Mises à jour quotidiennes: JOUR 1 | JOUR 2 | JOUR 3 | JOUR 4
 

 Le CA aujourd'hui - 22 février 2011

Événement parallèle


Six ans après le Plan stratégique de Bali (BSP) – Erreurs et succès!

 

Contexte

 

GC Side EventLe Plan stratégique de Bali (PSB) est un cadre lé mis en place par certains gouvernement pour renforcer la capacité des gouvernements des pays en voie de développement et des pays émergents, et ce pour répondre à leurs besoins, leurs priorités et leurs obligations environnementales, de manière cohérente. Le PSB a été adopté lors de la 23ème session du Conseil d'administration du PNUE, en février 2005. Il s'agit d'un signal clair des gouvernements signifiant qu'ils veulent que le PNUE soit plus réactif aux besoins des pays, exécutant des prestations de soutien dans des domaines où elle dispose d'avantages comparatifs, en établissant des partenariats qui facilitent l'exécution sur le terrain et le renforcement de coopération Sud-Sud.

 







Synopsis

 

Cette manifestation parallèle était animée par S.E. Mr. Kamau Macharia, Représentant permanent du Kenya auprès de l'Organisation des Nations Unies. Les participants étaient: Mme Rose Mukankomeje, Directrice général de l´Autorité rwandaise de gestion de l´environment; Mr. Chatterjee T., Secrétaire du Ministère indien de l'environnement et des forêts; Mr. Jukka Uosukainen, Directeur général de l'unité Affaires européennes et internationales au Ministère finlandais de l'environnement; et Mr. Christophe Bouvier, Directeur régional du Bureau régional du PNUE pour l'Europe (qui a présenté les travaux du PNUE en Albanie, en l'absence du vice-ministre albanais). Mme Tomoko Nishimoto, Directrice de la Division de la coopération régionale du PNUE a fait une présentation rappeler le contexte dans lequel l'événement se déroulait.


Les questions clés et les problématiques examinées par le groupe incluait: le renforcement prioritaire des capacités liées à l'environnement de chaque pays présent; les exemples de renforcement des capacités efficaces et les appuis technologiques apportés par le PNUE et ses partenaires; les défaillances de l'actuel structure de renforcement des capacités et des appuis technologiques; les implications possibles pour le débat sur la gouvernance environnementale internationale (GEI).


À cette fin, les panélistes ont donné des exemples de projets réussis en matière de renforcement des capacités dans chaque pays respectifs. Ils ont également souligné les défis portant sur des questions critiques telles que la présence du PNUE au niveau régional et national, la nécessité de soutenir un renforcement des capacités ciblé qui inclu également le secteur privé et la société civile, la coordination entre le PNUE (dans le cadre du processus Delivering as One) et les autres partenaires du développement. Enfin, ils ont mis en lumière les améliorations proposées lors du sommet.




Le modérateur, S.E. Mr. Kamau Macharia, Représentant permanent du Kenya auprès de l'Organisation des Nations Unies, a conclu cet événement parallèle en appelant le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et les gouvernements présents à traiter ensemble de manière concertée les défis que représentent une application intégrale du Plan stratégique de Bali.