About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

L'arrière-plan socioéconomique : Europe

Les développements les plus importants, en Europe, au cours des 30 dernières années concernent les processus politiques, économiques, sociaux et institutionnels découlant du renforcement et de l'expansion de l'Union européenne et de la transition des économies planifiées à des sociétés ouvertes, à économie de marché (voir encadré). Ces changements ont eu des effets profonds sur tous les pays concernés, sur les sousrégions et sur l'ensemble de la région. Si les trois sousrégions européennes (Europe occidentale, centrale et orientale) présentent des similitudes, on constate aussi d'importantes différences dues à des événements récents ou historiques, qui expliquent l'hétérogénéité politique, économique et sociale de la région.

Élargissement de l'Union européenne

Pour les dix pays d'Europe centrale et orientale qui ont demandé à entrer dans l'Union européenne, cette adhésion signifierait la possibilité de stabiliser les effets des changements résultant de la transition, mais aussi d'accélérer le développement économique. Pour la totalité des 13 pays qui demandent leur entrée dans l'Union européenne, celle-ci pose des difficultés politiques et économiques énormes, notamment la nécessité d'harmoniser la législation et les institutions en fonction des exigences européennes. Les pays de l'Union et les pays qui demandent à y adhérer traversent une période de transition, vers un développement plus durable, mais à partir de points de départ différents.

Note : Au début de 2002, ces pays étaient la Bulgarie, Chypre, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et la Turquie

Après l'effondrement du communisme à la fin des années 80, une nouvelle période de coopération à l'échelle de toute l'Europe sur les questions d'environnement a commencé dans le cadre du processus dit « Un environnement pour l'Europe ». Ce processus avait une visée politique plus large, le soutien et le renforcement de la démocratie, qui a progressivement remplacé le socialisme d'État dans les ex-pays communistes (voir l'encadré). Lors des préparatifs de la Convention d'Århus, durant les années 90, il est devenu manifeste que les droits et la participation de la population demeuraient un objectif difficile à atteindre, aussi bien dans la plupart des démocraties occidentales établies de longue date que dans les pays de l'Europe centrale et orientale (REC, 1998).