Action 21 - Chapitre 25: ROLE DES ENFANTS ET DES JEUNES DANS LA PROMOTION D'UN DEVELOPPEMENT DURABLE - United Nations Environment Programme (UNEP)
Ressources pour:
  Gouvernements
  Scientifiques et chercheurs
  Journalistes
  ONG/Société Civile

 

 Imprimer [English]
 

Chapitre 25: ROLE DES ENFANTS ET DES JEUNES DANS LA PROMOTION D'UN DEVELOPPEMENT DURABLE

INTRODUCTION

25.1 Les jeunes reprsentent prs de 30 % de la population mondiale. Il est indispensable d'associer la jeunesse d'aujourd'hui aux dcisions en matire d'environnement et de dveloppement et l'application des programmes, pour assurer la russite long terme d'Action 21.

DOMAINES D'ACTIVITE

A. Renforcement du rle de la jeunesse et participation active des jeunes la protection de l'environnement et la promotion du dveloppement conomique et social

Principes d'action

25.2 Il faut que les jeunes du monde entier prennent une part active toutes les dcisions qui touchent leur vie actuelle et leur avenir. Outre sa contribution intellectuelle et sa capacit de mobilisation, la jeunesse apporte sur la question un point de vue original dont il faut tenir compte.

25.3 De nombreuses propositions d'action et recommandations ont t avances par la communaut internationale pour assurer aux jeunes scurit et sant dans l'avenir, qui portent notamment sur la qualit de l'environnement, le relvement du niveau de vie et l'accs l'enseignement et l'emploi. Ces questions doivent entrer dans le cadre de la planification du dveloppement.

Objectifs

25.4 Chaque pays devrait, en consultation avec les jeunes, tablir un cadre visant promouvoir le dialogue entre eux et les autorits tous les niveaux, et crer des mcanismes leur permettant d'accder l'information et d'exprimer leur point de vue sur les dcisions que prend le gouvernement, notamment dans le cadre de la mise en oeuvre du programme Action 21.

25.5 Chaque pays devrait, d'ici l'an 2000, veiller ce que plus de la moiti de ses jeunes - garons et filles - soient inscrits dans des tablissements d'enseignement secondaire, et bnficient d'un enseignement secondaire appropri ou d'une formation scolaire ou professionnelle quivalente, en augmentant les effectifs tous les ans.

25.6 Chaque pays devrait prendre des initiatives visant rduire le niveau actuel de chmage des jeunes, en particulier lorsqu'il dpasse de loin le taux de chmage gnral.

25.7 Chaque pays devrait, tout comme l'ONU d'ailleurs, encourager la cration de mcanismes visant faire participer les jeunes tous les processus de prise de dcisions de l'Organisation, afin de pouvoir influer sur ces derniers.

25.8 Chaque pays devrait combattre les violations des droits de l'homme dont sont victimes les jeunes, en particulier les jeunes femmes et les jeunes filles, leur assurer une protection juridique, les doter des comptences et des moyens et leur apporter le soutien leur permettant de raliser pleinement leur potentiel ainsi que leurs aspirations conomiques et sociales.

Activits

25.9 Les gouvernements devraient, en conformit avec leurs stratgies, prendre les mesures ci-aprs :

a) Etablir d'ici 1993 des mcanismes visant consulter et, ventuellement, faire participer les jeunes - garons et filles - aux processus de prise de dcisions en matire d'environnement et prendre des dispositions pour qu'ils puissent intervenir aux chelons local, national et rgional;

b) Promouvoir le dialogue avec les associations de jeunes dans le cadre de l'laboration et de l'valuation de plans et programmes sur l'environnement ou de l'examen de questions lies au dveloppement;

c) Examiner, en vue de les intgrer aux politiques pertinentes, les recommandations des confrences internationales, rgionales et nationales de jeunes et d'autres instances qui prsentent le point de vue des jeunes sur des questions lies au dveloppement conomique et social et la gestion des ressources;

d) Assurer aux jeunes l'accs tous les types d'enseignement, en mettant en place, le cas chant, des structures d'enseignement parallles; faire en sorte que l'enseignement tienne compte des besoins sociaux et conomiques des jeunes et insister, tout au long de la scolarit, sur les notions de protection de l'environnement et de dveloppement durable; dvelopper la formation professionnelle en appliquant des mthodes nouvelles visant mettre en valeur les comptences pratiques (activits de surveillance de l'environnement, par exemple);

e) Formuler et mettre en oeuvre, en coopration avec les organisations et les ministres comptents, et notamment avec des reprsentants de la jeunesse, des stratgies visant crer des dbouchs nouveaux sur le march du travail et assurer aux jeunes gens et jeunes filles la formation correspondante;

f) Crer des groupes d'tude comprenant des jeunes et des reprsentants d'organisations non gouvernementales de jeunes en vue de mettre au point des programmes d'enseignement et de sensibilisation s'adressant spcialement aux jeunes et portant sur les grands problmes de la jeunesse. Ces groupes d'tude devraient faire appel des mthodes d'enseignement de type classique et non scolaire afin de toucher le plus grand nombre de jeunes possible. Les organes d'information nationaux et locaux, les ONG, les entreprises et d'autres organismes devraient leur apporter leur soutien;

g) Donner leur appui aux programmes, projets, rseaux, organisations nationales et organisations non gouvernementales de jeunes afin qu'ils voient comment intgrer les programmes et leurs besoins dans ce domaine et inciter les jeunes participer au choix des projets, leur conception, leur application et leur suivi; h) Inclure des reprsentants de jeunes dans les dlgations qui participent aux runions internationales, conformment aux rsolutions pertinentes adoptes par l'Assemble gnrale en 1968, 1977, 1985 et 1989.

