Lauréats

Bertrand Piccard, Suisse
Lauréat du Prix des Champions de la Terre 2012 - Inspiration et sction

Plutôt que de se focaliser sur de grands probl�mes qui semblent insurmontables, comme le changement climatique, nous devons nous concentrer sur les solutions, en gardant l'espoir, et avec optimisme.

2012 - Lauréats

Leadership politique

Président Tsakhia Elbegdorj
Mongolie

Depuis son arrivée au pouvoir en 2009, le président de la Mongolie, Elbegdorj Tsakhia, qui faisait partie des leaders de la révolution pacifique et démocratique qui a mis fin au régime communiste en 1990, a réalisé sa promesse de mettre l'environnement au premier plan de l'agenda politique national.

Elbegdorj a focalisé son attention sur la diminution de la pollution atmosphérique déclenchée par la surpopulation et l'utilisation excessive de charbon à Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie. Il a notamment présenté le projet de la loi sur la diminution de la pollution atmosphérique dans la capitale, qui a été approuvé par le Parlement. En outre, le gouvernement mongol a établi la construction d'une ville satellite, près de Oulan-Bator, dans le but de limiter la combustion de charbon dans la capitale, de transférer les technologies économes en énergie, d'importer et d'augmenter l'utilisation de poêles thermiques, de promouvoir la décentralisation de la population et d'imposer des impôts sur la pollution atmosphérique dans certaines régions d'Oulan-Bator.

En 2010, M. Elbegdorj a suspendu la délivrance de permis d'exploitation minière tant que de nouveaux règlements n'étaient pas élaborés, invoquant qu'il fallait protéger l'environnement dans les pays d'Asie riches en minéraux, ainsi que les moyens de subsistance des éleveurs. "La moitié du territoire national est couverte par des permis d'exploration. Je pense que c'est suffisant. Nous devons sauver notre richesse pour la prochaine génération," a t-il déclaré dans une interview en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Grâce à lui, les jeunes comprennent mieux les enjeux de la protection de l'environnement. En effet, il a bâtit un projet éducatif destiné aux jeunes étudiants mongols, afin de les sensibiliser aux impacts du changement climatique et à l'importance de la gestion durable des ressources naturelles. Pour lutter contre la désertification, M. Elbegdorj a déclaré le deuxième samedi du mois de mai et du mois d'octobre "Journée nationale de plantation d'arbres". Durant ce jour, les particuliers, les collectivités et le secteur privé sont invités à planter des arbres régulièrement. Depuis 2011, plus de deux millions d'arbres ont été plantés à travers les vastes étendues désertiques de la Mongolie.

Enfin, Elbegdorj souhaite explorer le potentiel du pays en matière d'énergie solaire, en particulier dans la région peu peuplée de Gobi. Selon l'Institut de la Mongolie pour le développement économique durable, 70 pour cent de la surface du pays a été classée comme subissant un fort taux d'ensoleillement (Rayonnement solaire), entre 5.5 à 6.0 kWh/m2 par jour. Cela signifie que la région possède un énorme potentiel pour la production d'énergie solaire.

Depuis juillet 2011, M. Elbegdorj préside la Communauté des démocraties, un groupe de pays qui travaille à renforcer les normes et les pratiques démocratiques à travers le monde. En 2009, il est devenu membre du Global Agenda Council sur le changement climatique (Forum économique mondial). Il a donné de nombreuses conférences sur la protection de l'environnement à l'étranger.

« retour