More information

Antonio Perera
Country Programme Manager

L'île des Caraïbes est l'un des points chauds de biodiversité les plus importants dans le monde. Plusieurs études (Myers et al, 2000) montrent que la diversité exceptionnelle des écosystèmes dans la région rend les îles des Caraïbes l'un des 7 points avec la plus grande concentration de biodiversité au niveau mondial.

La ligne de démarcation et l'établissement d'un corridor biologique des Caraïbes fournit une plate-forme appropriée pour la collaboration entre toutes les initiatives en cours de développement ou qui pourrait être développées dans des limites spécifiques du Corridor Biologique dans la Caraïbe (CBC), favorisant l’intégration à long terme des actions de conservation entre les Etats insulaires et contribuant à la préservation de la biodiversité mondiale.

Le CBC fournit un cadre pour la coopération entre les pays participants afin de protéger et réduire la perte de la biodiversité dans les Caraïbes. Les projets développés dans ce cadre d’action travaillent pour réhabiliter l'environnement, développer des moyens de subsistance alternatifs -en particulier en Haïti-, et réduire la pauvreté pour ainsi réduire la pression sur les ressources biologiques.

Pour le Corridor Biologique dans la Caraïbe, la pression que les ressources biologiques subissent déjà à cause de facteurs naturels sont aggravés par l'action humaine et, à l'occasion, l'utilisation sans control de cet écosystème. La fragilité de la richesse de cet écosystème c’est aggravée ces dernières années en raison de la pauvreté dans laquelle vivent les habitants de la région, et le manque de ressources mises à disposition pour fournir des moyens de subsistance alternatifs pour les communautés vivant dans le CBC. Il faut stresser que, de plus, la zone du Corridor Biologique est caractérisée par une forte densité d'habitants au kilomètre carré, ce qui aggrave l'effet destructeur de l'activité humaine sur la biodiversité de la zone (voir tableau 1).

Pour l'instant, la zone délimitée comme Corridor Biologique dans la Caraïbe comprend trois pays: Haïti, Cuba et la République Dominicaine. Ces pays sont très vulnérables aux phénomènes météorologiques extrêmes comme les ouragans et les tempêtes tropicales. Haiti, en particulier, a été le pays le plus affecté par un phénomène naturel: le tremblement de terre qui a causé des destructions massives en 2010. D'autre part, ces trois pays partagent d’autres caractéristiques communes comme sa connectivité et son potentiel pour la coopération régionale, à la fois en ce qui concerne le transfert de technologie et des outils de formation et le transfert de méthodologies pour améliorer la durabilité environnementale.

Enfin, il est important de souligner que le compromis entre Cuba, Haïti et la République Dominicaine, pour agir ensemble afin de préserver la biodiversité à travers la réhabilitation de l’environnement et l'amélioration des conditions de vie des populations les plus vulnérables dans la zone délimitée

avance avec le soutien financier de la Commission Européenne et du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) et contribue directement à deux des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD): réduire l'extrême pauvreté et préserver l’environnement.