“L’Économie verte”, c’est quoi?

Dans le cadre de l'Initiative pour une Économie verte, le PNUE a élaboré une définition du concept: une économie verte entraîne une amélioration du bien-être et de l'équité sociale, tout en réduisant considérablement les risques de pénuries écologiques. Plus simplement, une économie verte peut être définie comme une économie possédant les caractéristiques suivantes: de faibles émissions de CO2, une gestion durable des ressources, et qui est   socialement inclusive.

Dans la pratique, une économie verte doit entrainer une croissance du revenu et de l'emploi grâce à des investissements publics et privés qui ciblent une réduction des émissions de carbone et de la pollution, une amélioration de l'efficacité énergétique et de la gestion des ressources naturelles, et une réduction de la perte de la biodiversité. Ces investissements doivent être soutenus par des dépenses publiques, des réformes politiques et des changements de réglementation. Cette voie de développement devrait permettre de maintenir et même de renforcer le capital naturel de notre planète. Ce capital est un atout économique essentiel: c'est une source de bénéfices pour l’ensemble de la population humaine, surtout pour les pauvres dont la survie et la sécurité dépendent en grande partie de la nature.

      


«L’Initiative pour une Économie verte», c’est quoi?

L'initiative pour une Economie verte, menée par le PNUE, a été lancée fin 2008. Elle se compose de plusieurs éléments dont l’objectif global est de fournir une analyse et un soutien politique en matière d’investissement dans les secteurs verts et dans l'écologisation des secteurs économiques nocifs pour l'environnement naturel.

Au sein du PNUE, l'Initiative pour une Économie verte comprend trois ensembles d'activités:

  1. Produire un rapport sur l'économie verte ainsi que des matériaux de recherche connexes, qui analyse les investissements verts sous un angle macro-économique, en tenant compte de leur durabilité, et en fonction de leurs implications en matière de réduction de la pauvreté. Cette analyse est menée dans un large éventail de secteurs qui va de l’énergie renouvelable à l'agriculture durable. Enfin, elle fournit des conseils sur les politiques qui peuvent catalyser l'augmentation des investissements dans les secteurs passés en revue. 
  2. Fournir des services consultatifs sur les moyens d'accélérer la transition vers une économie verte dans des pays spécifiques.
  3. Impliquer des  instituts de recherches, des organisations non gouvernementales, des entreprises et des partenaires des Nations Unies pour qu’ils mettent en œuvre l'Initiative pour une Économie verte.

Au-delà du PNUE, l'Initiative pour une Economie verte est également l'une des neuf initiatives communes du CEB de l’ONU contre la crise, lancée par Le Conseil des chefs de Secrétariat des Nations Unies en début 2009. Dans ce contexte, l'Initiative comprend un large éventail d'activités de recherche et des événements ayant pour but de renforcer les capacités de plus de 20 agences des Nations Unies, dont les institutions de Bretton Woods, ainsi qu'un groupe de gestion thématique sur l'économie verte lancé à Washington en mars 2010.

Les questions les plus fréquentes concernant l’Initiative pour une Économie verte