Accueil                                        
      Contributeurs                                 
      Réflexions                                  
      Livres                                  
      Produits                                    
      Prix et événements              
      Le PNUE à l’oeuvre              
      People                                
      Star                                
 
 
 
Transformer le développement

Zhou Qiang
Secrétaire du Parti de la Province du Hunan et Champion de la Terre du PNUE

L’adoption d’une approche durable qui, à la fois, réponde à la dynamique économique de la société et protège l’écologie est devenu un défi international majeur. Dans la province du Hunan, en Chine centrale, nous sommes déterminés à atteindre cet objectif et nous collaborerons avec tous ceux qui sont concernés dans le monde pour y parvenir.

Le Hunan est une province bénie des dieux – son couvert forestier est étendu, son climat excellent et les chutes de pluie y sont abondantes – mais elle se heurte à de graves problèmes environnementaux du fait de son industrialisation et de son urbanisation rapides. Ces dernières années, elle a répondu positivement et par l’action aux appels lancés pour une gestion des forêts propre à renforcer leur rôle de puits de carbone et à contrebalancer en partie les émissions de dioxyde de carbone comme le prévoit le Protocole de Kyoto. Conformément aux prescriptions du Gouvernement chinois et aux mesures qu’il a prises pour accélérer la transformation du mode de développement du pays, le principe fondamental que défend la province, et son objectif, est un développement économique et social durable, écologique et à faible intensité de carbone. En conséquence, nous promouvons globalement un nouveau style d’industrialisation, de modernisation de l’agriculture et d’urbanisation. Notre but est de construire une société respectueuse de l’environnement et économe en ressources, axée sur la réalisation d’une province « verte ».

Pour atteindre cet objectif, il est essentiel d’amener la population à aimer les arbres et les forêts. Pendant plus de 30 ans, les dirigeants de la province ont été à l’avant-garde de la plantation volontaire d’arbres et de la mobilisation de la population du Hunan pour l’y engager – créant ainsi un programme de boisement à plusieurs niveaux faisant appel à des agents multiples. Pendant 14 années consécutives, la ville de Zhangjiajie, située au nord-ouest du Hunan, a organisé le Festival international pour la protection des forêts, sur le thème « Écologie pour la Terre et des forêts pour l’humanité » : ce n’est pas seulement un des dix festivals écologiques de la Chine mais le seul qui ait pour thème « la protection de la forêt ».

« Ceux qui possèdent quelques biens fonciers et sont plus persévérants », comme disait le vieil érudit chinois Mencius, « planifient en général méthodiquement leur production et leurs moyens de subsistance ». Depuis 2008, le Hunan a vigoureusement encouragé la réforme du système de droits forestiers collectifs de manière à protéger les intérêts des planteurs et à les inciter à la fois à planter des arbres et à protéger les forêts. Ainsi, ils peuvent tous recevoir des certificats d’utilisation des terres forestières précisant leur appartenance et ils sont encouragés à gérer les terres sous contrat de façon à pouvoir bénéficier de l’abattage rationnel de leurs propres arbres. Cette initiative a suscité un grand enthousiasme parmi les cultivateurs : beaucoup d’entre eux traitent les arbres avec attention comme de jeunes plants de céréales et ils sont prêts à en planter partout où il y a des terres désertes inutilisées.

Nous sommes également déterminés à renforcer la protection environnementale des forêts en milieu urbain pour compenser les effets de l’abattage et de la réquisition de terres boisées en période d’urbanisation rapide. Par ailleurs, la province a fait du groupe de villes Changsha- Zhuzhou-Xiangtan (CZT) une forêt viennoise – le couvert forestier étant supérieur à 45 % – en promulguant une loi pour sauvegarder le mont Zhaoshan, le coeur vert de ce groupe de villes, et en protégeant la zone centrale par sa transformation en un modèle de société respectueuse de l’environnement et de la conservation des ressources.

Nous essayons aussi de transformer le fleuve Xiangjiang en Rhin d’Orient en traitant ensemble le fleuve et le lac Dongting et en construisant une ceinture touristique du Xiangjiang. Ainsi, la conservation et la protection du noyau du district écologique CZT seront assurées, la superficie du couvert forestier augmentera et les terres humides du Yangtze, du Xiangjiang et autres seront conservées et bien protégées.

Les efforts constants déployés pour construire un « Hunan vert » ont donné des résultats remarquables. Les forêts du Hunan ont une superficie qui a atteint environ 12,87 millions d’hectares auxquels s’est ajouté un volume d’entreposage de 402 millions de mètres cubes. Le couvert forestier représente plus de 50 %, et il absorbe 60 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an. En même temps, la qualité de plus de 90 % des eaux de surface de la province répond aux normes relatives à l’eau potable, tandis que celle de l’air de toutes ces villes et préfectures est conforme à la deuxième norme nationale sur la qualité de l’air ambiant. Cet environnement écologique a amené beaucoup d’entreprises bien connues - tant nationales qu’étrangères – à investir au Hunan, ce qui à son tour favorise son développement économique et social rapide et rationnel.

Pour parvenir au développement durable, une coopération en profondeur et des efforts concertés, ayant une portée mondiale, s’imposent. Ces dernières années par exemple, le Gouvernement indonésien a adapté sa stratégie de développement pour améliorer la protection des forêts tropicales humides et il envisage de planter 1,5 milliard d’arbres chaque année. Ceci a inspiré notre vision du « Hunan vert ». À notre tour, nous sommes prêts à partager l’expérience que nous avons acquise dans des domaines tels que la protection des forêts et le développement durable avec l’Indonésie et d’autres pays et à renforcer la promotion des échanges mutuels et de la coopération pour protéger la planète - patrie de l’humanité toute entière.


Download PDF