CCAC Logo UNEP Logo

Partenariat pour la réduction du méthane


  Search

Plus d'une douzaine de ministres des pays du monde entier ont publié une déclaration aujourd'hui pour appeler à une action accélérée pour réduire de manière substantielle les rejets de gaz naturel provenant des exploitations de pétrole et de gaz dans le monde entier. Plus précisément, la Coalition pour le Climat et l'Air pur (CCAC) a l'intention de travailler avec les plus grandes compagnies de gaz et de pétrole pour atteindre l'objectif de réduction des émissions de méthane et de carbone noir. 

Il est estimé que plus de 8M de la production totale de gaz est perdue annuellement à travers les rejets de gaz. En plus de pertes d'énergies et d'économies estimées entre 27 à 63 milliards de dollars, ces activités ont pour résultat des émissions de gaz à effet de serre équivalent à près 2 gigatonnes de CO2 par an dont plus de 80% sont des émissions de méthane. Après l'agriculture, les opérations de gaz et de pétrole sont les principales sources d'émission anthropogénique de méthane. 

Les opérations de brûlage du gaz libèrent des quantités considérables de carbone, ce qui est particulièrement néfaste pour la santé humaine ainsi que pour des zones telles que l'Arctique.

La Coalition pour le Climat et l'Air pur a pour objectif d'appuyer les entreprises à accélérer et étendre les réductions volontaires d'émissions quand il existe des opportunités rentables. En outre,les compagnies qui ont entrepris des actions significatives dans ce domaine présentent leur progrès. Cette effort s'intensifiera et prendra en compte les réalisations du Programme International Natural Gas STAR, de l'Initiative International sur le méthane ; et du  partenariat pour la réduction des opérations de brûlage de gaz.

La coalition travaillera en collaboration avec les plus grandes compagnies de gaz et de pétrole pour conceptualiser une initiative qui aura pour résultat d'améliorer rapidement et significativement le climat, la qualité de l'air, la santé, l'environnement et qui procurera  des bénéfices opérationnels et financiers. L'engament initial de la CCAC avec des compagnies de gaz et de pétrole intéressés a débuté et s'accélèrera au cours des mois à venir. Il est attendu que les Ministres de pays  nouvellement membres de la CCAC se joignent à l'effort.

La Coalition (www.unep.org/CCAC), qui avait été lancée par 6 pays et par le programme des Nations Unies pour l'environnement en février 2012 ; est composée désormais de 28 pays partenaires et institutions clés telles que la Banque Mondiale. Elle s'active déjà sur plusieurs fronts pour réduire les polluants à courte durée de vie tels que le méthane, le carbone noir et plusieurs hydrofluorocarbures (HFCs).

Pour plus d'information, veuillez contacter:

Nick Nuttall, Directeur a.i de la Direction de la communication et de l'information du PNUE /Porte parole du PNUE tel : +254 733 632755,nick.nuttall@unep.org ou visitez www.unep.org/ccac

UNEP Newsdesk (Nairobi), sur  +254 20 762 3088 / +254 207625022, E-mail: unepnewsdesk@unep.org 

Commentaires sur la CCAC par des compagnies, des investisseurs et des associations 

"Nos 10 ans d'expérience à travers l'initiative de réduction du brûlage de gaz de la Banque Mondiale a montré que la coopération entre les industries et les autorités peuvent faire la différence. Statoil travaille également avec l'Initiative internationale sur le méthane, pour  trouver des moyens de réduire des émissions de méthane. Conjointement avec nos pairs du secteur industriel, nous cherchons à explorer le rôle que le pétrole et le gaz pourrait jouer vis-à-vis de la CCAC" 

HegeNorheim, Chef du Développement Durable, Statoil

"Les membres de l'IPIECA reconnaissent les défis que posent les polluants à courte durée de vie et la nécessité d'une gestion efficiente et efficace dans la société de manière globale. Ils s'accordent sur la mise en place de la CCAC. Nous attendons avec intérêt de nous engager avec la CCAC dans la mesure qu'au fur et à mesure que cette structure se développe, les émissions sont mieux quantifiées et le rôle des partenaires divers mieux défini".

