Resources for:
  Governments
  Scientists
  Journalists
  Civil Society
  Business Persons
  Children and Youth

Thematic Areas


 
 Printable Version
 

Les Ministres européens vont fixer des objectifs pour renverser la destruction de la nature et du paysage d’ici à 2010

Genève et Nairobi, Mai 2003 – Des Ministres et de hauts fonctionnaires provenant de 55 pays se réuniront à Kiev du 21 au 23 mai à l’occasion de la Cinquième Conférence ministérielle paneuropéenne ‘Un environnement pour l’Europe’. Cette conférence regroupe des dignitaires de plus haut niveau que tout autre forum régional sur l’environnement.

Un élément clé à l’ordre du jour sera d’assurer la protection du plus grand espace naturel d’Europe (hors de la Russie). A cette fin, les ministres adopteront la Convention Cadre pour la protection et le développement durable des Carpates.

Les délégués s’engageront officiellement à arrêter la dégradation de la diversité biologique et paysagère d’ici à 2010. Neuf objectifs mesurables à court terme seront adoptés afin d’assurer que ce but soit atteint.

Klaus Toepfer, Directeur Exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement, a déclaré : « En se fixant des objectifs mesurables et assortis de délais, les dirigeants européens démontrent leurs engagements à aboutir à une renaissance de l’environnement dans cette région complexe et dynamique. »

Le PNUE et le Conseil de l’Europe patronne la Stratégie Paneuropéenne de la Diversité Biologique et Paysagère à travers laquelle les gouvernements et les organisations de la Société Civile développèrent les objectifs proposés. La Stratégie soutient la mise en application de la Convention sur la diversité biologique, qui fut négocié sous la tutelle du PNUE en 1992.

Atteindre les objectifs proposés pour stabiliser la biodiversité à travers l’Europe d’ici à 2010 nécessiterait :

• De prendre des mesures efficaces afin d’empêcher d’ici à 2008, que les activités humaines endommage les forêts ;

• De compléter l’inventaire de tous les espaces naturels à écosystèmes agricoles important et s’assurer que d’ici à 2008 une portion considérable de ces territoires soit sous une gestion sensible à la diversité biologique;

• D’intégrer les questions liées à la biodiversité dans toute subvention financière et plan pour stimuler le secteur agricole d’ici à 2008 ;

• D’assurer le développement rapide d’un Réseau écologique paneuropéen pour identifier et dresser la carte de tous les territoires à haute valeur écologique d’ici à 2006. Dès 2008, le réseau devra également assurer la conservation de ces territoires ;

• De mettre en place une stratégie visant à combattre l’invasion d’espèces étrangères dans au moins la moitié des pays de la région, d’ici à 2008 ;

• D’augmenter de façon significative les investissements en biodiversité des secteurs privés et publiques en encourageant des partenariats.

• D’établir un programme européen pour contrôler et mesurer les changements en diversité biologique ; de mettre en place des programmes nationaux de communication, d’éducation et de prise de conscience dans plus de la moitié des pays de la région. Les objectifs de ses projets devront tous être atteints avant 2008.

Sir Brian Unwin, le Président du Centre européen de Préservation de la Nature et Président honoraire de la Banque européenne d’investissement, a dit : « Les objectifs de biodiversité dont les dirigeants du gouvernement et du secteur privé discuteront à Kiev sont particulièrement opportuns. L’Europe a maintenant l’opportunité de démontrer qu’elle tient à mettre la biodiversité, la nature et le paysage en tête de son agenda politique et économique. Mais à fin d’atteindre cet objectif, de véritables partenariats, nécessitant une collaboration étroite et des contributions financières, devront être formés entre les gouvernements, les ONG et les secteurs financiers et banquiers. »

La Convention constituerait un engagement beaucoup plus ferme de réduire le taux actuel de perte en biodiversité d’ici à 2010, que celui pris l’année dernière lors du Sommet Mondial pour le Développement durable.

La Stratégie Paneuropéenne de la Diversité Biologique et Paysagère lie tous les pays européens membres du processus de l’Environnement pour l’Europe. Le processus est parrainé par la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe et couvre le continent entier, de l’Islande au Kirghizstan.

Il est prévu que les objectifs européens de la diversité biologique seront adoptés le 22 mai, lors de la Journée mondiale de la diversité biologique, journée que l’Assemblé générale créa pour promouvoir les buts de la Convention sur la diversité biologique.

Note aux journalistes:

Pour toutes questions portant sur l’accréditation de journalistes, consultez www.kyiv-2003.info.

Pour plus de précisions sur les questions de diversité biologique à l’ordre du jour de la Conférence de Kiev, veuillez contacter : Eric Falt, Porte-parole du PNUE et Directeur de la Division chargée de la communication et de l’information publique, tel : +254-2-623292, Mobile : +254-733-682656, email : eric.falt@unep.org;

ou Michael Williams, Chef de la Section chargée de l’information sur les conventions au Bureau régional européen du PNUE, tel : +41-22-917-8242, mobile : +41-79-409-1528, email : michael.williams@unep.ch

ou Agnes Bruszik du Centre européen pour la Préservation de la Nature, Unité régionale de l’Europe centrale et de l’est, tel : +36-1-355-3699, email: ecnc@nextra.hu.

Une conférence de presse portant sur l’adoption et la signature de la Convention sur le Cadre pour la Protection et le Développement durable des Carpates aura lieu le jeudi 22 mai à 13:20 dans le Centre de presse de la Conférence de Kiev. Participeront à la conférence de presse : SE M. le Ministre Shevchuk de l’Ukraine ; Prof. Klaus Toepfer, Directeur éxecutif du PNUE ; Claude Martin du WWF International ; et SE M. le Ministre Matteoli d’Italie.

Un point de presse sur le financement de la préservation et de l’exploitation durable de la diversité biologique en Europe, aura lieu le jeudi 22 mai à 15:40, au stand commun du PNUE, du Centre européen pour la Préservation de la Nature, et du ICNU dans la salle d’exhibition de la Conférence, juste après le débat ministériel sur la diversité biologique. Sir Brian Unwin, Président du CEPN et président honoraire de la Banque européenne d’investissement, présidera le point de presse. Des représentants de hauts niveaux de nombreux gouvernements et institutions financières internationales discuteront de leurs activités et plans dans les domaines de la banque et de la diversité biologique, qui sont d’une importance majeure pour arrêter le déclin de la diversité biologique d’Europe d’ici à 2010.

UNEP Information Note 2003/06