25.10 L'ONU et les organisations internationales qui ont lanc des programmes en faveur de la jeunesse devraient prendre les mesures suivantes :

a) Examiner ces programmes et voir comment amliorer leur coordination;

b) Assurer une meilleure diffusion de l'information auprs des gouvernements, des associations de jeunes et d'autres ONG sur les positions et les activits des jeunes; suivre et valuer la mise en oeuvre du programme Action 21;

c) Promouvoir le Fonds d'affectation spciale des Nations Unies pour l'Anne internationale de la jeunesse et collaborer avec des reprsentants de jeunes son administration, en mettant surtout l'accent sur les besoins des jeunes des pays en dveloppement.

Moyens d'excution

Financement et valuation des cots

25.11 Le secrtariat de la Confrence a estim que le montant total des dpenses affrentes la mise en oeuvre des activits relevant du prsent programme pour la priode 1993-2000 se chiffrerait en moyenne environ 1,5 million de dollars par an, montant qui serait financ par des dons ou des conditions concessionnelles. Il ne s'agit que d'estimations approximatives donnes titre indicatif, qui n'ont pas t examines par les gouvernements. Les dpenses effectives et les conditions financires, y compris les conditions non concessionnelles, dpendront notamment des stratgies et programmes spcifiques que les gouvernements dcideront de mettre en oeuvre.

B. Rle des enfants dans la promotion d'un dveloppement durable

Principes d'action

25.12 Non seulement les enfants hriteront la responsabilit de protger la terre, mais constituent dans de nombreux pays en dveloppement prs de la moiti de la population. Ils sont de surcrot, dans les pays en dveloppement comme dans les pays industrialiss, trs vulnrables aux effets de la dgradation de l'environnement. Ils sont galement d'ardents dfenseurs de la cause cologique. Toute action visant amliorer l'environnement qui se veut viable doit dment tenir compte de leurs intrts propres dans le cadre des prparatifs de la Confrence sur l'environnement et le dveloppement.

Objectifs

25.13 Les gouvernements devraient, conformment leurs politiques, prendre les mesures suivantes :

a) Assurer la survie, la protection et le dveloppement de l'enfant, conformment aux objectifs approuvs par le Sommet mondial pour les enfants, qui s'est tenu en 1990 (A/45/625, annexe);

b) Veiller ce qu'il soit pleinement tenu compte des intrts des enfants dans le cadre d'un dveloppement durable et d'une amlioration de l'environnement.

Activits

25.14 Les gouvernements devraient s'employer :

a) Excuter des programmes en faveur des enfants visant atteindre les objectifs dfinis pour les annes 90 dans les domaines de l'environnement et du dveloppement, en particulier ceux de la sant, de la nutrition, de l'ducation, de l'alphabtisation et de l'attnuation de la pauvret;

b) Ratifier sans dlai la Convention relative aux droits de l'enfant (rsolution 44/25 de l'Assemble gnrale, en date du 20 novembre 1989, annexe), et l'appliquer en satisfaisant les besoins fondamentaux des jeunes et des enfants;

c) Promouvoir la base des activits de protection de l'environnement visant assurer les besoins fondamentaux des communauts, amliorer le cadre dans lequel voluent les enfants la maison et au niveau de la communaut et encourager la participation des collectivits en fournissant aux femmes, aux jeunes, aux enfants et aux populations autochtones, des pays en dveloppement notamment, les moyens de grer leurs ressources communautaires;

d) Accrotre les possibilits d'enseignement offertes aux enfants et aux jeunes, en les sensibilisant aux questions lies l'environnement et au dveloppement, et en attachant une attention prioritaire l'ducation des filles;

e) Mobiliser les collectivits par le biais des coles et des dispensaires locaux en faisant des enfants et de leurs parents des agents de sensibilisation des communauts locales aux questions d'environnement;

f) Etablir des mcanismes visant intgrer les besoins des enfants toutes les politiques et stratgies pertinentes en matire d'environnement et de dveloppement aux niveaux local, rgional et national, notamment en ce qui concerne le droit aux ressources naturelles, au logement et aux loisirs et la lutte contre la pollution et la toxicit dans les milieux rural et urbain.

25.15 Les organisations internationales et rgionales devraient cooprer et coordonner leurs activits dans les domaines prvus. L'UNICEF devrait continuer cooprer et collaborer avec les autres organismes des Nations Unies, les gouvernements et les ONG afin de mettre au point des programmes en faveur des enfants et des programmes destins les mobiliser dans le cadre des activits dfinies plus haut.

Moyens d'excution

a) Financement et valuation des cots

25.16 Les ressources ncessaires pour financer la plupart des activits figurent dans les estimations de dpenses d'autres programmes.

b) Mise en valeur des ressources humaines et renforcement des capacits

25.17 Ces activits devraient contribuer renforcer les capacits et la formation dj vises dans d'autres chapitres du programme Action 21.