Programme des Nations Unies pour l’environnement
l'environnement au service du développement
中文 English Español
  Search
 
 
 
Désastres
et conflits

  [Rwanda ]

Rwanda

 

Afin de soutenir la mise en œuvre de son plan national de développement, Vision 2020, le Gouvernement du Rwanda demanda au PNUE de conduire une évaluation environnementale post-conflit sur l’ensemble du pays, afin de garantir que le pays soit sur une trajectoire durable sur le plan environnemental.

L’objectif de l’évaluation est de proposer des interventions environnementales stratégiques dans le contexte général des plans de développement à long-terme du Rwanda et des Objectifs du millénaire pour le développement. Le PNUE y parviendra en développant des recommandations prioritaires pour des interventions de redressement pour l’environnement sur les cinq prochaines années. Plus spécifiquement, le rapport aura pour but de fournir un aperçu holistique et scientifique des défis environnementaux principaux auxquels le Rwanda doit faire face ; d’offrir des conseils techniques et sensibiliser au sujet des priorités stratégiques de la gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles ; de catalyser le soutien politique et financier pour des actions environnementales correctives par des partenaires pour le développement, des acteurs onusiens, des gouvernements ou des ONG ; et d’introduire les partenaires nationaux à la méthodologie d’évaluation environnementale du PNUE.

Suite à une série de missions consultatives entreprises en 2006 et 2007, le PNUE commença ses travaux d’évaluation environnementale en mars 2008. Un atelier de consultation national qui examinera une étude environnementale commissionnée par le PNUE et préparée par des experts nationaux fut organisée conjointement avec l’Autorité rwandaise de gestion de l’environnement en août 2008 et 80 parties prenantes y participèrent. Cette consultation fut immédiatement suivie par deux semaines de travaux sur le terrain, effectués par une équipe multidisciplinaire d’onze experts du PNUE. En voyageant dans le pays avec des homologues nationaux, ils entreprirent des inspections de sites, collectèrent des échantillons de sol et d’eau, interviewèrent les autorités locales, et conduisirent des études rapides des ménages et des discussions de groupes avec les communautés locales.

Les secteurs principaux pris en compte incluent l’agriculture et la dégradation des sols, la sylviculture, les ressources en eau, l’énergie, la faune et les zones protégées, l’environnement urbain et l’industrie. La gouvernance environnementale, y compris les processus de décentralisation en cours, est aussi examinée. Enfin, les questions transversales, telles que les liens entre l’environnement, les conflits et la consolidation de la paix, les impacts environnementaux des déplacements de populations et des repeuplements, les dynamiques complexes entre la croissance de la population, la pauvreté et l’environnement, les risques croissants du changement climatique et des catastrophes, et les questions liées au genre sont aussi considérées.