Action 21 - Chapitre 31: COMMUNAUTE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE - United Nations Environment Programme (UNEP)
Ressources pour:
  Gouvernements
  Scientifiques et chercheurs
  Journalistes
  ONG/Société Civile

 

 Imprimer [English]
 

Chapitre 31: COMMUNAUTE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

INTRODUCTION

31.1 Le prsent chapitre est essentiellement consacr aux moyens qui permettront la communaut scientifique et technique, qui rassemble notamment des ingnieurs, des architectes, des concepteurs-projeteurs, des urbanistes et d'autres professionnels et dcideurs, de contribuer de faon plus ouverte et efficace aux dcisions concernant l'environnement et le dveloppement. Il est important que les dcideurs, qui aident dfinir les grandes orientations, aussi bien que le grand public connaissent et comprennent mieux le rle de la science et de la technologie dans les questions sociales. Il faudrait largir et approfondir la coopration entre la communaut scientifique et technique et le public pour parvenir un vritable partenariat. L'amlioration de la communication et de la coopration entre cette communaut et les dcideurs aidera mieux utiliser l'information et les connaissances scientifiques et techniques pour appliquer les politiques et les programmes. Les dcideurs devraient crer des conditions plus favorables pour amliorer la formation et la recherche indpendante dans le domaine du dveloppement durable. Il faudra renforcer encore l'interdisciplinarit : la communaut scientifique et technique et les dcideurs devront procder des tudes interdisciplinaires auxquelles le grand public sera associ pour donner une impulsion la notion de dveloppement durable et acqurir un savoir-faire pratique. Il faudrait aider le public faire connatre son avis sur la meilleure faon de grer la science et la technique afin que ces dernires aient un effet bnfique sur les conditions de vie. De mme, il faut assurer l'indpendance de la communaut scientifique et technique pour que celle-ci puisse faire des recherches, publier sans restriction et changer librement les rsultats des travaux. L'adoption et l'application de principes thiques et de codes de conduite internationalement reconnus pourraient favoriser le caractre professionnel et la reconnaissance de la valeur de ces travaux pour la protection de l'environnement et le dveloppement, tant entendu que les connaissances scientifiques voluent constamment et comportent toujours un lment d'incertitude.

DOMAINES D'ACTIVITE

A. Amlioration de la communication et de la coopration entre la communaut scientifique et technique, les dcideurs et le public

Principes d'action

31.2 La communaut scientifique et technique et les dcideurs devraient travailler en association plus troite pour appliquer des stratgies de dveloppement durable fondes sur les meilleures connaissances disponibles. Il faut pour cela que les dcideurs crent le cadre ncessaire des recherches rigoureuses et la divulgation de tous les rsultats des travaux de la communaut, et qu'ils recherchent avec elle les moyens de faire connatre les rsultats des recherches et les proccupations qu'ils suscitent aux organismes de dcision afin de mieux lier la connaissance scientifique et technique la formulation des stratgies et programmes. Par la mme occasion, ce dialogue aiderait la communaut tablir les priorits des travaux de recherche et proposer des actions pour trouver des solutions constructives.

Objectifs

31.3 Les objectifs suivants ont t proposs :

a) Etendre et ouvrir le processus dcisionnel et largir l'ventail des problmes relatifs au dveloppement et l'environnement qui peuvent donner lieu une coopration tous les niveaux entre la communaut scientifique et technique et les dcideurs;

b) Favoriser l'change de connaissances et de points de vue entre la communaut scientifique et technique et le grand public, afin que les politiques et les programmes soient mieux dfinis, compris et encourags.

Activits

31.4 Les gouvernements devraient entreprendre les activits suivantes :

a) Examiner comment mieux adapter les activits scientifiques et techniques nationales aux besoins du dveloppement durable dans le cadre d'une action gnrale pour renforcer les systmes nationaux de recherche-dveloppement, notamment en augmentant et largissant la composition des conseils, organisations et comits consultatifs scientifiques et techniques nationaux de sorte que :

i) Les gouvernements et le public sachent quels sont les besoins nationaux en matire de programmes scientifiques et techniques;

ii) Les diffrentes tendances de l'opinion publique soient reprsentes;

b) Encourager la cration de dispositifs de coopration au niveau rgional afin de traiter des besoins relatifs au dveloppement durable. Ces dispositifs, qui pourraient prendre la forme d'associations entre les secteurs public et priv, fourniraient un appui aux gouvernements, l'industrie, aux tablissements d'enseignement non gouvernementaux et d'autres organisations nationales et internationales et renforceraient les rseaux professionnels mondiaux;

c) Amliorer et augmenter, par le biais de dispositifs appropris, les apports scientifiques et techniques aux processus intergouvernementaux de consultation, de coopration et de ngociation en matire d'accords internationaux et rgionaux;

d) Renforcer les activits de conseil au plus haut niveau de l'Organisation des Nations Unies et d'autres organisations internationales, afin d'intgrer le savoir-faire scientifique et technique aux politiques et stratgies de dveloppement durable;

e) Amliorer et renforcer les programmes de diffusion des rsultats des travaux effectus par les universits et les instituts de recherche. Il faut pour cela reconnatre et encourager les chercheurs, les technologues et les enseignants qui communiquent les informations scientifiques et techniques et les interprtent auprs des dcideurs, des experts dans d'autres domaines et du grand public. L'aide apporte devrait essentiellement consister en un transfert de comptences et de techniques de planification, ainsi qu'en une adaptation de ces dernires, ce qui exige un partage sans rserve des informations entre scientifiques et dcideurs. La publication de rapports nationaux de recherche scientifique et de rapports techniques comprhensibles et adapts aux besoins locaux relatifs au dveloppement durable amliorerait aussi l'interaction entre les chercheurs et les dcideurs, ainsi que la mise en application des rsultats scientifiques;

f) Resserrer les liens entre le secteur de la recherche publique indpendante et l'industrie pour que la recherche puisse devenir une composante importante des stratgies industrielles;

g) Renforcer le rle des femmes pour qu'elles deviennent des partenaires part entire dans les disciplines scientifiques et techniques;

h) Elaborer et appliquer des technologies de l'information pour favoriser la diffusion des informations relatives au dveloppement durable.

