About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

L’évolution démographique

Population (en millions) par sous-région : Asie et Pacifique

L'énorme population de l'Asie est dominée par trois sousrégions. Dans l'ensemble, l'accroissement s'est ralenti, et ne dépasse pas la moyenne mondiale, soit 1,3 % par an.

Source : D'après la Division de la population du Secrétariat de l'ONU, 2001

La population de la région est passée de 2 173 millions en 1972 à 3 514 millions en 2000 (Nations Unies, 2001). Les taux d'accroissement de la population ont baissé, de 2,3 % en 1972 à 1,3 % en 2000 (chiffre qui se confond avec la moyenne mondiale), bien qu'il y ait d'importantes disparités sous-régionales. Cela peut être attribué à la baisse de la fécondité, qui est passée de 5,1 enfants par femme à 2,1 pendant les 30 dernières années (Nations Unies, 2001).

Néanmoins, la région compte certains des pays les plus peuplés, la Chine et l'Inde représentant ensemble 38 % de la population mondiale. Elle contient également cinq des six pays qui, ensemble, représentent la moitié de l'augmentation annuelle mondiale de la population : Bangladesh, Chine, Inde, Indonésie et Pakistan (Nations Unies, 2001).

Cet accroissement naturel élevé se traduit dans les structures démographiques. La plupart des pays ont une population jeune, 30 % des Asiatiques ayant moins de 15 ans (Nations Unies, 2001). Cela peut être considéré comme une caractéristique positive, en raison du grand nombre de jeunes travailleurs disponibles, mais dans certaines sous-régions, en particulier les îles du Pacifique, cela a aussi d'importantes répercussions socioéconomiques, notamment un chômage élevé. En outre, le grand nombre de jeunes atteignant l'âge de la procréation complique encore le problème démographique.

En dépit de l'augmentation de l'espérance de vie, on estime que 7,1 millions d'habitants de l'Asie et du Pacifique vivent avec le VIH ou le sida (près de 18 % du total mondial). On a dénombré 435 000 décès et plus de 1 million de nouvelles contaminations en 2001 (ONUSIDA, 2001).