About UNEP UNEP Offices News Centre Publications Events Awards Milestones UNEP Store
GEO-3: GLOBAL ENVIRONMENT OUTLOOK  
UNEP Website GEO Home Page

NOTRE ENVIRONNEMENT EN MUTATION : Rondônia (Brésil)


Afin de décentraliser la population du pays et de mettre en valeur de nouvelles régions, l'État brésilien a achevé en 1960 la construction de l'autoroute Cuiabá-Pôrto Velho, qui traverse la province de Rondônia. Cette route a donné accès à des forêts tropicales humides qui auparavant n'étaient occupées que par des populations autochtones.

Deux grands facteurs ont intensifié l'immigration dans cette province. Premièrement, en décembre 1980 la Banque mondiale a décidé d'investir pour revêtir en dur la route Cuiabá-Pôrto Velho, ce qui a facilité les transports. Deuxièmement, les difficultés économiques dans la région de la côte sud du pays ont encouragé l'émigration vers cette province où les immigrants espéraient acquérir de nouvelles terres. Les photographies prises en 1975 et en 1986 mettent en évidence d'importants établissements dans la zone d'Ariquemes, à proximité de la route. Le motif en arête de poisson du paysage est dû aux opérations d'abattage qui donnent accès à des terres nouvelles. Les principales utilisations de la terre sont l'élevage bovin et la culture de plantes annuelles. Les cultures pérennes, moins destructrices pour l'environnement, comme le café, le cacao et le caoutchouc, n'occupent que moins de 10 % des terres agricoles.

En dépit de cet empiètement, de nouveaux programmes ont été lancés pour préserver les utilisations multiples de la terre et élargir les activités rémunératrices des agriculteurs, ce qui pourrait à terme atténuer l'impact sur la forêt humide tropicale.

Données Lansat : USGS/EROS Data Center
Compilation : PNUE GRID Sioux Falls.