About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

L'eau

L'un des plus grands barrages hydroélectriques du monde, à Itaipu (Brésil). Selon un rapport nouvellement paru, l'avenir de tels projets est remis en question.

Source : Julio Etchart, Still Pictures

L'eau jouera un rôle essentiel dans les grandes actions à entreprendre au début du nouveau millénaire. Le Forum mondial de l'eau, tenu à La Haye en mars 2000, a adopté des « perspectives sur l'eau » pour les différentes régions du monde, aidant à définir pour le XXIe siècle un programme d'action pour l'eau. Environ 6 000 personnes ont participé au Forum mondial, mais des milliers d'autres ont pris part aux réunions préparatoires régionales. Grâce à cette participation massive à ces réunions, on espère que l'eau, avec ses problèmes qualitatifs et quantitatifs, restera inscrite en bonne place à l'ordre du jour de l'environnement pour que les nouvelles actions à entreprendre au niveau régional puissent être menées avec succès.

Au cours des dernières décennies, les grands barrages sont devenus l'un des instruments les plus importants et les plus visibles de la gestion des ressources en eau. En novembre 2000, la Commission mondiale des barrages a publié son rapport sur les barrages et le développement (Dams and Development : A New Framework for Decision-Making), où on lit qu'au cours des 50 dernières années, les grandes retenues ont fragmenté et transformé le cours des grands fleuves, poussant au départ 40 à 80 millions d'habitants, dans diverses régions du monde (WCD, 2000). Or, les auteurs de ce rapport remettaient en question l'intérêt de nombreux barrages pour ce qui est de satisfaire les besoins en eau et en énergie, par rapport à d'autres solutions possibles. Il y a donc là un important changement de point de vue sur l'intérêt des barrages, et cela pourrait amener à choisir de nouvelles conceptions de la mise en valeur des ressources en eau à l'avenir.