Action 21 - Chapitre 13: GESTION DES ECOSYSTEMES FRAGILES : MISE EN VALEUR DURABLE DES MONTAGNES - United Nations Environment Programme (UNEP)
Ressources pour:
  Gouvernements
  Scientifiques et chercheurs
  Journalistes
  ONG/Société Civile

 

 Imprimer [English]
 

Chapitre 13: GESTION DES ECOSYSTEMES FRAGILES : MISE EN VALEUR DURABLE DES MONTAGNES

INTRODUCTION

13.1. Les montagnes sont un important rservoir d'eau, d'nergie et de diversit biologique. En outre, elles contiennent des ressources essentielles telles que les minraux, les produits forestiers et agricoles, et les services rcratifs. En tant que grands cosystmes au sein de l'cologie complexe de notre plante, les environnements de montagne sont indispensables la survie de l'cosystme mondial. Toutefois, les cosystmes de montagne se modifient rapidement. Ils sont exposs une rosion acclre du sol, des glissements de terrain et une perte rapide de l'habitat et de la diversit gntique. Sur le plan humain, la pauvret est trs rpandue parmi les montagnards et les connaissances des populations autochtones se perdent. En consquence, la plupart des rgions montagneuses du globe sont soumises une dgradation de leur environnement. C'est pourquoi une gestion convenable des ressources des montagnes et un dveloppement socio-conomique de leur population justifient une action immdiate.

13.2. Environ 10 % de la population mondiale sont tributaires des ressources des montagnes. Une proportion beaucoup plus grande encore prlve d'autres ressources des montagnes, l'eau en particulier.

13.3. Deux domaines d'activit ont t inclus dans le prsent chapitre afin d'examiner plus avant le problme des cosystmes fragiles en ce qui concerne toutes les zones montagneuses du monde, savoir :

a) Acquisition et renforcement des connaissances sur l'cologie et le dveloppement durable des cosystmes de montagne;

b) Promotion du dveloppement intgr des bassins hydrographiques et de nouvelles sources de revenu.

DOMAINES D'ACTIVITE

A. Acquisition et renforcement des connaissances sur l'cologie et le dveloppement durable des cosystmes de montagne Principes d'action

13.4. Les montagnes sont trs sensibles tout dsquilibre cologique provoqu par l'activit humaine ou par la nature. Ce sont les zones les plus sensibles tous les changements climatiques dans l'atmosphre. Des renseignements particuliers sur l'cologie, le potentiel des ressources naturelles et les activits socio-conomiques sont indispensables. Les rgions de montagne et de colline possdent une riche varit de systmes cologiques. En raison du facteur d'altitude, les montagnes crent des gradients de temprature, de prcipitations et d'ensoleillement. Une pente donne peut comprendre plusieurs systmes climatiques - tropical, subtropical, tempr et alpin - qui correspondent autant de microcosmes prsentant une grande diversit d'habitats. Or, on manque de connaissances sur les cosystmes de montagne. La cration d'une base de donnes sur les montagnes de la plante est donc indispensable pour lancer des programmes qui contribueraient au dveloppement durable des cosystmes de montagne.

Objectifs

13.5. Les objectifs de ce programme sont les suivants :

a) Entreprendre une enqute sur les diffrentes formes des sols, des forts, des utilisations de l'eau, des cultures et des ressources vgtales et animales des cosystmes de montage en tenant compte des travaux des organisations internationales et rgionales;

b) Crer et tenir jour une base de donnes et des systmes d'information pour faciliter la gestion et l'valuation environnementale intgres des cosystmes de montagne, en tenant compte des travaux des organisations internationales et rgionales;

c) Amliorer et structurer la base existante de connaissances cologiques concernant les techniques et les pratiques de l'agriculture et de la conservation dans les rgions de montagne, avec la participation des collectivits locales;

d) Crer et renforcer le rseau de communication et un centre d'information pour les organisations qui s'occupent des questions de montagne;

e) Mieux coordonner les efforts entrepris dans chaque rgion pour protger les cosystmes de montagne fragiles, par l'examen de mcanismes appropris, notamment d'instruments, juridiques et autres, vocation rgionale;

f) Etablir des informations en vue de l'tablissement de bases de donnes et de systmes d'information afin de faciliter l'valuation du risque cologique et du risque de catastrophe naturelle dans les cosystmes de montagne.

