Programme des Nations Unies pour l’environnement
l'environnement au service du développement
  English
  Search
 
 
 
Changement
Climatique
  [Adaptation ]

Construire la résilience

L'avantage comparatif du PNUE sur le plan de l'adaptation au changement climatique est lié à sa mission de leader mondial des questions environnementales et à son pouvoir de rassemblement. Parmi les initiatives les plus en vue on peut citer L'Évaluation des écosystèmes pour le millénaire, L'Avenir de l'environnement mondial – GEO L'Initiative d'évaluation des conséquences et des adaptations au changement climatique (AIACC), ainsi que le travail du PNUE au sein des Programmes d'actions nationaux d'adaptation, de la Gestion intégrée des ressources aquatiques et du Programme des mers régionales. Ces activités sont au fondement de la crédibilité du PNUE sur les questions de renforcement de capacités, de gestion des écosystèmes et de diffusion des connaissances pour faciliter l'adaptation au changement climatique tant au niveau global que régional ou national. La stratégie du PNUE relative à l'adaptation au changement climatique se concentre sur la construction d'une résilience des écosystèmes et des économies les plus vulnérables dans les pays en voie de développement. Cette stratégie est mise en œuvre au travers d'interventions sur un plan technique, juridique et financier dans les domaines suivants :

  • Construire les capacités d'adaptation des pays en voie de développement
  • Renforcer la résilience des écosystèmes
  • Gérer et mobiliser les connaissances nécessaires aux politiques et à la planification de l'adaptation au changement climatique

Dans les trois ans à venir (2009-20011) le travail du PNUE concernant l'adaptation au changement climatique se concentrera sur l'Afrique, les Petits états insulaires en développement (SIDS) et les grands deltas. Dans ces zones, les efforts se porteront sur les écosystèmes sensibles au changement climatique, et en particulier sur les côtes à basse altitude et les terres arides. Ces actions seront soutenues par des réseaux d'adaptation globaux et régionaux.

La contribution principale du PNUE dans le cadre du portfolio général d'adaptation du système des Nations Unies comprend les actions suivantes :

  • Des estimations des vulnérabilités des écosystèmes et des services d'adaptation ;
  • Des mesures d'adaptation en vue d'augmenter la résilience des écosystèmes clés ;
  • Un service de soutien et de renforcement des politiques, des connaissances et des capacités institutionnelles ;
  • Le développement de cadres nationaux au niveau économique, législatif, institutionnel et de régulation intégrant des préoccupations climatiques ;
  • L'intégration des changements liés à l'adaptation dans les plans nationaux ;
  • Apporter un soutien technique, analytique et politique aux principaux mécanismes financiers relatifs liés au changement climatique.

Se concentrer sur les plus vulnérables

L'un des objectifs prioritaires du PNUE est de promouvoir des mesures d'adaptation en Afrique permettant de faire face aux conséquences du changement climatique sur les ressources aquatiques, que ce soit lors de sécheresses ou d'inondations. L'analyse de scénarii, la conception et la mise en œuvre de projets pilotes d'adaptation contribuent à la réduction des risques liés aux désastres. Ils peuvent constituer des solutions par rapport aux déplacements d'un grand nombre de personnes lié à la pénurie d'eau. L'objectif est d'aider entre 75 et 250 millions d'habitants qui souffriront de problèmes liés au manque d'eau d'ici 2020.

Le PNUE bâtit des capacités institutionnelles et fournit des options viables et respectueuses du climat pour les millions d'habitants dans les Petits Etats Insulaires en Développement, les zones côtières ou encore les très grands deltas se trouvant en Asie et en Afrique. Le conseil en matière de gestion politique, le développement d'outils, de technologies et de meilleures pratiques, ainsi que leur intégration aux processus de gestion répondent à la menace que représente l'augmentation du niveau de la mer.

Dans l'Himalaya, le Highland-lowland Partnership for Climate Change Adaptation and Disaster Risk Reduction, va accroître la capacité d'adaptation des populations locales et de leurs gouvernements grâce à une gestion des connaissances appropriée, à la technologie, et à un soutien politique. L'objectif est de se préparer, et de réduire les risques à court terme, liés aux désastres causés par le changement climatique. On peut citer, par exemple, les inondations ou les glissements de terrains causés par une fonte des glaces excessive. Ce partenariat aborde également la question de l'adaptation face à la diminution des ressources en eau prévue à long terme.

Le réseau global d'adaptation au changement climatique

Le PNUE facilite le processus international de développement d'un réseau global d'adaptation au changement climatique afin de bâtir les capacités d'adaptation des pays en voie de développement. Le réseau va permettre d'assurer la cohérence des efforts de mobilisation des ressources par les bureaux locaux et régionaux mais aussi des institutions techniques internationales. L'objectif est d'accroître les capacités d'adaptation clés au niveau institutionnel, scientifique et technique. Les informations et les bases de connaissances seront améliorées et deviendront plus accessibles. Dans la même perspective, les prises de décisions en matière de politiques à mener, ainsi que les pratiques de planification et d'adaptation seront renforcées.

La première phase en cours, qui s'étend jusqu'à la fin de 2009, comprend l'élaboration du réseau ainsi que la gestion de ses composantes et fonctions dans les régions, en commençant par l'Afrique et l'Asie - Pacifique. Cette phase appréhende l'identification, l'initiation et la mise en valeur des réseaux pilotes régionaux, fondés sur les centres et structures existants. Un plan global de mise en œuvre pour le réseau sera développé dans le même temps grâce à des consultations régionales et internationales. Le processus consultatif a été initié en octobre 2008 à Changwon, en République de Corée, et des consultations régionales continueront tout au long de l'année 2009.

Activités concernant la vulnérabilité et l'adaptation au changement climatique

  • Atelier "Adaptation" du PNUE ; 8 - 9 Avril 2008, Nairobi, Kenya.
  • Documents de travail et notes techniques pour la préparation des Programmes nationaux d'adaptation (NAPA).
  • Assistance technique aux pays sur les données nécessaires à la préparation des Programmes nationaux d'adaptation (NAPA) ; 30 Août - 2 Septembre 2006, Nairobi, Kenya.
  • Formation technique pour classer et définir l'ordre des priorités des options d'adaptation ; 22 - 25 Octobre 2005, Dar es Salaam, Tanzanie.
  • Atelier sur l'évaluation des vulnérabilités et des moyens d'adaptation au changement climatique dans les zones côtières ; 8 - 12 Mai 2004, Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis.
  • Atelier sur l'intégration des vulnérabilités et des moyens d'adaptation dans les plans de développement durables de l'Afrique de l'Est et du Sud ; 15 - 17 Septembre 2004, Nairobi, Kenya.


 

  Pour aller plus loin