Le PNUE lance une initiative pionnière sur l'eau en RDC pour protéger l'approvisionnement en eau potable à Kinshasa di, dec 18, 2012

Il est attendu que les investissements soient augmentés pour atteindre 10 millions de dollars sur une période de 5 ans.

| English    

,

Kinshasa / Genève, le 18 Décembre - Le PNUE a lancé un programme sur l'eau à Kinshasa, en République Démocratique du Congo (RDC), qui vise à protéger le bassin de la rivière Lukaya qui alimente en eau potable près de 380 000 habitants de Kinshasa.

Le projet s'appuie sur les recommandations du rapport d'évaluation du PNUE sur  l'environnement  post-conflit  de la RDC – dont la version complète a été mise en ligne en novembre 2012-  et identifie 13  principaux  «points chauds» de dégradation de l'environnement dans et autour des centres urbains du pays. Une grande partie de la pression sur l'environnement est due à la croissance rapide de la population et au développement non planifié des zones urbaines qui sont aussi extrêmement pauvres et qui présentent une inadéquation au niveau  des infrastructures basics et des services.

L'innovation de ce projet pilote - qui mettra en œuvre une pratique appelée  Gestion Intégrée des Ressources en Eau - réside dans le fait que ce sont les communautés elles-mêmes qui mèneront le processus de dialogue et de coordination, évalueront et harmoniseront les besoins en eau et définiront les priorités pour assurer une gestion efficace de l'eau. Les autorités nationales et locales seront également engagées à renforcer les capacités  ainsi qu'à diffuser l'expérience dans d'autres parties du pays.

En effet, un des objectifs du Millénaire pour le développement est de réduire de moitié, d'ici à 2015, la proportion de la population qui n'a pas accès de façon durable à l'eau potable.

Une des principales préoccupations à Lukaya, est que l'usine de traitement des eaux gérée par l'Etat a besoin de protéger l'eau fournie, destinée à la consommation des  habitants de Kinshasa. Cependant les activités des entreprises locales telles que les exploitations agricoles (volaille, le poisson et l'agriculture), le sable et le gravier des carrières dans une  zone de 350km2 affectent fortement la qualité de l'eau. Le processus de la GIRE a créé une plate-forme destinée aux communautés ainsi qu'aux entrepreneurs privés pour décider des priorités en eau et mettre en œuvre des mesures concrètes pour protéger l'approvisionnement en eau, qui dans ce cas provient de la rivière Lukaya. Les actions concrètes  à  mettre en œuvre, peuvent inclure la plantation des zones tampons et de pièges à sédiment le long de la rivière et à proximité de la station de traitement en eau afin d'améliorer la qualité de l'eau en réduisant la sédimentation et atténuer ainsi les risques d'inondation. Ce mécanisme favorisera en plus une utilisation plus efficace et une meilleure gestion des terres afin de protéger l'approvisionnement en eau.

L'objectif est d'étendre ce projet novateur, financé conjointement par l'Union européenne et les Nations unies dans d'autres régions de la RDC, en particulier dans les provinces du Kivu et du  Katanga. Les investissements nécessaires devraient  être augmentés pour atteindre les 10 millions de sur une période de cinq ans.

Les partenaires du PNUE en RDC sont le Ministère de l'environnement, l'entreprise publique d'eau : la Régie de Distribution d'Eau de la République Démocratique du Congo-  REGIDESO  ainsi que les associations locales. Au niveau régional, le PNUE collabore avec la Commission Internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha

Ce projet fait partie du Programme Pays de la RDC, qui a été officiellement approuvé par le ministère de l'Environnement en RDC en Octobre 2012.

Notes aux rédacteurs

L'évaluation  de l'environnement  post-conflit  de la RDC est axé sur les problèmes urgents de la RDC liés  à l'environnement et à la gestion des ressources naturelles, y compris les liens entre les conflits et les ressources naturelles, l'impact environnemental des populations en déplacement, les ressources forestières, les aires protégées, les ressources en eau, la pêche, le changement climatique, l'exploitation minière et la gouvernance environnementale. Pour télécharger l'intégralité de l'Evaluation Environnementale Post-Conflit Novembre 2012) aller à www.unep.org / RDCongo

Pour télécharger le rapport sur les enjeux de l'eau en République démocratique du Congo (Janvier 2011) aller à www.unep.org / RDCongo

Pour plus d'informations veuillez contacter:

Hassan Partow, Chargé du programme pays, Genève, tél. +41 22 917 8665 ou hassan.partow @ unep.org

Newsdesk PNUE (Nairobi), tél. +254 20 7625022 / +254 20 762 3088 / +254 20 762 5261 ou unepnewsdesk@unep.org

Samantha Newport, conseillère en communications, post-conflit et  gestion des catastrophes au + 41 22 917 8798 ou Samantha.newport @ unep.org

 
comments powered by Disqus