naturelles et assurerait une croissance durable.

Le rapport sera officiellement lancé simultanément à Bangkok, Pékin, Mexico, Sao Paolo et dans plusieurs autres villes, ce 21 février. L'évènement sera retransmis en direct de Nairobi, sur Internet, par streaming. La première cérémonie de remise du Prix du jeune journaliste environnemental du PNUE se tiendra à la fin de la conférence de presse. Celle-ci se terminera par la signature d'un nouvel accord entre le PNUE et l'Agence de protection de l'environnement des Etats-Unis.

Quoi: Evènement parallèle - «Une action rapide contre le changement climatique»

Quand: Mercredi, 23 février, de 13h00 à 14h00

Où: Centre de presse, au siège du PNUE, à Nairobi

Les émissions de dioxyde de carbone ne sont pas les seules responsables du changement climatique. Les effets des gaz autres que le carbone, comme le carbone noir (plus connu sous le nom de « suie ») ou encore l'ozone, sur le changement climatique et la santé humaine intéresse de plus en plus la communauté scientifique. Ces deux gaz sont tous deux des polluants atmosphériques nocifs qui perturbent notamment les pluies tropicales, ce qui aggrave la fonte des glaces de l'Arctique et de l'Himalaya, tout en réduisant dramatiquement les rendements des récoltes. L'événement donnera un aperçu de l'évaluation intégrée du PNUE sur le carbone noir et sur l'ozone troposphérique. Ce rapport d'avant-garde, qui sera lancé plus tard cette année, a été rédigé par plus de 70 auteurs. Il fourni une analyse scientifique des émissions, des concentrations et des impacts de ces gaz sur le changement climatique, la santé humaine et les écosystèmes. La mise en ouvre complète des solutions présentées dans le rapport pourrait permettre d'éviter les décès prématurés de 2,4 millions d'individus, tout en réduisant de deux tiers les effets du réchauffement dans l'Arctique (par rapport aux des scénarios actuels).

Une conférence de presse de clôture du Conseil d'administration aura lieu le jeudi 24 février, à 13h00.

Pour de plus amples informations sur les demandes d'accréditations médiatiques pour assister au Conseil d'administration du PNUE ou aux autres événements décrits ci-dessus, veuillez nous écrire à l'adresse suivante e-mail: media.accreditation@unep.org, ou appelez le numéro de téléphone suivant: +254 20 762 3088

 
Press conferences will focus on the Green Economy, the environmental impact of conflict and natural disasters and new research on climate change