Produits de recherche

Souligner toutes les dimensions de l'Initiative pour une économie verte (IEV), c'est le but de ​​notre consciencieux travail de recherche concernant les questions économiques et l'analyse des politiques. En plus de nous appuyer sur nos capacités internes, nous mettons à profit l'expertise significative présente au sein de notre réseau mondial de partenaires. Ce réseau mondial comprend d'autres organisations des Nations Unies, des instituts universitaires, des think tanks, des entreprises et des groupes de protection de l'environnement. Cette nouvelle "communauté émergente" possède une expertise dans:

  • L'analyse des défis et des opportunités dans des domaines spécifiques: notamment l'agriculture, les villes, la pêche, les forêts, les bâtiments verts, l'industrie, les énergies renouvelables, le tourisme, le transport, et la gestion des déchets et de l'eau.
  • L'analyse quantitative et le développement de modèles macro-économiques qui permettent d'évaluer l'impact des investissements verts.
  • L'identification des conditions et des options politiques favorables à une transition vers une économie verte.

La plupart des efforts de recherche de l'IEV sont actuellement concentrés sur le développement de produits de recherche (analyses), comme le Rapport pour une Économie verte, et sur la gestion du développement de la série de rapports "L'économie des écosystèmes et de la biodiversité".  Le Rapport pour une Économie verte s'appuie sur les conclusions de deux précédents rapports: le Document de politique générale pour un Nouveau Pacte vert mondial, et le Rapport pour des emplois verts.

Les autres activités de recherche de l'IEV visent à fournir un soutien aux initiatives vertes nationales et internationales, sous forme de services consultatifs  et de partenariats.

Produits de recherche issus de l'IEV



Forests in a Green Economy: A Synthesis

Produite au cours de l'Année internationale des forêts, cette synthèse traite de la valeur des forêts et de leur rôle dans la transition vers une économie verte. La synthèse propose des pistes pertinentes pour écologiser la gestion des forêts. Le rapport s'adresse aux gouvernements, au secteur privé et la société civile, il invite tous les protagonistes à investir dans les forêts afin de construire une économie plus sociale, émettant moins de carbone et consommant moins de ressources.

 

 

 Why a Green Economy Matters for Least Developed Countries

Ce rapport a été publié conjointement par le PNUE, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et le Bureau du Haut-Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement (UN-OHRLLS). Il pointe les possibilités de transition vers une économie verte en matière de développement humain, pour les pays les moins développés du monde(PMA).

 

 The Transition to a Green Economy: Benefits, Challenges and Risks from a Sustainable Development Perspective - A Report by Panel of Experts (ONU-DESA, PNUE et CNUCED)

Cette publication contient trois articles. La premier, écrit par José Antonio Ocampo, se penche sur les implications politiques macro-économiques de la transition vers l'économie verte. Le second, écrit par Aaron Cosbey, se concentre sur les questions interdépendantes de commerce, d'investissement et de technologie. Le troisième, écrit par Martin Khor, estime les risques que ce concept génère pour les pays en voie de développement; il aborde aussi les politiques nationales et internationales nécessaires pour promouvoir l'économie verte dans ces pays en respectant les principes du développement durable.

 

Driving a Green Economy Through Public Finance and Fiscal Policy Reform

Une économie verte (EV) peut être définie comme celle qui résulte en un plus grande équité sociale tout en réduisant considérablement les risques environnementaux et les pénuries écologiques. Un EV est caractérisée par une augmentation substantielle des investissements dans certains secteurs économiques. Ces investissements doivent renforcer le capital naturel de la Terre ou réduire les pénuries écologiques et les risques environnementaux. Ces secteurs comprennent l'énergie renouvelable; les transports écologiques; les bâtiments économes en énergie; les technologies propres; une meilleure gestion des déchets; un approvisionnement en eau douce amélioré; l'agriculture durable et la gestion des forêts; et la pêche durable. Ces investissements sont portés ou soutenus par des réformes des politiques nationales etc.


Patents and clean energy: bridging the gap between evidence and policy

Cette étude pionnière examine le rôle des brevets dans la lutte contre le changement climatique et souligne les tendances dans le développement de technologies énergétiques propres.

