Sur demande directe du Gouvernement haïtien, le PNUE a mis en place en 2008 un programme national afin de faire face à la dégradation de l’environnement, à l’extrême pauvreté et à la vulnérabilité aux catastrophes du pays le plus pauvre de l’hémisphère ouest. Après avoir examiné les priorités du Gouvernement haïtien, le PNUE a élaboré un programme quinquennal et ouvert un bureau de projet à Port-au-Prince. Les membres de l’équipe ont été recrutés sur le plan local et international et ont bénéficié des outils nécessaires à la mise en œuvre d’un certain nombre de projets variés et concrets.

Le tremblement de terre de janvier 2010 et les opérations de secours et de reconstruction des Nations Unies qui ont suivi, ont contraint le PNUE à modifier radicalement son programme. L’Organisation a donc mis en œuvre une série de projets à court et moyen terme, principalement dans les domaines de l’énergie, de l’assainissement, de l’organisation des déplacements et de la gestion des déchets dans les camps de personnes déplacées. Parallèlement, le PNUE a fourni une assistance technique d’urgence sur l’ensemble du territoire. La mise en œuvre de ces projets s’est achevée à la fin de l’année 2011.

En 2011, le PNUE a cessé de programmer et de mettre en œuvre des projets de développement durable à long terme en Haïti. L’Organisation a examiné les nouvelles priorités du Gouvernement haïtien et a mis à profit les enseignements tirés de l’expérience acquise en Haïti depuis 2008, afin de déterminer quelles activités pourraient avoir des retombées importantes et des résultats durables dans le pays.

Le Bureau du programme pour les pays du PNUE se trouve à Port Salut dans le sud du pays. Un petit bureau de liaison est maintenu à Port-au-Prince pour le programme transnational de représentation et de soutien logistique.