Lauréats

President Tshakia Elbegdorj, Mongolie
Lauréat du Prix des Champions de la Terre 2012 - Leadership politique

En tant que président, j'ai ma propre vision en ce qui conerne les politiques vertes. Elle repose sur deux piliers : l'un est notre peuple, l'autre est notre environnement.

2012 - Lauréats

Science et innovation

Dr. Sander van der Leeuw
Pays-Bas/USA

Le Dr. Van der Leeuw a passé sa carrière à étudier les relations entre l'Homme et l'environnement, et entre les inventions et l'innovation dans la société. Il analyse ces problématiques sous un angle historique en y appliquant les leçons tirées de l'histoire. L'objectif final est d'aider à comprendre pourquoi l'humanité n'est pas capable de répondre de mannière appropriée aux changements environnementaux.

Il travaille à l'Arizona State University. Il est doyen de la faculté "School of Sustainability" et professeur fondateur de la faculté "School of Human Evolution and Social Change". Archéologue et historien médiéval de formation, le Dr. Van der Leeuw a étudié les techniques anciennes, l'histoire des relations entre les hommes et la Terre, et la théorie des systèmes complexes. Il a participé à des fouilles archéologiques en Syrie, en Hollande, et en France, et a mené des études ethno-archéologiques au Proche-Orient, aux Philippines et au Mexique.

Il a coordonné une série de projets de recherche transdisciplinaires sur les interactions socio-naturelles et sur les problèmes environnementaux modernes dans les pays de la rive nord de la Méditerranée (Archaeomedes I et II et autres, 1991-2000). Il a entreprit des recherches pour comprendre et modéliser les causes naturelles et anthropiques de la désertification, de la dégradation et de l'abandon des terres, ainsi que l'interaction entre les villes et les campagnes. Ces projets ont été les premiers à tester l'approche des systèmes complexes adaptatifs, un système créé pour résoudre des problèmes particulièrement épineux.

Plus récemment, il a étudié le phénomène de l'innovation. La société de l'information est un système complexe (ISCOM, 2003-2006). Son projet est d'étudier la relation entre l'innovation et la dynamique urbaine. Avec une équipe de recherche extensive, il a étudié l'origine, les conditions préalables, le contexte, l'influence, et le rôle des inventions dans la société. Actuellement, il applique l'approche des systèmes complexes à l'étude de ce phénomène aux États-Unis, et en particulier à Phoenix.

En Juillet 2001, il a été nommé Secrétaire général du Conseil national français de la coordination des études des sciences humaines et des sciences sociales. Il a ensuite été nommé directeur adjoint de l'Institut national des sciences de l'Univers et des sciences sociales au CNRS (2002-2003), en France, où il est responsable d'un programme semblable au Programme de recherche écologique à long terme des États-Unis.

Avant d'occuper ses fonctions actuelles, il a enseigné à Leyde (1972-1976), à Amsterdam (1976-1985), à Cambridge (Royaume-Uni; 1985-1995) et à Paris (Panthéon-Sorbonne; 1995-2003). Il a publié 17 livres et plus de 120 documents et articles sur l'archéologie, les technologies anciennes, les relations socio-environnementales et les questions de développement durable, ainsi sur l'invention et l'innovation. Enfin, est professeur externe à l'Institut de Santa Fe, membre correspondant de l'Académie royale néerlandaise des sciences et président émérite de l'Institut Universitaire de France.

« retour