a) Activits lies la gestion

13.6. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient :

a) Renforcer les institutions existantes ou en tablir de nouvelles aux niveaux national et rgional afin de crer une base de connaissances pluridisciplinaires sur les terres, l'eau et les cosystmes de montagne;

b) Promouvoir des politiques nationales qui inciteraient les habitants utiliser et transfrer des techniques ainsi que des pratiques d'agriculture et de conservation respectueuses de l'environnement;

c) Elargir la base de connaissances en crant des mcanismes de coopration et d'change d'informations entre les institutions nationales et rgionales qui travaillent sur les cosystmes fragiles;

d) Encourager des politiques qui inciteraient les agriculteurs et les populations locales prendre des mesures de conservation et de remise en tat;

e) Diversifier les conomies de montagne, notamment en crant ou en renforant le tourisme dans l'esprit d'une gestion intgre des zones de montagne;

f) Intgrer toutes les activits intressant les forts, les terres de parcours et la flore et la faune sauvages de faon prserver des cosystmes de montagne particuliers;

g) Crer des rserves naturelles appropries dans des sites et des zones riches en espces reprsentatives.

b) Donnes et informations

13.7. Au niveau appropri et avec l'appui des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient :

a) Entretenir ou crer des capacits et des moyens d'analyse mtorologique, hydrologique et physique qui englobent la diversit des climats et de la distribution de l'eau dans les diverses rgions de montagne de la plante;

b) Constituer un inventaire des diffrentes formes de terres, de forts, d'utilisation de l'eau et de culture, et des ressources gntiques vgtales et animales, en donnant la priorit celles qui sont menaces d'extinction. Les ressources gntiques devraient tre protges in situ par l'entretien ou la cration de zones protges et par une amlioration de l'agriculture et de l'levage traditionnels ainsi que par la mise en oeuvre de programmes d'valuation de la valeur potentielle de ces ressources;

c) Recenser les zones risques qui sont les plus vulnrables l'rosion, aux inondations et aux glissements de terrain, aux sismes, aux avalanches et aux autres risques naturels;

d) Recenser les zones de montagne menaces par la pollution atmosphrique provenant des zones industrielles et urbaines voisines.

c) Coopration internationale et rgionale

13.8. Les gouvernements et les organisations gouvernementales devraient :

a) Coordonner la coopration internationale et faciliter les changes d'informations et de donnes d'exprience entre les organismes des Nations Unies, la Banque mondiale, le Fonds international de dveloppement agricole et les organisations rgionales, les gouvernements, les institutions de recherche et les organisations non gouvernementales qui s'occupent du dveloppement des rgions montagneuses;

b) Encourager la cration d'un rseau international d'initiatives populaires et les activits des organisations non gouvernementales internationales et locales qui s'occupent du dveloppement des rgions montagneuses, par exemple l'Universit des Nations Unies (UNU), les Woodland Mountain Institutes (WMI), le Centre international de mise en valeur intgre des montagnes (ICIMOD), l'International Mountain Society (IMS), l'Association pour les montagnes africaines et l'Association pour les montagnes andines, et leur fournir un appui pour l'change d'informations et de donnes d'exprience;

c) Protger les cosystmes de montagne fragiles en envisageant des mcanismes adquats notamment des instruments rgionaux, juridiques et autres.

Moyens d'excution

a) Financement et valuation des cots

13.9. Le secrtariat de la Confrence a estim que le montant total des dpenses affrentes la mise en oeuvre des activits relevant du prsent domaine pour la priode 1993-2000 se chiffrerait en moyenne environ 50 millions de dollars par an, qui serait financ par la communaut internationale sous forme de dons ou des conditions concessionnelles. Il ne s'agit que d'estimations approximatives donnes titre indicatif, qui n'ont pas t examines par les gouvernements. Les dpenses effectives et les conditions financires, y compris les conditions non concessionnelles, dpendront notamment des stratgies et programmes spcifiques que les gouvernements dcideront de mettre en oeuvre.

b) Moyens scientifiques et techniques

13.10. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient renforcer les programmes de recherche scientifique et de dveloppement technologique, y compris leur diffusion par l'intermdiaire des institutions nationales et rgionales, en particulier en mtorologie, hydrologie, foresterie, pdologie et botanique.

c) Mise en valeur des ressources humaines

13.11. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient :

a) Lancer des programmes de formation et de vulgarisation concernant les techniques et pratiques cologiquement appropries qui conviendraient pour les cosystmes de montagne;

b) Appuyer l'enseignement suprieur par des bourses d'tudes et des bourses de recherche en vue d'tudes cologiques sur les montagnes et les rgions de collines, en particulier pour des candidats appartenant des populations autochtones de montagne;

c) Organiser une ducation cologique l'intention des exploitants agricoles, en particulier les femmes, pour aider la population rurale mieux comprendre les questions cologiques lies au dveloppement durable des cosystmes de montagne.

d) Renforcement des capacits

13.12. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient constituer une base institutionnelle nationale et rgionale qui permette la recherche, la formation et la diffusion d'informations sur le dveloppement durable de l'conomie des cosystmes fragiles.

