A propos du Rwanda > Découvrez le pays

La République du Rwanda, surnommée le pays des mille collines, est un petit pays montagneux situé juste en-dessous de l’Équateur, en Afrique centrale. Malgré sa proximité avec l’Équateur, l’altitude élevée du Rwanda lui procure un climat tempéré, typiquement caractérisé par deux saisons sèches et deux saisons des pluies. Le terrain diversifié du pays peut se prévaloir de chaines de volcans, de collines ondulantes et de basses plaines.


Le Rwanda est un pays clé en matière de biodiversité : la Parc National de Nyungwe abrite 13 espèces différentes de primates (soit 25% du total d’Afrique), 275 espèces d’oiseaux, 1 068 espèces de plantes, 85 espèces de mammifères, 32 espèces d’amphibiens et 38 de reptiles. Beaucoup de ces espèces sont des espèces qui ne se retrouvent que dans la région du rift Albertine en Afrique. Parmi celles-ci, 52 sont menacées d’extinction. L’agriculture est la principale source de revenu pour 87% de la population, faisant de l’environnement une préoccupation cruciale pour le futur du pays.

Contexte général de la gestion environnementale au Rwanda

De par la domestication et la récolte à l’état sauvage, les rwandais se procurent leurs alimentation, médecine et une richesse d’autres produits provenant de la biodiversité et des ressources génétiques. Par exemple, la valeur des biens et services écologiques fournis par la forêt de Nyungwe est estimée à au moins 285 millions de dollars américains par an, les bénéficiaires principaux étant ELECTROGAX, Regideso Burundi, les Bureaux Publics en charge du Thé et du Café, les Conseils des Offices de Tourisme du Rwanda, les agences de tourisme, la coopérative de cultivateurs de riz à Bugarama et la communauté en général.

Sous la direction du Président Paul Kagame, qui est une des puissantes voix à s’exprimer sur la durabilité environnementale, le Rwanda a développé une stratégie visionnaire de développement durable et de protection environnementale, en adoptant une série de nouvelles politiques et lois sur la durabilité environnementale en 2004.

Les politiques vertes du Rwanda comprennent :

  • Un fort accent mis sur la croissance verte, une stratégie cruciale pour un pays avec un taux de croissance de 5%.
  • Des programmes visant à stopper les effets du changement climatique, y compris en préservant les zones humides et les forêts et par des initiatives de plantage d’arbres au niveau national.
  • Des formations pour apprendre aux agriculteurs à adopter de meilleures méthodes d’agriculture afin de protéger l’environnement.
  • Une interdiction nationale d’utilisation des sacs plastiques, qui ne sont pas biodégradables, peuvent tuer le bétail et agissent comme zones de reproduction pour les moustiques, et obstruent les canaux de drainage.
  • Des journées nationales d’action sociale connues sous le nom de Umuganda (le terme rwandais utilisé pour le fait de se rassembler pour le bien commun), qui comprennent des activités telles que les nettoyages d’ordures et les plantages d’arbres.
  • La collecte de déchets à Kigali, en convertissant les ordures en briques réfractaires pour remplacer le bois de chauffage.
  • Des projets de biogaz dans les prisons à travers le pays.
  • Un projet visant à reboiser la Reserve de la Forêt de Gishwati et à créer un couloir de protection pour sauver une colonie de chimpanzés menacée d’extinction.

L’état actuel de la biodiversité au Rwanda

Le Rwanda possède une remarquable variété d’écosystèmes, de faunes et de flores. Sa localisation en plein centre de l’eco-région du Rift Albertine, dans le bras occidental de la Vallée du Rift africain est sans doute l’un facteur contribuant à cette incroyable biodiversité. Cette région est l’une des plus diversifiée au niveau biologique en Afrique. C’est le foyer de plus de 40% des espèces de mammifères du continent (402 espèces), d’une grande diversité d’oiseaux (1061 espèces), de reptiles et d’amphibiens (293 espèces), et de hautes plantes (5793 espèces).