IPIECA, l'association mondiale d'études des questions environnementales et sociales du secteur pétrolier,http://www.ipieca.org/news/20130122/ipieca-releases-statement-formation-climate-and-clean-air-coalition 

« La ventilation et la fuite de méthane issues de la production de pétrole et de gaz ont pour conséquences de générer des coûts économiques et environnementaux substantiels. Les investisseurs sont soucieux de ces coûts et ont travaillé avec des compagnies pour s'assurer que les fuites de méthane sont mesurées et effectivement abordées. Le support ministériel à la coalition pour le climat et l'air pur est la bienvenue et nous espérons qu'il accélèrera les efforts globaux pour arriver à une réduction volontaire par compagnie. Les gouvernements ont également un important rôle à jouer en assurant que la régulation soit mise en place pour réduire les émissions de méthane. A côté de cela, nous gouvernements et industries, cherchons à faire accomplir plus de progrès sur cette question dans les mois à venir »

Stephanie Pfeifer, Directeur Exécutif du groupe des investisseurs institutionnels sur le changement climatique qui représente 77 investisseurs européens avec 10 milliards de dollars d'actifs sous gestion 

"Les émissions de méthane provenant des opérations de pétrole et de gaz rejettent du gaz naturel et contribuent au changement climatique dans la mesure où le méthane est un gaz à effet de serre. Les investisseurs sont préoccupés par les risques posés par ces émissions et accueillent  cette initiative de la Coalition pour le climat et l'air pur pour promouvoir des réductions volontaires de ces émissions, qui peuvent être réduites ou éliminées à travers l'application des meilleures pratiques actuelles. "

Chris Davis, Directeur des programmes d'investisseurs à Ceres et le Réseau d'investisseurs sur le risque climatique, représentant 100 investisseurs américains avec 11 trillions de dollars sous gestion

Information sur la Coalition sur le Climat et l'Air pur

La Coalition pour le Climat et l'Air Pur est un partenariat global, collaborative et volontaire unissant les gouvernements, les organisations inter gouvernementales, le secteur privé , et la société civile pour réduire rapidement les polluants de courte durée de vie tels que le méthane, le carbone noir et plusieurs hydrofluorocarbures (HFCs). La coalition focalise une attention de haut niveau pour catalyser les réductions majeures pouvant être entreprises maintenant utilisant les technologies existantes.

Une action agressive contre ces polluants pourraient réduire de 0.5 degrés C le réchauffement climatique d'ici 2050, prévenir plus de deux millions de morts prématurés chaque année et éviter plus de 30 millions de tonnes de pertes de récolte d'ici 2030. La coalition vise à tirer parti et intensifier les efforts existants sur les polluants à courte durée de vie tels que l'initiative globale sur le méthane, le conseil de l'arctique, et le protocole de Montréal ainsi que ses efforts complémentaires pour réduire le dioxyde de carbone.

Depuis son lancement en février 2012, la coalition s'est agrandie de 7 à plus de 50 partenaires parmi lesquels l'Australie, le Bangladesh, le Canada, le Chili,  la Colombie, le Danemark, la RépubliqueDominicaine, l'Ethiopie, la Finlande, la France, l'Allemagne, le Ghana, l'Israël, l'Italie, le Japon, la Jordanie, le Mexique, les Pays Bas , le Nigeria, la Norvège, la République de Corée, les Maldives, la Suisse, la Suisse , le Royaume Uni, et les Etats Unis, mais aussi d'autres parties  clés tels que la Commission Européenne, le Programme des Nations Unies pour l'Environnement,  la Banque Mondiale et le fond de défense pour l'environnement .

La Coalition a établi un panel de conseil scientifique composé de scientifiques de renoms tells que lauréate du prix Nobel Mario Molina  et le vice-président de l'IPCC Youba Sokona pour s'assurer que le travail de la Coalition est guidé par les dernières et meilleures découvertes scientifiques

La Coalition met en place actuellement 7 initiatives internationales

  • La réduction du méthane dans le secteur des déchets y compris les centres d'enfouissement
  • La réduction des émissions de carbone noir des véhicules diesel lourds et des moteurs
  • La réduction des polluants de courte durée de vie et autres polluants issus de la fabrication de briques
  • La promotion des technologies de rechange et la promotion des normes pour les hydrofluorocarbures
  • La promotion du financement
  • Les plans d'actions au niveau national
  • L'accélération de la réduction des émissions de méthane et de carbone noir provenant du secteur du pétrole et du gaz.

Pour de plus amples informations sur la Coalition, veuillez contacter: ccac_secretariat@unep.org

© Climate and Clean Air Coalition 2012