About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

NOTRE ENVIRONNEMENT EN MUTATION : Habila (partie centrale du Soudan)

30 Octobre 1979 15 Septembre 1987 21 Novembre 1994

La région d'Habila a commencé à être mise en valeur en 1968 aux fins d'une agriculture pluviale mécanisée. On entendait ainsi utiliser de fertiles sols argileux craquelés qui n'étaient pas adaptés à une agriculture traditionnelle pour résoudre les problèmes alimentaires chroniques de la région et, en dernière analyse, produire des surplus pour l'exportation.

Le Gouvernement a encouragé les investissements privés et la terre a été divisée en blocs rectangulaires d'environ 4 000 m2 chacun, lesquels ont ensuite été donnés à bail à des opérateurs privés. Les baux originaux devaient faire place à la jachère après quatre ans et de nouveaux baux devaient être consentis pour les parcelles adjacentes mises en jachère. Le Gouvernement avait prévu des contrôles pour garantir la viabilité et la productivité des sols argileux craquelés.

En 1979, environ 147 000 hectares se trouvaient faire l'objet de baux officiels et les sols s'avéraient être bien adaptés au sorgho. Toutefois, dans les années 70 le Soudan avait lancé un programme qui avait pour ambition de faire du pays le grenier du monde arabe. La production avait été augmentée considérablement et la diminution des terres laissées en jachère avait diminué de manière inquiétante, les terres « illégales » non reconnues se mettant à proliférer.

En 1985, environ 45 % de l'agriculture mécanisée se trouvaient en dehors des zones reconnues. Des exploitants en quête de profits rapides cultivaient la terre jusqu'à épuisement, pour l'abandonner ensuite et se procurer d'autres terres.

Au milieu des années 90, le pays a connu des périodes de sécheresse persistante, la guerre civile, une utilisation des terres écologiquement non viables et, dans la foulée, des famines. L'image ci-contre de 1994 illustre clairement la faillite de la politique agricole. On n'y voit guère de trace des terres agricoles en pleine expansion figurant sur l'image de 1979.

Images : Chuck Larson, USGS/EROS Data Center.
Compilation : PNUE, GRID Sioux Falls.