Lauréats

President Tshakia Elbegdorj, Mongolie
Lauréat du Prix des Champions de la Terre 2012 - Leadership politique

En tant que président, j'ai ma propre vision en ce qui conerne les politiques vertes. Elle repose sur deux piliers : l'un est notre peuple, l'autre est notre environnement.

2012 - Lauréats

Initiative locale

M. Samson Parashina
Kenya

Samson Parashina est un guerrier Massaï. Il est le fils du chef d'un village local et travaille comme guide de safaris. Il a montré un engagement extraordinaire en matière de développement durable et d'économie verte, notamment en faveur du Kenya Kuku Ranch, dont les terres appartiennent à la communauté Maasai.

Parashina a commencé sa carrière en tant que serveur dans un hôtel écologique, pour après devenir le Président du "Maasai Wilderness Conservation Trust (MWCT)" - une communauté locale qui oeuvre pour le conservation de la faune sauvage et du patrimoine culturel de l'écosystème de Tsavo et d'Amboseli. Cet écosystème est reconnu pour sa grande biodiversité, les recettes touristiques importantes qu'il engendre et pour son rôle dans l'approvisionnement en eau douce dont des millions de Kenyans bénéficient. Trois parcs nationaux - Tsavo, Amboseli et Chyulu Hills - se situent dans un paysage dominé par l'homme. Des lors, la santé globale de cet écosystème dépend de la gestion durable des terres qui se situent entre les zones protégées, cette gestion durable revient aux communautés locales qui en sont propriétaires.

Le succès du "Maasai Wilderness Conservation Trust (MWCT)" est devenu mondial grâce à l'acteur Edward Norton, Ambassadeur de bonne volonté de l'ONU pour la biodiversité et membre actif du conseil. Parashina, Edward Norton et deux autres Maasai ont couru l'édition 2009 du marathon de New York, dans le but de sensibiliser le public et de récolter des fonds pour l'organisation.

Sous la direction de Parashina, la communauté a décidé de nommer l'organisation en tant que gestionnaire des ressources naturelles de toute la communauté. MWCT veille à ce que la communauté soit protégée, notamment grâce à une gestion durable des ressources naturelles, à la protection à long terme de l'écosystème et à la protection des moyens de subsistance des communautés traditionnelles.

MWCT emploie plus de 200 habitants et dispose d'un budget annuel de plus de 1 million de dollars (USD). L'organisation développe des mécanismes de financement durables et des partenariats avec "Conservation International" et "Wildlife Works" pour mener à bien une étude de faisabilité REDD+. MWCT coordonne également un projet visant à protéger la forêt Chyulu-Mizima, un bassin versant qui fournit de l'eau fraîche à des millions de Kenyans. Enfin, dans une région où les humains rivalisent souvent avec la faune sauvage, MWCT a mis en place un système de surtaxe touristique dont les bénéfices sont utilisés pour compenser les pertes financières des éleveurs de bétail dues aux attaques d'animaux sauvages, en échange les Massai protègent les prédateurs.

« retour