About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Développement économique

PIB par habitant (en dollars de 1995) par sous-région : Europe

Bien que le PIB par habitant ait régulièrement augmenté en Europe de l'Ouest et donc dans l'ensemble de la région, on observe des disparités marquées en Europe centrale et orientale.

Note : Les données relatives à l'Europe centrale et orientale ne sont pas fiables avant 1989 ;

Source : D'après la Banque mondiale, 2001

L'économie des pays de l'Europe occidentale a connu une nette reprise après la récession du début des années 90 et ces pays connaissaient une croissance de l'ordre de 2,5 % par an à la fin de 2000 (Nations Unies, 2000a). Cela s'explique largement par la réalisation du marché unique. Depuis la création du système monétaire européen en 1979, l'achèvement du marché unique européen est devenu un fait en 1993 et l'Union monétaire européenne une réalité pour 300 millions d'habitants des 12 pays de l'Union européenne qui ont adopté l'euro le 1er janvier 2002. La monnaie sera probablement un instrument de stabilité et de croissance économique dans l'ensemble de l'Europe, qui verra ainsi se renforcer la coopération économique et politique dans la région.

Le PIB par habitant (mesuré en dollars constants de 1995) a régulièrement augmenté dans la région, passant de 9 000 dollars en 1972 à une moyenne de 13 500 dollars en 1999 (voir le graphique). Néanmoins, on constate entre les sous-régions d'importantes disparités, puisque le PIB par habitant est de 25 441 dollars en Europe de l'Ouest en 1999, contre 3 139 en Europe centrale et 1 771 en Europe orientale (d'après les chiffres de la Banque mondiale, 2001). Entre 1980 et 1999, le PIB réel a baissé dans 14 pays d'Europe centrale et orientale, et de plus de 50 % dans quatre pays : la Géorgie, la République de Moldova, l'Ukraine et la Yougoslavie (Nations Unies, 2000a).

La consommation moyenne par habitant a augmenté régulièrement, de 2,3 % par an en Europe de l'Ouest au cours des 25 dernières années (Nations Unies, 2000b). Dans certains pays d'Europe centrale et orientale, elle a commencé à augmenter ces dernières années, une partie de la population voyant son pouvoir d'achat augmenter, notamment en Pologne (où la consommation a augmenté de 65 % depuis 1991), en Hongrie et en Slovénie (Nations Unies, 2000b).

La consommation d'énergie en Europe
Si la consommation de combustibles fossiles par habitant en Europe a à peine changé au cours des 30 dernières années, cela s'explique en partie par la diminution de la consommation d'énergie dans les pays d'Europe centrale et orientale du fait de la restructuration de l'économie. En Europe occidentale au contraire, l'utilisation d'énergie s'est dissociée de la croissance économique (AEE, 2001). La consommation d'énergie par habitant varie considérablement dans l'ensemble de l'Europe occidentale, mais augmente dans la plupart des pays, à l'exception de l'Allemagne, où elle a diminué de 5 % entre 1987 et 1997. Alors que la consommation d'énergie par habitant en Europe centrale et orientale est souvent inférieure à ce qu'elle est en moyenne en Europe occidentale, l'intensité énergétique, c'est-à-dire la consommation par unité produite est au moins trois fois supérieure (OCDE, 1999). Cela s'explique par la persistance d'industries lourdes, l'emploi de technologies obsolètes et la faiblesse des rendements. Les changements actuels et futurs dans l'activité industrielle auront d'importantes conséquences qui pourraient dissocier l'utilisation d'énergie de la croissance économique. Le remplacement des technologies obsolètes par des technologies plus propres et plus modernes permettrait d'accéder à une forme plus durable de développement.