Programme des Nations Unies pour l’environnement
l'environnement au service du développement
  English
  Search
 
 
 
Changement
Climatique

  [Introduction ]

Introduction

Le changement climatique a depuis longtemps cessé d'être une curiosité scientifique. Il n'est plus simplement un sujet d'inquiétude environnemental parmi d'autres qu'il faut réguler. Comme l'a déclaré le Secrétaire Général des Nations Unies, il constitue la question environnementale majeure qui domine notre époque. Le changement climatique constitue le défi majeur auquel doivent répondre les organismes de contrôle environnementaux. D'autant plus que cette crise grandissante s'étend désormais au niveau économique, sanitaire, alimentaire, sécuritaire ainsi qu'à de nombreux autres secteurs.

La modification des tendances climatiques, par exemple, menace la production des denrées alimentaires car le niveau de précipitations est de plus en plus difficile à anticiper. En outre, le niveau de la mer est en constante élévation, ce qui contamine les réserves d'eau douce côtières et accroît le risque d'inondations catastrophiques. De plus, l'élévation des températures favorise l'apparition dans les zones tempérées de nouvelles maladies et insectes nuisibles que l'on ne trouvait jusqu'alors que dans les tropiques. La situation est donc inquiétante et ne va pas en s'améliorant.

En effet, on observe que la fonte des glaciers et des calottes glacières continue. A titre d'exemple cela a eu pour conséquence, et ce pour la deuxième année consécutive, de libérer le passage du Nord-Ouest (passage maritime qui relie l'Atlantique au Pacifique au Nord du Canada). C'est également ce qui a favorisé la fonte des calottes glacières du Groenland et de l'Antarctique. Associé à la dilatation thermique des eaux marines - les eaux chaudes occupent une superficie plus importante que les eaux froides -, la fonte des calottes polaires et des glaciers à l'échelle mondiale contribuent à l'élévation du niveau de la mer.

Cette dernière pourrait d'ailleurs dépasser de beaucoup les prévisions réalisées par les études scientifiques les plus récentes. Il existe des preuves alarmantes que des points de non retour, menant à des changements irréversibles concernant les principaux écosystèmes ainsi que le système climatique planétaire, ont déjà été atteints ou même dépassés. Ces écosystèmes sont aussi divers que, par exemple, la forêt tropicale en Amazonie ou la toundra dans l'Arctique. Ils approchent des seuils critiques de changements ; en particulier en ce qui concerne leur réchauffement et leur assèchement. Les glaciers de montagne reculent de manière inquiétante. Cela provoque une diminution des réserves d'eau douce, particulièrement sensible lors des mois de sécheresse, dans leurs bassins versants.

Ces conséquences immédiates pèseront aussi sur les générations à venir. Les effets rétroactifs et combinés d'une telle situation sur la planète provoquent des réactions que nous ne pouvons anticiper. La possibilité d'un accroissement incontrôlable de l'effet de serre est bien réel et n'a jamais été aussi proche. Les changements climatiques les plus dangereux peuvent encore être évités si nous transformons nos systèmes d'énergies basés sur les hydrocarbures. Il nous faut aussi lancer et financer des programmes d'adaptation visant à prévenir des désastres et des migrations à d'une ampleur sans précédant. Les moyens sont disponibles, mais ils doivent être mis en œuvre immédiatement, et ce de manière vigoureuse. Présentation du PNUE sur le changement climatique de Juin 2009 (en anglais)