Résumé:  English Français Deutsch español

A Brief for Policymakers on the Green Economy and Millennium Development Goals

Le rapport du PNUE, "Un résumé à l'intention des décideurs sur l'économie verte et les objectifs de développement du Millénaire", examine comment les nouveaux investissements dans l'énergie propre, les transports durables et l'agriculture respectueuse de l'environnement peut aider les pays à atteindre les objectifs internationaux de réduction de la pauvreté. Le rapport donne de nombreux exemples de stratégies vertes aux décideurs. Ces exemples de stratégies ont apporté de nombreux bénéfices et ont généré de nouvelles opportunités pour assurer un développement respectueux de l'environnement.

Green Economy Report: A Preview

Rapport sur l'Économie verte: un aperçu

Cet extrait donne un aperçu des différents secteurs qui seront couverts dans le Rapport sur l'économie verte, quand il sera publié en 2011. Le rapport démontre que l'écologisation de l'économie à travers un large éventail de secteurs peut stimuler la reprise économique et la croissance, et conduire à la prospérité future et à la création d'emplois, tout en luttant contre les inégalités sociales et les problèmes environnementaux.

Nouveau Pacte vert mondial. Mises à jour.

Le rapport qui suit (septembre 2009) résume les points clés du résumé de mars 2009 et encourage les gouvernements participants à renouveler leur engagement concernant le Nouveau Pacte vert mondial. L'autre partie du rapport souligne les progrès effectués en matière de plans de relance budgétaires, dont le rythme des décaissements, et les réformes de politique intérieure dans sept pays du G20: la Chine, la France, l'Allemagne, les Etats-Unis, le Mexique, la République de Corée, et l'Afrique du Sud. La dernière partie du rapport exhorte les gouvernements à continuer à œuvrer pour la construction d'une économie verte.

[ Spanish ]

Nouveau Pacte vert mondial, document d'orientation de mars 2009

 Ce rapport préparé par le PNUE propose des recommandations, des objectifs et des suggestions pour mettre en œuvre un Nouveau Pacte vert mondial pour répondre aux multiples crises que le monde connait actuellement. Le PNUE divise ses propositions en trois catégories: les dépenses de relance ciblées en 2009-2010, les changements dans les politiques nationales, et les changements dans l'architecture de la politique internationale. Le PNUE présente un Nouveau Pacte vert mondial composé de trois objectifs: relancer l'économie et créer des emplois, promouvoir une croissance durable et réduire la dépendance au carbone et la destruction de l'environnement. La quatrième section et les annexes analysent les différents secteurs de l'économie qui pourraient être utilisés pour stimuler la reprise économique et réduire l'impact environnemental.

[ العربية | 中文 | Français |  русский | español ]

Emplois verts : pour un travail décent dans un monde durable, à faibles émissions de carbone

Le rapport qui suit, produit par le Worldwatch Institute (en septembre 2008), a compilé une liste des emplois verts disponibles actuellement et explique comment une économie verte pourrait créer des emplois dans l'avenir. Divisé en trois grandes sections, le rapport couvre un large éventail de question: telle que la définition d'un "emploi vert", la disponibilité actuelle des emplois verts, les inquiétudes sur leur quantité et leur qualité, les politiques qui devraient être établies pour réguler les emplois verts, la relance économique par le biais des emplois verts et les mesures visant à assurer une "transition juste". Le rapport se termine par une liste des secteurs comportant des emplois verts, et par une mise en garde concernant les énormes défis en la matière.

 

 

Rethinking the Economic Recovery: A Global Green New Deal

Ce rapport, (avril 2009) a été commandé par le PNUE à Edward Barbier de l'Université du Wyoming. Il s'agit de l'épine dorsale du prochain rapport intitulé "Rapport sur l'économie verte". Ce document explore les avantages potentiels d'un Nouveau Pacte vert mondial (GGND) pour lutter contre la récession et pour relancer l'économie. Le rapport fait valoir que la préservation et la protection de notre environnement est cruciale pour la stabilité à long terme de l'économie et pour la lutte contre la pauvreté. Toute politique de reprise économique doit également prendre en compte les défis environnementaux auxquels nous sommes confrontés: tels que le changement climatique, la pollution et la perte d'habitat naturel.