About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Développement économique

L'agriculture traditionnelle, en Asie et dans le Pacifique, perd du terrain par rapport au secteur des services : entre 1972 et 1999, sa part dans le PIB est tombée de 23 à 16 %, alors que le secteur des services voyait la sienne passer de 43 à 50 %

Source : PNUE, Topham Picturepoint

Au cours des 30 dernières années, les pays de la région ont poursuivi leur développement économique et recherché une augmentation des niveaux de vie. Cependant, la croissance annuelle du PIB est passée d'un maximum de 9,76 % en 1970 à 2,54 % seulement en 1999, avec même, en 1998, une croissance négative (-1,04 %) en raison de la crise économique en Asie (Banque mondiale, 2001). Mais dans l'ensemble entre 1972 et 1999, les revenus réels par habitant (en dollars de 1995) ont pratiquement doublé en Asie de l'Est et dans le Pacifique du Nord-Ouest, augmentant en moyenne de 2,4 % par an (voir graphique). En Asie du Sud, le taux de croissance a également dépassé 2 % (d'après la Banque mondiale, 2001). Dans les îles du Pacifique, la croissance a été au contraire très faible et cela est compatible avec les études récentes qui font apparaître une diminution générale des niveaux de vie dans les pays insulaires du Pacifique (CESAP, 1999).

L'endettement extérieur constitue en Asie et dans le Pacifique un fardeau important ; il a pratiquement quintuplé, passant de 189 968 millions de dollars en 1981 à 1 073 977 millions de dollars en 1999, ce qui représentait alors 41,7 % de la dette extérieure mondiale (Banque mondiale, 2001).

La structure des économies de la région a également changé de façon remarquable avec une diminution de la part de l'agriculture et une augmentation de celle du secteur des services. Même en Asie du Sud, la contribution de l'agriculture au PIB a diminué, de 39 % en 1980 à 30 % en 1995, alors que celle du secteur des services passait de 35 à 41 % (Banque mondiale, 1997). Ces changements structurels se sont répercutés sur l'emploi. En 1960, 75 % des Asiatiques étaient employés dans l'agriculture. En 1990, ce chiffre s'était rapproché de 60 %, alors que la part de l'industrie augmentait de 15 à 21 % des emplois (BAsD, 1997).

Dans le Pacifique, les modes de vie ont changé, et les sociétés sont passées de la subsistance à une économie monétaire s'appuyant sur une assistance budgétaire. Les niveaux de vie des citadins sont relativement élevés si on les compare à ceux d'autres pays en développement. Cependant, on observe des tendances préoccupantes, notamment une montée du chômage, surtout chez les jeunes, un taux élevé d'abandon scolaire dans l'enseignement primaire, la faiblesse des revenus des ménages et la montée de la toxicomanie et de la criminalité (Commission du Pacifique Sud, 1998). Les petites îles du Pacifique les plus éloignées de tout n'ont aucune industrie, tandis que d'autres pays de la sousrégion ont une petite industrie qui fabrique des denrées alimentaires et des boissons, à quoi il faut ajouter la confection de vêtements, le montage ou la réparation de petites machines.

PIB par habitant (en dollars de 1995) par sous-région : Asie et Pacifique

Bien que les revenus, en Australie et en Nouvelle- Zélande, soient bien supérieurs à ce qu'ils sont ailleurs dans la région, on observe une augmentation régulière des revenus dans les autres sousrégions sauf en Asie centrale et dans les îles du Pacifique Sud

Note : Les données ne sont pas disponibles avant 1984 s'agissant de l'Asie centrale et avant 1981 s'agissant de l'Asie du Sud

Source :D'après la Banque mondiale, 2001