Au Rwanda, les habitats les plus diversifiés au niveau biologique se trouvent dans trois grandes régions protégées incluant le Parc national des volcans, le Parc national de l’Akagera, et le Parc national de Nyungwe. Ce dernier est connu pour abriter la plus grande forêt tropicale de montagne de toute l’Afrique.

Il s’étend sur une superficie de plus ou moins 1013 km2, s’élève de 1584m à 3000m et est constitué aussi bien de hautes forêts de Canopée, que de forêts de bambous, ou encore de marécages remplis de fleurs. Cet écosystème maintient l’équilibre hydraulique du pays mais également celui de toute la région.

La province de l’Ouest du Rwanda accueille 151 types différents de mammifères, dont 11 sont actuellement menacés d’extinction de manière endémique. Parmi ceux-ci on trouve les primates (de 14 à 16 espèces), cette région renferme la moitié de la population mondiale restante de gorilles de montagne (Gorilla gorilla berengei), on les trouve dans le Parc national des volcans.   

Les forêts montagneuses naturelles concentrées dans la province occidentale  abritent également le lac Kivu, le foyer des singes dorés, des singes colobus noirs et blancs, des singes cercopithèques qui sont une espèce en voie de disparition inscrite sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et encore bien d’autres.

Le relief de l’Est du pays est caractérisé par une vaste région montagneuse entrecoupée de grandes bandes semi-désertiques et d’une multitude de lacs et de marais qui sont un habitat pour diverses ressources naturelles comprenant notamment des hippopotames, girafes, zèbres, léopards, crocodiles, et presque 600 espèces d’oiseaux.

Le Rwanda est l'un des pays les plus riches au niveau ornithologique, au moins 670 oiseaux différents y ont été répertoriés. Quatre de ces espèces d’oiseaux sont menacés d'extinction : le shoebill (Balaeniceps rex) qui se trouve dans l’Akagera ; La fauvette de Grauer (Bradyptrus graueri) que l’on peut trouver dans le Parc national des volcans, dans celui de Nyungwe et dans les marais de Rugezi ; l’apalis de Moreau (Apalis argentae) présente dans le Parc national de Nyungwe ; le phodile de Prigogine (Phodilus prigoginei) dont le refuge se trouve le long du lac Kivu. Cette biodiversité très riche est principalement conservée grâce à des zones protégées (trois parcs nationaux, les forêts naturelles et les marécages). En dépit de sa taille et de sa densité population élevée, presque 20 pour cent du territoire national rwandais possède le statut de zones protégées.

Le Rwanda possède la densité de population la plus élevée d’Afrique, le pays est également très dépendant de ses ressources naturelles. Les menaces majeures pour la biodiversité et pour les ressources génétiques du Rwanda sont principalement liées à la pression démographique et au problème de la rareté des terres. Les autres menaces sont dues aux activités humaines, la perte d’habitat naturel dont les espèces sont tributaires de par la modification de cet l’habitat, l’exploitation de mines, l’agriculture et enfin l’introduction d’espèces étrangères non adaptées aux écosystèmes.

La richesse de la biodiversité du Rwanda est une opportunité pour le développement du secteur touristique du pays. Le tourisme rwandais est principalement basé sur la visite des différents parcs nationaux, le Parc national des volcans étant le plus visité.

 

Autres Ressources

UNEP State of the Environment - Rwanda

UNEP Africa Atlas – Republic of Rwanda Profile

2008 UN Habitat Scroll of Honor Awards

Kigali Institute of Science, Technology and Management (KIST)

Ashden Awards for Sustainable Energy

Rwanda Environment Management Authority (REMA)

Ministry of Natural Resources (MINIRENA)

Biography of Minister Stanislas Kamanzi (MINIRENA)

Biography of President Paul Kagame

2009 Time 100 issue