Accueil                                        
      Contributeurs                                 
      Réflexions                                  
      Livres                                  
      Produits                                    
      Prix et événements              
      Le PNUE à l’oeuvre              
      People                                
      Star                                
 
 
 
C’est la nature


Ray C. Anderson

Fondateur et Président de la société Interface, Inc.

Lorsque je m’adresse à des auditoires, je demande souvent à tout le monde de fermer les yeux et d’imaginer un endroit de paix et de repos, de tranquillité et de créativité, l’endroit qui les fait se sentir les plus heureux – leur parfaite zone de confort. Ensuite, tout le monde ayant toujours les yeux fermés, je demande à ceux qui pensent à un endroit extérieur de lever la main. Je demande ensuite à tout le monde d’ouvrir les yeux et de regarder autour de soi.

Que voient toutes ces personnes ? Une salle pleine de mains levées et beaucoup d’expressions étonnées. Presque tout le monde pensait qu’il ou elle seul(e) imaginait une forêt, une prairie ou une rivière bondissante. En fait, c’était le cas de presque tout le monde. Dans des centaines de cas, avec des publics différents partout dans le monde, la réaction est toujours la même.

Alors, qu’est-ce que la nature a à dire à une société comme la nôtre – le plus grand fabricant mondial de dalles de moquette commerciale – sur la manière dont nous menons nos affaires et créons nos produits ? Pas mal de choses en fait, comme je l’explique dans mon livre, Business Lessons from a Radical Industrialist, où je raconte toute l’histoire.

Nous nous sommes demandé : « Comment la nature crée-t-elle ses propres tapis et sols ? » et il y a cinq ans, notre équipe de créateurs a organisé un séminaire avec Janine Benyus, Présidente du Biomimicry Institute et Championne de la Terre du PNUE. Elle a introduit le concept de biomimétisme – utiliser la nature comme guide dans la création et comme source d’inspiration – nous mettant au défi d’intégrer les principes de la nature dans la conception des dalles de moquette.

Suite à cela, notre créateur principal de produit, David Oakey, envoya son équipe dans la forêt pour voir ce qu’ils pouvaient apprendre sur la manière dont la nature concevrait un revêtement de sol. Ils étaient déconcertés au début, pensant devoir copier des fleurs et des feuilles, mais ils ont ensuite découvert quelque chose de bien plus intéressant.

Ce qu’ils nous ont ramené était le « chaos organisé ». Le sol de la forêt ne présente pas deux mètres carrés identiques et pourtant ceux-ci se confondent tous parfaitement en un tout harmonieux. Nos créateurs ont réalisé qu’il n’y a pas de fleur parfaite ni de couleur parfaitement unie: c’est juste un système varié, caractérisé par le terme « entropie ».

Ils ont alors entrepris de créer une moquette modulaire de la même façon. Dans la nature, le motif et la couleur sont légèrement différents sur chaque « module », et c’est là que résidait toute la difficulté. Il était difficile pour les créateurs d’abandonner l’esthétique de la « perfection » et de la monotonie. Ils avaient également besoin de l’aide de nos ingénieurs. Comment faire pour que dans une même chaîne de production, la couleur et le dessin de chaque dalle individuelle soient légèrement différents ?

Ceci nous a amené à réunir les créateurs et les ingénieurs pour trouver des solutions, quelque chose que nous n’avions jamais fait auparavant. Le problème fut résolu et ainsi fut lancée une nouvelle gamme de produits, appelée – en l’honneur de cette promenade une après-midi dans la forêt de Géorgie – Entropy.

Créer des moquettes à la façon de la nature comporte de nombreux avantages. Nous pouvons poser les dalles au hasard plutôt que de le faire de façon systématique. Nous avons découvert qu’il est facile de faire des réparations, puisque que les dalles ne sont pas exactement identiques. Cela ne fait rien si l’aspect est un peu différent, en fait, c’est mieux.

Les articles de mauvaise qualité ont quasiment disparu; les inspecteurs ne peuvent trouver des défauts dans cette « imperfection » délibérée de ne pas fabriquer deux dalles identiques. Et cela a pratiquement éliminé les déchets lors de la pose. Désormais, chaque dalle peut trouver une place dans une symphonie de couleurs et de motifs, tous différents, tous harmonieux et agréables, dont aucun ne doit être rejeté comme étant « mauvais ». Les bains de teintures différents se confondent maintenant de manière indiscernable, et il est donc devenu inutile de garder quelques dalles supplémentaires de chaque bain en cas de besoin. L’utilisateur peut changer ses dalles de place pour égaliser l’usure, de la même manière que nous changeons les pneus de place sur nos voitures pour en prolonger la durée de vie.

Pareillement, alors que la réparation de moquettes traditionnelles exige le recours à des professionnels spécialement formés, la nature aléatoire du concept d’Entropy permet une souplesse bien plus grande. Ainsi par exemple, si une dalle est endommagée dans une chambre d’hôtel, le personnel d’entretien peut la remplacer – sans se soucier du sens dans lequel il faut la poser – et la chambre est de nouveau prête en quelques minutes.

Comment le marché a-t-il accueilli tout cela ? En un mot, de façon spectaculaire ! Entropy est devenu le produit le plus vendu dans la période de temps la plus courte dans toute l’histoire de la société Interface. Et ceci n’est pas dû seulement aux nombreux avantages techniques qui découlent de l’imitation de la nature. Ce succès est aussi très étroitement lié à cet endroit parfait que je demande à mes auditoires d’imaginer.

« Les motifs de la nature sont organiques » déclare David Oakey. « Les formes naturelles dépendent de leurs fonctions. Elles ne sont pas linéaires. Elles ne sont pas basées sur des lignes et ne sont donc pas limitées par celles-ci. Ainsi, ces dalles sont belles sur un sol pour la même raison qu’un tapis de fleurs, de brindilles, de terre et de pierres est beau sur le sol de la forêt ». En d’autres termes, Entropy reproduit cet endroit parfait que nous imaginons tous lorsque nous fermons les yeux et il amène de manière inconsciente pour nous l’extérieur à l’intérieur. Pas étonnant que ce produit se vende aussi bien !

Lorsque vous créez votre motif sur la base d’un modèle naturel, les résultats sont positifs et les gens sont enthousiastes. Nous disons parfois : « C’est la nature » pour désigner la façon correcte de faire quelque chose, et « Ce n’est qu’humain », pour parler d’une erreur – et il y a une différence essentielle entre la manière dont nous faisons les choses et la manière dont les fait la nature. La nature apprend de ses erreurs et élabore une meilleure réponse. Nous, les humains, trouvons parfois difficile de nous libérer du statu quo, même si celui-ci peut nous mener à la faillite voire nous tuer. Combien de temps, selon les lois de la nature, un organisme qui refuserait d’apprendre pourrait-il survivre ?

La responsabilité des industriels est de trouver des manières de travailler avec ce que la nature nous a donné, et d’en imiter les aspects les plus efficaces afin d’éliminer le concept même de déchets, pour fabriquer ce dont nous avons besoin à partir des ressources renouvelables disponibles, boucler la boucle et alimenter nos chaînes de production pour fabriquer nos produits avec des matières premières renouvelables ou recyclées. A long terme – et peut-être même bien avant cela – il n’y a pas d’autre issue.

Download PDF