B. Promotion du dveloppement intgr des bassins hydrographiques et de nouvelles sources de revenu

Principes d'action

13.13. Prs de la moiti de la population mondiale est influence de diverses manires par l'cologie des montagnes et la dgradation des bassins hydrographiques. Environ 10 % de la population mondiale vivent dans des zones montagneuses fortes pentes tandis que 40 % occupent des rgions adjacentes de bassins de moyenne et basse altitude. Il se pose de graves problmes de dtrioration de l'environnement dans ces bassins. Par exemple, dans les zones de collines des pays andins d'Amrique du Sud, une grande partie de la population agricole doit maintenant faire face une dtrioration rapide des ressources en terres. De mme, les zones de montagnes et de hauts plateaux de l'Himalaya, de l'Asie du Sud-Est et de l'Afrique centrale et orientale, qui fournissent une contribution capitale la production agricole, sont menaces par la culture de terres marginales qui rsulte de l'accroissement de la population. Dans de nombreuses rgions cette situation s'accompagne de surpturage, de dboisement et de perte de la couverture vgtale.

13.14. L'rosion du sol peut avoir une incidence dvastatrice sur les immenses nombres de ruraux dont l'agriculture est tributaire des pluies dans les zones de montagnes et de collines. La pauvret, le chmage, une mauvaise sant et une mauvaise hygine, sont trs rpandus. La promotion de programmes intgrs de mise en valeur des bassins hydrographiques avec la participation effective des populations locales est indispensable pour empcher une aggravation du dsquilibre cologique. L'approche intgre est ncessaire pour conserver, amliorer et utiliser la base de ressources naturelles : terres, eau, ressources vgtales, animales et humaines. En outre, la promotion de nouvelles sources de revenu, en particulier par l'organisation de plans d'emploi augmentant la base de production, contribuera de faon importante amliorer le niveau de vie des populations rurales nombreuses qui vivent dans des cosystmes de montagne.

Objectifs

13.15. Les objectifs de ce programme sont les suivants :

a) D'ici l'an 2000, organiser la planification et la gestion appropries de l'utilisation des terres aussi bien pour les terres arables que non arables dans les zones de bassins hydrographiques montagneux pour empcher l'rosion des sols, accrotre la production de la biomasse et maintenir l'quilibre cologique;

b) Promouvoir des activits gnratrices de revenu comme les pcheries et le tourisme non dprdateurs et des activits minires cologiquement rationnelles et amliorer les infrastructures et des services sociaux, en particulier pour sauvegarder les moyens d'existence des collectivits locales et des populations autochtones;

c) Organiser des arrangements techniques et institutionnels pour les pays sujets des catastrophes naturelles afin d'attnuer les effets de celles-ci par des mesures de prvention des risques, le zonage des risques, des systmes d'alerte, des plans d'vacuation et des fournitures d'urgence.

Activits lies la gestion

13.16. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient :

a) Prendre des mesures pour empcher l'rosion des sols et encourager dans tous les secteurs les activits de lutte contre cette rosion;

b) Crer des quipes spciales ou des comits de mise en valeur des bassins hydrographiques, qui viendraient complter les institutions existantes pour runir des services intgrs chargs d'appuyer les initiatives locales concernant l'levage, la foresterie, l'horticulture et le dveloppement rural tous les niveaux administratifs;

c) Renforcer la participation populaire dans la gestion des ressources locales par une lgislation approprie;

d) Appuyer les organisations non gouvernementales qui aident les organisations et collectivits locales prparer des projets qui renforceraient la participation des populations locales au dveloppement;

e) Fournir des mcanismes qui prservent les zones menaces susceptibles de servir protger la faune et la flore sauvages, maintenir la diversit biologique ou servir de parcs nationaux;

f) Elaborer des politiques nationales qui offriraient des stimulants aux agriculteurs et aux populations locales pour prendre des mesures de conservation et utiliser des techniques respectueuses de l'environnement;

g) Entreprendre des activits gnratrices de revenu dans les entreprises artisanales et de transformation des produits agricoles, par exemple la culture et la prparation de plantes mdicinales et aromatiques;

h) Entreprendre toutes ces activits en veillant la pleine participation des femmes, des populations autochtones et des collectivits locales au dveloppement.

b) Donnes et informations

13.17. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient :

a) Crer et maintenir des capacits de surveillance et d'valuation systmatiques au niveau national ou provincial en vue de la production d'informations pour les oprations quotidiennes ainsi que pour valuer l'impact des projets sur l'environnement et sur la situation socio-conomique;

b) Produire des donnes sur de nouvelles sources de revenu et sur des systmes de production diversifis au niveau des villages dans les domaines suivants : rcoltes de plantes annuelles et coupes forestires, gros btail, volaille, apiculture, pcheries, industries villageoises, marchs, transports et possibilits d'acquisition de revenus, en tenant pleinement compte du rle des femmes et intgrant celles-ci dans le processus de planification et d'excution.

