Mises à jour quotidiennes: JOUR 1 | JOUR 2 | JOUR 3 | JOUR 4
 

 Le CA aujourd'hui - 21 février 2011

Événement parallèle


Gérer ce que vous mesurez: Études environnementales et indicateurs pour gérer la transition vers une économie verte


Synopsis:

 

Global Reporting InitiativeSelon les intervenants ayant participés à l’événement spécial organisé par l’Initiative mondiale sur les rapports de performance (GRI), la transition vers une économie verte nécessitera des changements fondamentaux dans la manière dont des affaires sont faites dans les secteurs privés et publics.


Les deux hôtes de cet événement, S. E. Mr. Molewa, Ministre sud africain de l’environnement et de l’eau, et Paolo Soprano, Vice-président du Comité préparatoire de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable en 2012, ont souligné l’importance des études sur le développement durable comme un outil qui permet de mesurer et de vérifier les progrès de la société dans sa transition vers une économie verte, ouvrant la voie au développement durable. Ils ont tous deux appréciéle travail de l’Initiative mondiale sur les rapports de performance (GRI).


L’Initiative mondiale sur les rapports de performance (GRI), un centre de recherche qui collabore avec le PNUE, fournit la grille d’analyse la plus utilisée au monde pour la production de rapports sur le développement durable. Cette grille d’analyse permet aux grandes entreprises, aux PME (petites et moyennes entreprises), aux organisations à but non lucratif et aux organismes gouvernementaux du monde entier d’évaluer leurs performances en matière de développement durable. Elle permet aussi de communiquer les résultats. La transparence de ces rapports (via leurs indicateurs économiques, environnementaux, sociaux, et de gouvernance) facilite le développement durable des organisations et, en définitive, celui de l’économie mondiale.


Selon Mr. Ebenezer Olufowose, Directeur exécutif de la Division des marchés financiers à l’Access Bank Plc, au Nigéria, il faut sans aucun doute produire des analyses de la situation écologique et de la rentabilité environnementales des entreprises. Il n’y a aucun doute à avoir concernant les préoccupations environnementales, sociales et de gouvernance dans le monde des affaires: en effet, la transparence renforce la confiance et donc l’image de marque.


Il y a actuellement plus de 4.500 rapports sur le développement durable (provenant des sociétés à travers le monde) dans les bases de données. Il existe une grille d'analyse adapté aux rapports des compagnies commerciales, mais la valeur ajoutée de ces rapports sur le dévellopement durable pour l'environnement mondial et la société dans son ensemble, dépend directement du nombre d'entreprises qui entreprennent la publication de rapports sur leurs impacts environnementaux.


Il est maintenant nécessaire de passer de la question "pourquoi publiez-vous un rapport?" (cas pratique) à la question "pourquoi ne publiez-vous pas un rapport?": en résumé, les entreprises devraient expliquer pourquoi elles ont choisi de ne pas rendre de comptes sur leurs impacts sur l'environnement et sur la société, pourquoi ont-elles choisi de fonctionner aveuglément.


Mr. Cornis van der Lugt du PNUE, a rappelé aux participants les résultats de la publication "Carottes et bâtons", une étude du PNUE, en collaboration avec KPMG, la GRI et l'Université de Stellenbosch. Cette publication soulignait le rôle croissant des gouvernements en matière de régulation, pour garantir un niveau minimal de prtection et de prévention des risques via une combinaison(complémentaire) d'approches volontaires et obligatoires.


"Seuls la promotion des rapports intégrés sur le développement durable peut faire la différence et soutenir la transition vers une économie verte, ouvrant la voie au développement durable. Les gouvernements peuvent faciliter ce changement en appelant à la transparence du secteur privé: en demandant aux entreprises de publier des rapports ou, si elles ne le font pas, d'expliquer pourquoi," conclu Ernst Ligteringen. Le temps est venu et la conférence Rio +20 est une occasion à ne pas manquer dans ce domaine.