About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Science et technologie

Après la Conférence des Nations Unies sur l'environnement tenue à Stockholm en 1972, la participation des populations autochtones aux forums d'ONG et aux réunions scientifiques a démontré l'intérêt des différentes formes de connaissance traditionnelle et de l'inclusion des connaissances écologiques traditionnelles dans l'aménagement du territoire et la mise en valeur des ressources. Bien souvent, les savants se félicitent de la participation à leur recherche d'habitants de l'Arctique appartenant à des populations autochtones et locales.

L'importance de l'alimentation de subsistance
Dans l'Arctique, les habitants dépendent encore beaucoup du renne domestique, du gibier, des oiseaux sauvages, des mammifères marins, du poisson et de la végétation locale qui, au total, représentent encore jusqu'à 50 % de l'alimentation autochtone et 25 % de l'alimentation de l'ensemble de la population dans la région autonome Okrug des Chukotka en Fédération de Russie (AMAP, 1997). Cette alimentation de subsistance est essentielle pour les autochtones, et c'est une des raisons pour lesquelles les organisations autochtones défendent farouchement la conservation des ressources naturelles, le droit de chasser, de pêcher, de poser des pièges et de ramasser des plantes, et de militer pour une réduction de la pollution transportée vers l'Arctique depuis les latitudes moyennes.

L'accès à l'Internet, tout en étant inégalement réparti, a révolutionné la communication dans cette région du monde. Cependant, alors que les ordinateurs ainsi que la télévision, le cinéma, la vidéo et la radiodiffusion se sont largement répandus dans l'ensemble de l'Arctique, nombreux sont les établissements, dans l'Arctique russe, qui sont toujours mal desservis par le téléphone ou ne le sont pas du tout.