c) Coopration internationale et rgionale

13.18. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient :

a) Renforcer le rle des instituts internationaux appropris de recherche et de formation, comme les centres du Groupe consultatif de la recherche agricole internationale (GCRAI) et de l'International Board for Soil Research and Management (IBSRAM), ainsi que les centres de recherche rgionaux, tels que le Woodland Mountain Institute et le Centre international de mise en valeur intgre des montagnes, pour entreprendre des recherches appliques intressant la mise en valeur des bassins hydrographiques;

b) Encourager la coopration rgionale et l'change de donnes et d'informations entre pays qui partagent les mmes chanes de montagnes et les mmes bassins fluviaux, en particulier entre ceux qui sont touchs par des catastrophes de montagne et des inondations;

c) Instituer et maintenir un partenariat avec les organisations non gouvernementales et les associations qui s'occupent de la mise en valeur des bassins hydrographiques.

Moyens d'excution

a) Financement et valuation des cots

13.19. Le secrtariat de la Confrence a estim que le montant total des dpenses affrentes la mise en oeuvre des activits relevant du prsent domaine pour la priode 1993-2000 se chiffrerait en moyenne environ 13 milliards de dollars par an, y compris un montant d'environ 1,9 milliard de dollars qui serait financ par la communaut internationale sous forme de dons ou des conditions concessionnelles. Il ne s'agit que d'estimations approximatives donnes titre indicatif, qui n'ont pas t examines par les gouvernements. Les dpenses effectives et les conditions financires, y compris les conditions non concessionnelles, dpendront notamment des stratgies et programmes spcifiques que les gouvernements dcideront de mettre en oeuvre.

13.20. Le financement destin promouvoir de nouvelles sources de revenu dans les cosystmes de montagne devrait tre considr comme un lment des programmes antipauvret des pays. Cette question est galement examine aux chapitres 3 (Lutte contre la pauvret) et 14 (Promotion d'un dveloppement agricole rural durable).

b) Moyens scientifiques et techniques

13.21. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient :

a) Envisager des projets pilotes qui combinent des fonctions de protection de l'environnement et de dveloppement, en veillant particulirement y inclure des pratiques ou des systmes traditionnels de gestion de l'environnement qui ont un bon impact environnemental;

b) Susciter des techniques applicables des situations particulires de bassins hydrographiques et d'exploitation agricole en faisant intervenir la participation des hommes et des femmes locaux, des chercheurs et des agents de vulgarisation qui effectueront des expriences et des essais sur la situation agricole;

c) Promouvoir des techniques de protection de la vgtation : prvention de l'rosion, rgulation de l'humidit in situ, amlioration des techniques de culture, production de fourrage et agroforesterie, l'aide de mesures peu coteuses, simples et facilement adoptes par les populations locales.

c) Mise en valeur des ressources humaines

13.22. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient :

a) Encourager une approche pluridisciplinaire et intersectorielle en matire de formation et de diffusion des connaissances auprs des populations locales sur des questions gnrales telles que les systmes de production familiale, la protection et l'utilisation des terres arables et non arables, le traitement des canaux d'irrigation et la recharge des eaux souterraines, la gestion du btail, les pcheries, l'agroforesterie et l'horticulture;

b) Dvelopper les ressources humaines en ouvrant l'accs l'ducation, la sant, l'nergie et l'infrastructure;

c) Promouvoir la sensibilisation et la prparation des populations locales la prvention et l'attnuation des catastrophes, et les combiner avec les techniques les plus rcentes d'alerte et de prvision.

d) Renforcement des capacits

13.23. Au niveau appropri et avec le concours des organisations internationales et rgionales comptentes, les gouvernements devraient crer et renforcer des centres nationaux de gestion des bassins hydrographiques pour encourager une approche globale des aspects environnementaux, socio-conomiques, technologiques, lgislatifs, financiers et administratifs, et fournir un appui aux dcideurs, aux administrateurs, aux personnels de terrain et aux agriculteurs en vue de la mise en valeur des bassins hydrographiques.

13.24. Le secteur priv et les collectivits locales, en coopration avec les gouvernements, devraient promouvoir le dveloppement des infrastructures locales, y compris l'organisation de rseaux de communication locaux et l'amnagement de systmes hydrolectriques de petite ou trs petite taille pour aider les industries artisanales et l'accs aux marchs.