Moyens d'excution

a) Financement et valuation des cots

31.5 Le secrtariat de la Confrence a estim que le montant total des dpenses affrentes la mise en oeuvre des activits relevant du prsent domaine pour la priode 1993-2000 se chiffrerait en moyenne environ 15 millions de dollars par an, montant qui serait financ par la communaut internationale sous forme de dons ou des conditions concessionnelles. Il ne s'agit que d'estimations approximatives donnes titre indicatif, qui n'ont pas t examines par les gouvernements. Les dpenses effectives et les conditions financires, y compris les conditions non concessionnelles, dpendront notamment des stratgies et programmes spcifiques que les gouvernements dcideront de mettre en oeuvre.

b) Renforcement des capacits

31.6 Il conviendrait de constituer des groupes intergouvernementaux d'experts sur les problmes de dveloppement et d'environnement, en insistant pour qu'ils aient un caractre scientifique et technique, et d'organiser des tudes de rceptivit et d'adaptabilit dans le cadre des futurs programmes d'action.

B. Promotion des codes de pratique et des lignes directrices relatifs la science et la technique

Principes d'action

31.7 Les chercheurs et les technologues ont des responsabilits particulires la fois en tant qu'hritiers d'une tradition et en tant que spcialistes de disciplines consacres la recherche de la connaissance et l'impratif de protection de la biosphre dans le cadre d'un dveloppement durable.

31.8 Des dcisions dans les domaines de l'environnement et du dveloppement tenant davantage compte des principes thiques devraient aider tablir les priorits voulues pour conserver et amliorer les systmes d'entretien de la vie et, par l mme, faire en sorte que le fonctionnement des processus naturels viables soit peru sa juste valeur par les socits actuelles et futures. Un renforcement des codes de pratique et des lignes directrices destins la communaut scientifique et technique permettrait par consquent de mieux prendre conscience des problmes cologiques et contribuerait au dveloppement durable. Cela relverait le niveau d'estime dont jouit la communaut et aiderait dfinir les "responsabilits" scientifiques et techniques.

Objectifs

31.9 L'objectif devrait tre d'accrotre, d'amliorer et de favoriser l'acceptation, au niveau international, des codes de pratique et des lignes directrices relatifs la science et la technique qui garantissent l'intgrit des systmes d'entretien de la vie et reconnaissent l'importance du rle que jouent la science et la technique pour harmoniser les besoins en matire d'environnement et de dveloppement. Pour influencer efficacement les dcisions, ces principes, codes de pratique et lignes directrices doivent non seulement recueillir l'assentiment de la communaut scientifique et technique, mais aussi tre accepts par la socit dans son ensemble.

Activits

31.10 Les activits suivantes pourraient tre entreprises :

a) Renforcer la coopration nationale et internationale, y compris dans le secteur non gouvernemental, pour tablir des codes de pratique et des lignes directrices relatifs un dveloppement durable et cologiquement rationnel, compte tenu des principes de la Dclaration de Rio et des codes de pratique et lignes directrices existants;

b) Renforcer et crer des groupes consultatifs nationaux sur les problmes d'thique dans les domaines de l'environnement et du dveloppement, pour parvenir une communaut d'esprit entre les milieux scientifiques et techniques et la socit dans son ensemble, et encourager un dialogue constant;

c) Dvelopper l'enseignement et la formation sur les problmes d'ordre moral lis au dveloppement et l'environnement pour incorporer ces objectifs aux programmes d'enseignement et aux priorits de la recherche;

d) Revoir et modifier les instruments juridiques nationaux et internationaux en matire d'environnement et de dveloppement pour y intgrer les codes de pratique et les lignes directrices appropries.

Moyens d'excution

a) Financement et valuation des cots

31.11 Le secrtariat de la Confrence a estim que le montant total des dpenses affrentes la mise en oeuvre des activits relevant du prsent domaine pour la priode 1993-2000 se chiffrerait en moyenne environ 5 millions de dollars par an, montant qui serait financ par la communaut internationale sous forme de dons ou des conditions concessionnelles. Il ne s'agit que d'estimations approximatives donnes titre indicatif, qui n'ont pas t examines par les gouvernements. Les dpenses effectives et les conditions financires, y compris les conditions non concessionnelles, dpendront notamment des stratgies et programmes spcifiques que les gouvernements dcideront de mettre en oeuvre.

b) Renforcement des capacits

31.12 Il faudrait laborer des codes de pratique et des lignes directrices, concernant notamment les principes appropris, avec le concours et l'intention de la communaut scientifique et technique afin que celle-ci puisse poursuivre ses activits de recherche et appliquer des programmes de dveloppement durable. L'Unesco pourrait en prendre l'initiative en appliquant les mesures susmentionnes, en collaboration avec d'autres organismes des Nations Unies, ainsi qu'avec des organisations intergouvernementales et non gouvernementales.