About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

Les forêts : régions polaires

La limite des forêts arctiques

Il n'y a de forêts boréales qu'au sud de la limite tracée en vert foncé. La zone arctique, telle qu'elle est définie par le Programme de surveillance et d'évaluation de l'Arctique (AMAP), est délimitée par la ligne orange.

Source : GRID Arendal, 2002.

Le système des forêts boréales du nord s'étend tout autour de la planète, traversant la Russie, la Scandinavie et l'Amérique du Nord sur quelque 13,8 millions de km2 (CEE et FAO, 2000). C'est un des deux plus grands écosystèmes terrestres du monde, l'autre étant la toundra, vaste plaine dénudée qui se trouve au nord de la forêt boréale et atteint l'océan Arctique. Les forêts boréales sont des ressources importantes pour les pays de l'Arctique et nous les considérerons ici comme une seule entité, même si en fait elles s'étendent bien au-delà de la sous-région de l'Arctique (voir figure).

Contrairement au couvert forestier tropical qui a globalement diminué, le couvert des forêts boréales a augmenté de plus de 560 000 ha depuis 1990 en raison de mesures de reforestation, de créations de forêts et d'amélioration des pratiques de gestion forestières ; toutefois, en Fédération de Russie il y aurait des coupes claires massives et des pratiques forestières non viables (FAO, 2001a ; Hansen, Hansson et Norris, 1996). Les principales essences sont les conifères (épicéas, pins, sapins et mélèzes). Il y a aussi quelques essences de feuillus tels que le bouleau, l'aulne, le saule, l'érable et le chêne. Une grande partie des forêts boréales du Canada, de l'Alaska et de la Fédération de Russie restent encore peu perturbées par l'homme (FAO, 2001a ; FFS, 1998), alors qu'en Scandinavie, l'intensité des activités forestières sur une longue période a fait presque disparaître les forêts anciennes (CAFF, 2001).